Recherche Voyage

Tourisme: vers un nouveau record de fréquentation en France cette année

La Place du Tertre dans le quartier Montmartre... (PHOTO PATRICK KOVARIK, AFP)

Agrandir

La Place du Tertre dans le quartier Montmartre à Paris.

PHOTO PATRICK KOVARIK, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Hélène DUVIGNEAU
Agence France-Presse
PARIS

La saison touristique en France devrait battre un nouveau record mondial de fréquentation cette année avec une affluence supérieure à 85 millions de touristes étrangers, selon les premières tendances dressées jeudi par le ministre des Affaires étrangères responsable du tourisme, Laurent Fabius.

«Nous allons en 2015 vers un nouveau record mondial pour le tourisme», a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse, ajoutant qu'il s'agissait là de premières indications.

«J'espère que nous allons dépasser les 85 millions», a-t-il précisé, soulignant qu'il était aussi important d'avoir les recettes touristiques correspondantes, et que sur ce point, la France n'était «pas la première». «Il faut que les touristes restent plus longtemps (en France) et il faut diversifier les sites», a-t-il expliqué.

Au premier trimestre, la fréquentation touristique mesurée en nuitées hôtelières a augmenté de 2% et de 3,6% pour la clientèle étrangère. Les attentats de janvier ont surtout eu un impact au début de l'année et sur les hôtels parisiens de haute catégorie, a précisé Laurent Fabius.

Au deuxième trimestre, les effets de calendrier ayant été particulièrement positifs, la fréquentation hôtelière a progressé de 2,3% par rapport à l'an dernier.

Pour cet été, les sondages auprès des professionnels montrent des tendances «excellentes», a souligné M. Fabius. Ainsi, le taux de satisfaction des professionnels atteint 74% en région Paca (Provence Alpes Côte d'Azur) et en Bretagne.

En Normandie, les professionnels estiment que la fréquentation sera meilleure cette année que l'an dernier, alors que 2014 avait déjà établi un record avec le 70e anniversaire du débarquement.  Le chiffre d'affaires des professionnels aurait augmenté de 4 à 4,5% cet été «mais ce chiffre global recouvre des réalités contrastées», a précisé le ministre.

Si le taux d'occupation des hôtels a augmenté par exemple de plus de 2% en juillet sur la côte atlantique et de plus 6% sur la Côte d'Azur, Paris intra-muros affiche des chiffres décevants, probablement du fait de la concurrence d'Airbnb.

Visas en 48h

Selon le Comité régional du tourisme de Paris Ile-de-France, la fréquentation touristique des hôtels parisiens a ainsi baissé de 1,8%, du fait du léger repli du nombre de nuitées de la clientèle internationale (-0,6%) tandis qu'elle a progressé de 1,2% en petite couronne et de 7,2% en grande couronne, du fait de la hausse des touristes français.

Mais la fréquentation touristique de Paris et sa région est bonne, avec une hausse de 1,6% au premier semestre, tirée par la clientèle française et chinoise.

Au niveau national, certains secteurs sont en plein boom, comme l'hôtellerie de plein air (+9% sur un an), les parcs d'attractions (+6% à +10%) et les croisières fluviales (+10%).

Les nouvelles tendances d'hébergement sont également en plein essor, avec une augmentation de 25% de la clientèle Airbnb au premier semestre par rapport à l'ensemble de l'année 2014.

Les arrivées aériennes font état d'une hausse des voyageurs en provenance d'Asie du Sud (+23%), d'Inde (+26%) et du Moyen-Orient (+20%).

«La dépense par touriste serait aussi en augmentation d'après tous les capteurs que nous avons, qu'il s'agisse des grands magasins, des parcs d'attractions ou d'une majorité des restaurateurs», a relevé Laurent Fabius.

Plusieurs facteurs expliquent ce succès. Sur le plan conjoncturel, les conditions météorologiques ont été très favorables cet été et la baisse de l'euro a favorisé le tourisme étranger.

Les Français ont par ailleurs dans une large mesure choisi la France. «Malheureusement, l'insécurité redoutée dans les pays du sud a joué un rôle avec un report des clientèles étrangère et française vers l'Hexagone», a expliqué M. Fabius.

Depuis le début de l'année 80% des Français sont partis en vacances, majoritairement en France, contre 75% l'an dernier à la même période.

Mais ces résultats sont aussi, selon lui, «le fruit des efforts déployés par les professionnels, et du climat général que nous avons créé autour du tourisme». Le nombre de visas délivrés a ainsi augmenté de 17% depuis le début de l'année, notamment du fait de la décision de délivrer des visas en 48h pour certains pays.

Laurent Fabius s'est également félicité de la diversification du tourisme français «plus forte qu'auparavant», citant le développement de l'oenotourisme et de l'écotourisme.   Le tourisme représente 7% du PIB français et près de 2 millions d'emplois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer