Recherche Voyage

Mont Saint-Michel: les routes d'accès bloquées par des éleveurs

Les voies principales menant au stationnement du Mont... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

Les voies principales menant au stationnement du Mont Saint-Michel, venant d'Avranches et de Pontorson, sont bloquées par les agriculteurs.

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Rennes

Les deux routes principales d'accès au Mont Saint-Michel, l'un des sites touristiques français les plus visités, ont été bloquées lundi après-midi par des éleveurs en colère, a-t-on appris auprès du syndicat mixte du Mont.

Les voies principales menant au stationnement du Mont Saint-Michel, venant d'Avranches et de Pontorson (Manche), sont bloquées par les agriculteurs qui laissent ressortir les visiteurs du stationnement, selon la même source. Le mouvement devrait durer toute la nuit, selon le syndicat. «En revanche, l'accès» au site «est très compliqué pour les touristes», a relevé Claire Montemont, du syndicat mixte du Mont.

Quelque 400 éleveurs et 200 tracteurs se trouvaient sur place, selon Jean-Baptiste Mainsard, un éleveur qui participe au mouvement.

«C'est une action symbolique, pacifique, pour relayer l'action des éleveurs du Calvados» a-t-il expliqué à l'AFP, «pour que les prix remontent» et pour faire comprendre au ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll que «la pression agricole ne va pas céder».

Des centaines d'éleveurs en colère contre l'effondrement des prix de vente de leurs productions bloquaient lundi les entrées de Caen avec leurs tracteurs pour réclamer la venue de Stéphane Le Foll.

De nombreux touristes «nous donnent des signes d'encouragement ou n'hésitent pas à nous faire signe», a poursuivi M. Mainsard, assurant que l'action avait lieu dans le calme, une information confirmée par le syndicat mixte du Mont Saint-Michel.

Cette opération n'a pas été lancée par la FDSEA a précisé à l'AFP son responsable départemental pour l'Îlle-et-Vilaine Loïc Guines, et sa spontanéité démontre «qu'il faut que l'État prenne conscience que ça va franchement mal», selon lui.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer