Recherche Voyage

Des nouvelles de Paris

La Canadienne en exil à Paris vit désormais... (Photo fournie par Janice Macload)

Agrandir

La Canadienne en exil à Paris vit désormais avec son amoureux, Christophe, boucher de profession. Le couple songe à repartir en quête de grands espaces.

Photo fournie par Janice Macload

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Une Canadienne en exil revisite le concept d'écrivain public avec ses jolies lettres de Paris.

La Canadienne Janice MacLeod travaillait comme une folle en Californie, dans le milieu de la pub. Elle était végétalienne. Pour plusieurs raisons, dont, avoue-t-elle, le souci de moins dépenser pour se nourrir et ainsi économiser assez d'argent pour quitter son boulot et partir en voyage. Ce qu'elle a fait. Et ce qui l'a menée directement dans les bras... d'un boucher parisien!

«Oui, le Bon Dieu est un être plein d'humour», constate aujourd'hui Janice MacLeod, auteure du joli livre Paris Letters qui vient de sortir en librairie. Après avoir voyagé un peu en 2011, Janice s'est installée à Paris avec Christophe, le boucher en question. Car elle est aussi tombée amoureuse de la ville. «Il y a tout ici: de l'art, de l'architecture et des gens venus de partout au monde», dit Janice, jointe à Paris.

Pendant son voyage, elle a écrit des lettres à ses proches. Début 2012, elle a décidé d'en faire sa nouvelle carrière. Il faut dire que ses lettres sont joliment illustrées d'aquarelles de l'auteure, qui est aussi artiste. Via le site Etsy, elle vend ses lettres. Quatre options sont proposées: achat à la pièce (11$), abonnement de six mois (62$), abonnement d'un an (107$), ou bien liasse de six lettres puisées dans les archives de l'auteure. Environ 450 personnes ont des nouvelles de Paris tous les mois, surtout aux États-Unis et au Canada.

De plus en plus de gens s'y intéressent, surtout depuis que les lettres sont devenues un livre. Le contenu est le même pour tous, mais l'auteure prend le temps d'écrire le nom de chacun de ses abonnés tout en haut, pour que celui qui la reçoit ait le sentiment que la lettre a été écrite juste pour lui.

Les lettres de Janice McLoad qui racontent Paris... (Photo fournie par Janice Macload) - image 2.0

Agrandir

Les lettres de Janice McLoad qui racontent Paris sont joliment illustrées d'aquarelles de l'auteure, qui est aussi artiste.

Photo fournie par Janice Macload

Une Canadienne en exil revisite le concept... (Photo fournie par Janice Macload) - image 2.1

Agrandir

Photo fournie par Janice Macload

Pourquoi cet engouement?

«Je crois que c'est d'abord pour le geste d'aller à la boîte et d'y découvrir une lettre qui leur est adressée», explique (en anglais) Janice. Ensuite, dit-elle, il y a le contenu. Évidemment. Certaines personnes aiment bien les dessins, d'autres les histoires qui racontent Paris et la nouvelle vie parisienne de Janice MacLeod.

Une vie rêvée?

«Oui», concède la jeune artiste, qui ne trouve pas grand-chose à redire sur Paris, sinon que son tout petit appartement du 5e arrondissement est ridiculement petit. «J'ai l'impression de vivre sur un bateau!»

Des lettres en français un jour?

«Oui, absolument, si j'arrive à pouvoir avoir la même aisance d'écriture en français.»

Peut-être s'agirait-il alors de lettres du Canada. Car le couple songe à repartir. Et le mari boucher, Polonais d'origine, entend l'appel des grands espaces. «Ma valise est toujours prête, dit Janice MacLeod. Et je vais toujours écrire des lettres.»

Suivez ses aventures sur son blogue: janicemacleod.com

Le Paris de Janice MacLeod en huit lieux

Le meilleur parc pour lire de la poésie

«Le parc qui se trouve juste à côté de la librairie Shakespeare and Company, rue de la Bûcherie. Vous pouvez y prendre un livre de poésie et le lire dans ce parc fleuri, face à Notre-Dame.» 

Le meilleur café pour dessiner

«Le café Le Petit Cardinal, près de la station de métro Cardinal Lemoine. Il y a là de grandes tables sur lesquelles vous pouvez étaler tout votre matériel. Et le café est très bon.» 

Le meilleur endroit pour écrire une lettre d'amour

«J'ai écrit ma lettre d'amour à Christophe au Mouffetard (116, rue Mouffetard). De là, j'ai une excellente vue sur la rue, mais aussi sur le boucher de la rue Mouffetard! La lettre est dans le livre. Et, un jour, je vais la lui donner...»

Le parfait bistro français

«Le Tournbride, au 104, rue Mouffetard, une rue piétonne pleine de petits marchés. Ce bistro propose des spécialités françaises, est maître des sauces et, mieux encore, a une super terrasse pour regarder les gens passer. J'adore observer les Parisiens.»

La rue la plus parisienne 

«La rue Mouffetard! C'est l'une des plus vieilles rues de Paris, on y trouve un des plus vieux marchés de la ville. Des scènes de Midnight in Paris et Julie&Julia y ont été filmées. Pourquoi? Simplement parce que c'est la rue la plus typique de tout Paris!»

Votre adresse secrète, celle que vous ne donnez jamais

«Angelina, au 226, rue de Rivoli. Ce n'est pas un restaurant secret, mais les gens ne savent pas qu'on peut couper la ligne et acheter le chocolat chaud d'Angelina, reconnu partout dans le monde, au petit bar à desserts devant le resto, pour la moitié du prix. Ensuite, vous traversez la rue jusqu'au jardin des Tuileries. Charmant. Il y a un vieux carrousel, un étang et plein de bancs pour déguster le chocolat chaud.»

Le meilleur café de tout Paris 

«Le mélange maison des Deux Magots dans Saint-Germain-des-Prés. De nombreux écrivains se sont assis dans ce café célèbre pour y réfléchir, pour y flâner. Hemingway y écrivait. Simone de Beauvoir aussi: il y a d'ailleurs un siège en son honneur.»

Le meilleur boucher de Paris

«Christophe, mon mari (au 119, rue Mouffetard). Évidemment!»




Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer