Recherche Voyage

The Graduate à Charlottesville: un hôtel qui a du cachet

À Charlottesville, une seule rue sépare l'hôtel The Graduate... (Photo François Roy, La Presse)

Agrandir

À Charlottesville, une seule rue sépare l'hôtel The Graduate du magnifique campus universitaire. L'établissement a ouvert il y a deux ans, prenant la place d'un hôtel générique.

Photo François Roy, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les villes étudiantes américaines partent avec une longueur d'avance sur les autres pour attirer les touristes. On aime leurs campus verdoyants, les cafés remplis d'étudiants plongés dans leurs livres, les terrasses festives où ils vont relaxer après un examen, bref, on raffole de cette effervescence qui semble y régner en permanence.

Dans les chambres se côtoient les imprimés à... (Photo François Roy, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Dans les chambres se côtoient les imprimés à carreaux, les trophées de pêche et les meubles anciens.

Photo François Roy, La Presse

L'ennui, c'est qu'il n'est pas si facile de se loger près des campus afin de poursuivre l'expérience : les hôtels sont généralement rares dans les environs, ou alors d'enseignes dont la principale vertu est d'offrir des lits propres et abordables, sans grande personnalité. Il y avait un manque, donc, que le groupe The Graduate s'est mis en tête d'exploiter en ouvrant, depuis 2014, des hôtels à proximité des campus universitaires américains qui se démarqueraient par leur cachet et des prix abordables.

À Charlottesville, une seule rue sépare l'hôtel The Graduate du magnifique campus universitaire. L'établissement a ouvert il y a deux ans, prenant la place d'un hôtel générique : on a rénové les lieux en suivant la philosophie de l'entreprise, c'est-à-dire avec beaucoup de caractère et en respectant l'identité de la région. Il n'y a donc pas deux Graduate identiques : ici, on a joué avec la fibre rétro et le passé colonial en farfouillant chez les antiquaires pour y dénicher quelques trésors, comme le classeur de bibliothèque en bois dans la réception, tout simplement magnifique. Dans les chambres se côtoient les imprimés à carreaux, les trophées de pêche et les meubles anciens. Il faut aimer, certes, mais on ne peut pas accuser l'hôtel de manquer de personnalité. 

Tous les Graduate sont dotés d'une grande salle commune où tous sont les bienvenus, un lieu de rassemblement de la communauté universitaire. Ici, elle occupe une large partie du rez-de-chaussée, jouxtant un petit café ouvert du petit matin jusque tard la nuit. On y a installé de larges tables, parfaites pour étudier, lire, paresser, sous un portrait géant de Thomas Jefferson (il est vraiment partout, à Charlottesville !) et de cette citation, inscrite au néon rose : « We are all students » (Nous sommes tous des étudiants). C'est là qu'il faut prendre le petit déjeuner - non compris - si l'on tient à rester dans l'enceinte de l'hôtel, mais il y a beaucoup d'autres options tout aussi valables dans les environs.

Le soir, on profitera davantage du restaurant du 9e étage, le Heirloom, et de ses vues sur la ville. On y mange sans se ruiner ni s'enthousiasmer outre mesure, mais certaines entrées sont intéressantes (la soupe de tomates ancestrales, entre autres) et les produits locaux y sont bien mis en valeur. La terrasse est agréable. Pour un repas plus soigné, on ira - à pied - jusqu'au Mall, le secteur piétonnier de la ville où la plupart des meilleures tables ont élu domicile. 

LES CHAMBRES

Les chambres sont confortables et bien insonorisées. Les salles de bains auraient bénéficié d'un petit lifting, mais tout est très propre. On aurait bien aimé qu'il y ait une piscine, car le mercure grimpe vite à Charlottesville, et ce, dès le printemps. 

En contrepartie, on peut emprunter des vélos, gratuitement, et partir explorer la ville et ses environs : elle compte quelques belles pistes cyclables. Et puis, les prix sont raisonnables. Vraiment : on prendrait davantage de ce genre de chaîne d'hôtels abordables où l'on se soucie de donner à chaque établissement un caractère qui lui est propre, plutôt qu'appliquer la même formule, peu importe la ville.

Notre verdict : 

Prix demandé pour une nuitée en mai : 139 $ US pour une chambre de base pour deux personnes.

Situation : À deux pas du campus de l'Université de Charlottesville et à 1,5 km du centre-ville piétonnier.

Services : Internet gratuit, café au rez-de-chaussée, restaurant avec terrasse au 9e étage, service de voiturier inclus avec la chambre, prêt de vélos, salle de jeux.

On aime : Les prix, le décor, l'emplacement, la terrasse.

On aime moins : L'absence de piscine - il fait chaud à Charlottesville, l'été ! - et de petit déjeuner inclus.

Un endroit à recommander pour : les couples et les familles qui veulent découvrir Charlottesville et, surtout, son magnifique campus.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer