Recherche Voyage

À l'assaut du mont Katahdin

Sur la crête, la partie la plus escarpée... (PHOTO MARIE-FRANCE-LOU LEMAY, LA PRESSE)

Agrandir

Sur la crête, la partie la plus escarpée de la randonnée, la vue offerte est magnifique.

PHOTO MARIE-FRANCE-LOU LEMAY, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Coup de coeur de nombreux randonneurs, le mont Katahdin, situé dans un parc d'état du Maine, est une montagne d'une beauté unique qui représente aussi un beau défi sportif.

Il est dans l'ombre des monts Washington, Mansfield et Lafayette, très populaires pour la randonnée dans le nord-est des États-Unis. Pourtant, il mérite autant d'attention, sinon plus. Du haut de ses 1605 m, le mont Katahdin, qui comprend les plus hauts sommets du Maine, demeure une destination méconnue malgré sa beauté et le défi qu'il représente. Récit d'une ascension.

Nous avons choisi d'affronter le mont Katahdin, situé dans le Baxter State Park, un beau week-end de septembre. Notre plan? L'attaquer par la Hunt Trail, le dernier segment du Sentier des Appalaches, qui s'étend sur 3500 km, de la Géorgie au Maine. Notre randonnée, beaucoup plus modeste, fera un peu plus de 16 km aller-retour. D'autres sentiers existent pour atteindre le Baxter Peak, le plus haut sommet de la montagne qui en compte six, mais la Hunt Trail est reconnue pour la beauté (et la difficulté) de son parcours.

Après un lever très matinal dans notre tente du Nesowadnehunk Campground, nous nous dirigeons en auto vers le Katahdin Stream Campground, d'où part notre sentier. Une vingtaine de minutes nous séparent de l'endroit. Nous y prendrons notre déjeuner et préparerons notre lunch.

Après l'enregistrement (obligatoire), nous entamons la randonnée alors que le soleil commence à se lever de l'autre côté de la montagne. Le sentier débute tout doucement pendant 1,8 km, jusqu'à une intersection. On se dirige vers la droite, en direction du ruisseau qu'un petit pont en bois nous permet de franchir.

Après environ 5 km, la randonnée se corse. Le sentier, alors toujours en terre, quitte la forêt pour être à découvert. Les rochers, énormes, se font plus présents. De la randonnée, on passe presque à l'escalade.

Des embouts métalliques ont été installés à certains endroits pour faciliter l'ascension. Tout le corps est sollicité. On se soulève et on s'agrippe pour réussir à avancer.

Nous marchons maintenant sur la crête. À cet endroit, la partie la plus escarpée de la randonnée, il faut faire preuve de prudence. Les randonneurs circulent à la file indienne. Le corps se fatigue, mais la vue est magnifique. Nous affrontons une dernière pierre, puis nous voilà arrivés sur un plateau. La marche est désormais plus facile. Enfin, les jambes peuvent se détendre un peu. Le pire est fait.

Nous nous trouvons au-dessus des nuages. La vue, à couper le souffle, nous permet de voir des dizaines de petits lacs isolés dans un couvert forestier sans fin. Les rochers dispersés çà et là offrent un paysage surréaliste. Sommes-nous sur une autre planète? 

Nous croisons un petit ruisseau (Thoreau Spring) où il est possible de s'approvisionner en eau (il faut toutefois la traiter). Il reste un dernier effort avant d'arriver au Baxter Peak. Le sentier monte doucement encore sur environ 1 km. Puis, l'enseigne du sommet apparaît et attire comme un aimant tous les randonneurs enjoués de leur exploit. On félicite ceux et celles qui terminent leur périple du Sentier des Appalaches.

Pour nous comme pour eux, le lunch est très apprécié. Après une pause bien méritée, nous entamons notre retour, qui se fera par le même sentier. La descente est plus ardue, mais tout de même plaisante. Neuf heures après notre départ, nous sommes de retour au stationnement. En dépit de l'épuisement, nous planifions déjà notre prochain séjour au Baxter State Park, véritable coup de coeur de randonneurs.

Le Baxter Peak au mont Katahdin est le... (Photo Thinkstock) - image 2.0

Agrandir

Le Baxter Peak au mont Katahdin est le sommet le plus élevé du Maine.

Photo Thinkstock

Baxter State Park

Le parc: le mont Katahdin, qui signifie «la plus haute montagne» dans la langue des Pentagouets des environs, est situé dans le Baxter State Park, un parc d'État sauvage situé à une vingtaine de kilomètres du village de Millinocket. Le parc a vu le jour grâce au gouverneur Percival P. Baxter, qui a légué cette région aux citoyens du Maine en 1931 à quelques conditions. Parmi ses exigences : que le parc garde à tout jamais sa nature sauvage et que seuls les amoureux de la nature puissent s'y aventurer. Résultat ? Pas de douche ni de poubelles ou d'eau potable. Il faut prévoir des sacs pour rapporter ses déchets et avoir le nécessaire pour traiter son eau. Prévoyez aussi de la nourriture en quantité suffisante.

Randonnée: pour éviter que le mont Katahdin ne soit trop fréquenté, un nombre maximum de randonneurs peut y avoir accès quotidiennement. Il est donc fortement conseillé de camper dans le parc (à un site près du départ du sentier que vous voulez emprunter) et de se lever tôt pour se diriger (en auto) vers les différents stationnements au bas de la montagne. Une fois ceux-ci remplis, plus personne ne peut s'aventurer sur cette montagne. Si cela vous arrive, les employés pourront vous proposer une autre randonnée. Le parc compte plus de 350 km de sentiers.

Camping: les réservations peuvent se faire au maximum quatre mois à l'avance. Prix pour camper dans l'un des sept sites du parc : 30 $US par nuit. Des «cabins» et des «lean-tos» sont aussi offerts. Les tarifs varient selon le nombre de campeurs.

Les frais d'entrée sont de 14 $US par véhicule.

Pour y aller: Compter environ huit heures de route de Montréal.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer