Recherche Voyage

« Detroit Bike City »

Chaque semaine, des centaines de personnes se rassemblent... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Chaque semaine, des centaines de personnes se rassemblent pour participer au Slow Roll, une balade à vélo à Detroit.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(DETROIT, Michigan) Surnommé « Motor City », Detroit a été créé sur mesure pour les voitures avant que le centre-ville ne se vide des deux tiers de sa population. Grâce à la renaissance des dernières années, voilà que des cyclistes rebaptisent maintenant la ville « Detroit Bike City ».De nombreuses pistes cyclables ont été aménagées sur les artères aux voies multiples de Detroit, peu utilisées, si bien que le réseau fait aujourd'hui près de 650 km.

Le Rose's Fine Food... (Photo tirée du site web de Rose's Fine Food) - image 1.0

Agrandir

Le Rose's Fine Food

Photo tirée du site web de Rose's Fine Food

Selon David Byrne, Detroit est parmi les huit meilleures villes du monde pour rouler. Nous avons testé l'affirmation du leader des Talking Heads. Le verdict : très positif, surtout que tout est plat. Voici sept lieux de Detroit qui se prêtent bien à une escapade.

ROSE'S FINE FOOD

Situé dans l'est de Detroit, le Rose's Fine Food succède parfaitement à une balade dans le magnifique parc de Belle Isle, aménagé dans une île de la rivière Detroit, qui sépare les territoires américain et canadien. Il faut pédaler sur la route d'un quartier populaire pas très invitant pour atteindre la populaire dinette, mais votre course sera récompensée, puisque les clients qui s'y rendent à vélo obtiennent un rabais de 10 %. Faire son choix sur le menu est difficile. Les pâtisseries maison, le burger d'agneau, le sandwich courge et ricotta, les salades de légumes locaux ? Le personnel sympathique saura vous guider. Une recommandation : boire du Vernors, la fameuse boisson gazeuse au gingembre de Detroit.

10 551, East Jefferson Avenue

THE MAJESTIC

Au nord du centre-ville, dans Midtown, une visite à The Majestic permet de se balader à vélo dans le quartier universitaire de Detroit, dont l'embourgeoisement et la revitalisation ont comme symbole l'ouverture d'une épicerie Whole Foods. The Majestic réunit une salle de quilles au look d'époque, un bar, un café-restaurant, une pizzéria et une salle de spectacle où se produiront sous peu la sensation Leon Bridges et le groupe montréalais Ought. Une pinte de IPA locale et quelques parties de quilles parmi les gens de la place ? Le bonheur.

4120, Woodward Avenue

Eastern Market... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Eastern Market

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Heidelberg Project... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE) - image 2.1

Agrandir

Heidelberg Project

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

EASTERN MARKET

Incontournable le samedi à Detroit, une visite à l'Eastern Market peut occuper à elle seule toute une journée d'activités. Pour commencer, on déjeune ou on dîne au légendaire Russell Street Deli. En payant sa facture, on succombe aux plats de confiture et de granola pour emporter. Ensuite, on se balade parmi les étals du marché qui couvrent 18 000 m2. On fait un saut à la boutique Detroit Mercantile Co. et on se pose finalement au karaoké en plein air organisé derrière le Bert's Marketplace avec une bière et des côtes levées. Comme partout à Detroit, on peut y apprécier l'incroyable mixité de la foule.

THE HEIDELBERG PROJECT

À 2 km de coups de pédales se trouve l'emplacement du célèbre Heidelberg Project, projet fou que Tyree Guyton a amorcé en 1986. L'artiste a décidé de transformer en exposition à ciel ouvert la rue Heidelberg, située dans un coin abandonné du nord-est de Detroit. Il a récupéré de vieux jouets, des vélos rouillés, des souliers et un tas d'objets abandonnés pour en faire des installations artistiques. En 2008, son projet était parmi ceux qui ont représenté les États-Unis à la Biennale de Venise. Aujourd'hui, son ancien pâté de maisons dangereux est devenu une attraction muséale qui attire environ 300 000 personnes chaque année.

3600, Heidelberg Street

CAFE D'MONGO'S SPEAKEASY

The Heidelberg Project est situé à 4 km du centre-ville de Detroit. Il permet de rouler dans des rues aux maisons abandonnées sans passer pour des voyeurs ou pour des amateurs de « ruin porn » (porno de ruines) que les gens de Detroit détestent tant. Si Detroit vit une renaissance, elle sera longue, car les voisinages désertés sont nombreux. Il est fascinant de se retrouver dans un centre-ville sans aucun magasin Gap ou d'autres chaînes de vêtements. Et c'est tant mieux ! On fait quoi ? On mange un hot-dog Conny Island, on assiste à un match de baseball dans le magnifique stade des Tigers et on voit un spectacle au mythique restaurant-bar Cafe D'Mongo's Speakeasy au look kitsch, que Ryan Gosling lui-même fréquente.

1439, Griswold Street

CORKTOWN

Avant de vous rendre à Corktown, il faut faire un détour sur la piste cyclable qui longe la rivière Detroit. Sur l'autre rive se trouve la ville canadienne de Windsor. Ensuite, c'est le temps de se rassasier dans un autre coin de la ville qui reprend vie, Corktown. Un premier arrêt et un premier verre s'imposent dans le beau local de la microbrasserie Batch Brewing Company. Ensuite, les choix sont multiples pour casser la croûte. Des valeurs sûres ? Slows BarBQ, Astro Coffee, Nemo's Bar et le comptoir pour emporter du Bucharest Grill. Sur le chemin du retour, on admire à vélo le paysage du centre-ville.

Musée Motown... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

Musée Motown

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

MUSÉE MOTOWN

Le musée Motown se trouve au nord-ouest du centre-ville, à 25 minutes et 6 km de vélo. C'est un attrait touristique incontournable et mémorable. Il permet de visiter les anciens bureaux et le fameux studio A du label emblématique de Detroit qui a révélé au monde Stevie Wonder, Diana Ross, Marvin Gaye, Michael Jackson et Smokey Robinson. Il permet aussi d'en savoir plus sur son fondateur visionnaire Berry Gordy et sur le groupe maison de Motown, les Funk Brothers, qui compte plus de numéros 1 que les Beatles, les Rolling Stones, les Beach Boys et Elvis... réunis ! Attention : vous allez devoir chanter My Girl pendant la visite.

2648, West Grand Boulevard

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer