Recherche Voyage

Près de 75 millions de touristes aux États-Unis en 2014

Difficile de visiter la Californie sans faire un... (Photo MARK RALSTON, Archvies AFP)

Agrandir

Difficile de visiter la Californie sans faire un arrêt à Los Angeles, une ville dynamique où il y a beaucoup à voir.

Photo MARK RALSTON, Archvies AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
NEW YORK

Le nombre de visiteurs étrangers aux États-Unis a progressé de 7% en 2014, atteignant le chiffre record de 74,7 millions de voyageurs, a annoncé vendredi le directeur général de l'office du tourisme américain.

Chris Thompson, directeur général de Brand USA, qui joue un rôle d'office du tourisme national, a toutefois indiqué à l'AFP que le renchérissement du dollar avait commencé à se faire sentir, avec une progression moins marquée au deuxième semestre qu'au premier.

Sans compter les visites en provenance des pays limitrophes que sont le Canada et le Mexique, le nombre de visiteurs s'est établi à 34,4 millions, en progression de 8% sur un an.

Les voyageurs venus d'Europe de l'ouest sont encore de loin les plus nombreux, à 12,7 millions de visiteurs en 2014, un chiffre en progression de 6,2%. Les Français se placent à la huitième place des visiteurs avec 1,62 million de voyageurs (+8%), derrière les Canadiens, Mexicains, Britanniques, Japonais, Brésiliens, Chinois et Allemands.

M. Thompson s'est refusé à faire des prévisions pour l'année 2015, mais il a indiqué qu'il entendait concentrer ses efforts sur les grands pays en développement, dans lesquels «il y a une forte aspiration à voyager aux États-Unis», citant en particulier le Brésil, l'Inde et la Chine. «C'est facile pour nous d'attirer leur attention», a-t-il dit.

Le Brésil a déjà envoyé 2,26 millions de visiteurs aux États-Unis en 2014, un chiffre en progression de 9,9%, la Chine 2,19 millions (+21%) et l'Inde près de 962 000 (+11,9%).

Dans l'espoir d'encourager encore les visiteurs de ces pays, M. Thompson a expliqué que les autorités américaines s'attachaient à faciliter l'obtention de visa.

Dans ces trois pays, il fallait parfois attendre 100 jours pour obtenir un rendez-vous préalable à l'obtention d'un visa, mais l'attente a été réduite à moins d'une semaine dans la plupart des cas, a-t-il assuré.

Enfin les États-Unis augmentent le nombre de pays dont les ressortissants n'ont pas besoin de visa, le dernier en date étant le Chili.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer