Recherche Voyage

Lake Tahoe: repousser ses limites à Squaw Valley

La poudreuse du Mainline Pocket, à Squaw Valley.... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

La poudreuse du Mainline Pocket, à Squaw Valley.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Olympic Valley) La station de ski Squaw Valley est essentiellement reconnue pour deux raisons: pour les Jeux olympiques, qu'elle a accueillis en 1960, et pour son terrain de jeux légendaire. Ici, les skieurs grimpent des sommets inexplorés, sautent en bas de falaises rocheuses et dévalent des cuvettes de poudreuse. Rien d'exceptionnel: c'est la norme à Squaw Valley!

La deuxième station en importance de la région de Lake Tahoe ne ressemble en rien aux montagnes de ski du Québec. Les sommets sont presque complètement dénudés d'arbres, ce qui fait en sorte que les pistes sont plus ou moins délimitées et les skieurs s'aventurent là où la neige semble immaculée. Pour ajouter au décor incroyable, Squaw Valley compte 16 cuvettes de neige.

En haut du télésiège Gold Coast Express, qui ne se rend pas tout à fait au sommet de la montagne, des aventureux montent presque systématiquement à pied vers Mainline Pocket en portant leurs skis ou leur planche sur les épaules.

Même si cette odyssée n'est pas à la portée de tous, regarder les skieurs extrêmes dévaler les cuves ou sauter en bas des falaises est un spectacle en soi.

La variété pour les skieurs avancés ou extrêmes, c'est exactement ce qui plaît à Josh Feliciano, un planchiste qui a grandi à quelques minutes de la station de ski. «C'est le meilleur terrain de la région. C'est comme un Alaska en miniature. Il y a du terrain facile, mais il y a aussi des pistes plus techniques et du terrain qui fait carrément peur!»

Parmi les 15 stations de ski qui se trouvent dans la région du lac Tahoe, Squaw Valley est l'une des plus à l'ouest, donc l'une des plus proches de la côte du Pacifique. Pour cette raison, la station reçoit de plus grandes quantités de neige, raconte Brian Brown, un habitué de Squaw. La ville d'Olympic Valley reçoit près de 5 m de neige en moyenne chaque hiver.

Et les skieurs intermédiaires...

Les fidèles de Squaw Valley admettent que la station comporte plusieurs défis. En revanche, ils assurent que les skieurs de tous les niveaux arrivent à trouver leur compte quelque part sur les montagnes.

«J'aime Squaw Valley pour toute la neige que la station reçoit, mais aussi pour ses possibilités infinies. Il y a des fentes, des cuves de neige, des degrés de pente impressionnants, mais il y a aussi beaucoup de pistes pour les skieurs débutants ou intermédiaires», souligne M. Brown.

Ce qui est en effet intéressant pour les skieurs moins avancés, c'est qu'une bonne dizaine de pistes faciles débutent au sommet du télésiège Big Blue Express, à quelque 2000 m d'altitude.

À l'opposé de la montagne, les skieurs plus expérimentés qui désirent se mettre dans la peau d'un athlète, c'est vers la piste Red Dog Face qu'il faut se rendre en ayant une chose en tête: il y a 54 ans, c'est exactement sur cette piste que la Canadienne Anne Heggtveit avait remporté une médaille d'or en slalom. Un détail à ne pas prendre à la légère dans les parties les plus à pic de la piste!

170
pistes
25% faciles 45% intermédiaires 30% avancées
2758
m
Sommet
1889
m
Base
869
m
Dénivelé

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Ski: la nouvelle jeunesse de Lake Tahoe

    États-Unis

    Ski: la nouvelle jeunesse de Lake Tahoe

    Le paysage entourant le mythique lac Tahoe, sur la frontière entre la Californie et le Nevada, connaît une véritable cure de jeunesse. Pour vous... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer