Recherche Voyage

Douceur de vivre à Cape Cod

  • L'île de Nantucket. (Photo Pascale Breton, La Presse)

    Plein écran

    L'île de Nantucket.

    Photo Pascale Breton, La Presse

  • 1 / 5
  • Phare sur la côte de Cape Cod. (Photo Pascale Breton, La Presse)

    Plein écran

    Phare sur la côte de Cape Cod.

    Photo Pascale Breton, La Presse

  • 2 / 5
  • Petit village de pêche sur la côte. (Photo Pascale Breton, La Presse)

    Plein écran

    Petit village de pêche sur la côte.

    Photo Pascale Breton, La Presse

  • 3 / 5
  • L'île de Nantucket. (Photo Pascale Breton, La Presse)

    Plein écran

    L'île de Nantucket.

    Photo Pascale Breton, La Presse

  • 4 / 5
  • La célèbre plage de Cape Cod. (Photo Pascale Breton, La Presse)

    Plein écran

    La célèbre plage de Cape Cod.

    Photo Pascale Breton, La Presse

  • 5 / 5

(CAPE COD) Longtemps le rendez-vous de la bourgeoisie américaine qui venait y passer ses week-ends, refuge du clan Kennedy, Cape Cod fait rêver encore aujourd'hui. L'endroit, situé à une centaine de kilomètres au sud de Boston, est toujours un lieu de villégiature de l'élite bostonienne et new-yorkaise, mais aussi des familles en camping et des amants de plein air. Idées pour un séjour réussi.

Du pont Sagamore jusqu'à Provincetown, la presqu'île de Cape Cod fait une centaine de kilomètres où se suivent souvent pare-chocs à pare-chocs les voitures le long de la route 6A, principalement le week-end. Mieux vaut déterminer d'abord le secteur où l'on souhaite poser ses pénates et le type d'hébergement. Camping, motel, chalet? L'offre est abondante et diversifiée. Pour les adeptes de plein air, il existe quelques beaux campings. Celui du Nickerson State Park, à Brewster, est l'un des plus populaires. Il est situé en pleine nature, près de la piste cyclable et des ponds, ces marais d'eau douce. Mieux vaut réserver quelques mois d'avance. Ceux qui préfèrent les chalets auront l'embarras du choix. Il existe plusieurs agences de location, sur place comme sur l'internet, notamment www.weneedvacation.com. Il faut compter minimalement 2000$ par semaine, selon la grosseur du chalet et son emplacement, près de la mer ou non.

Trouver la bonne plage

Les longues étendues sablonneuses font la renommée de Cape Cod. Du côté de la baie, les vagues sont plus rares et l'eau est un peu plus chaude. Du côté de la mer, plusieurs plages sont situées dans le Cape Cod National Seashore et valent le détour. C'est le cas de la plage Marconi, l'une des plus belles. Elle a toutefois été malmenée par l'ouragan Sandy l'automne dernier, puis par une violente tempête à la fin de l'hiver. Son grand escalier de bois qui descend jusqu'à la mer a été reconstruit à neuf tout juste pour le début de la saison estivale. Plusieurs plages sont reconnues pour leurs belles vagues. Tôt le matin ou en fin d'après-midi, on assiste au spectacle des surfeurs qui s'y donnent rendez-vous. Parfois, des visiteurs inopinés viennent faire leur tour. Les phoques sont nombreux aux abords de Cape Cod et beaucoup d'entre eux s'approchent de la berge. Résultat, il arrive que des requins blancs, leurs prédateurs, s'aventurent aussi près des côtes, ce qui entraîne parfois la fermeture de certaines plages, par précaution. Tous les stationnements sont payants. Il vaut mieux s'informer puisque des forfaits avantageux sont disponibles si on reste au moins une semaine.

Escale à Hyannis

Point de départ vers Nantucket, plus grand port de plaisance de la presqu'île, l'endroit a gardé le charme de la Nouvelle-Angleterre. Boutiques et cafés affluent dans la rue Principale, où les touristes déambulent lentement jusqu'à l'ancienne mairie. L'édifice abrite maintenant le John F. Kennedy Hyannis Museum Foundation. La petite exposition présente quelque 80 photographies du clan Kennedy, principalement entre 1934 et 1963, de même que quelques vidéos d'époque. C'est à Hyannis que les Kennedy avaient leur résidence secondaire et le passé de cette famille imprègne encore le village. Ceux qui optent pour un tour de bateau guidé pourront d'ailleurs apercevoir, au loin, le domaine du clan mythique. Pour les enfants (et les plus grands), un petit arrêt à l'usine des Cape Cod Potato Chips permettra de voir, derrière les grandes vitres, tout le processus de fabrication, avec en prime, un petit sac des fameuses croustilles Cape Cod pour la route.

jfkhyannismuseum.org

capecodchips.com

Provincetown: le bout du cap

Tout au bout de Cape Cod, Provincetown est sans doute la plus animée et diversifiée des villes de la région. Des magasins de souvenirs aux boutiques d'art, des comptoirs de crème glacée aux cafés raffinés, l'endroit rassemble une faune bigarrée. C'est un lieu apprécié des gais et lesbiennes, pour le sentiment de diversité et de tolérance qui y règne. De jour comme de nuit, la ville est animée, particulièrement l'artère commerciale qui mène jusqu'au port de Provincetown. C'est l'endroit pour faire des excursions de pêche ou d'observation de baleines. Au loin, on aperçoit le Pilgrim Monument. Il surplombe la ville du haut de ses 77 m. Calqué sur la silhouette des tours moyenâgeuses de l'Italie, il détonne dans le paysage de bord de mer. Juste avant d'arriver à la ville, la piste cyclable du Cape Cod National Seashore Park sillonne toute en côtes - souvent abruptes - les paysages de dunes, offrant au détour d'une courbe une vue époustouflante sur la mer.

Profiter de la nature

Qu'il s'agisse des ponds - ces marais d'eau douce où l'on peut se baigner - des dunes de sable ou des aires protégées, Cape Cod, c'est la nature à l'état sauvage dans toute sa splendeur. Les falaises escarpées, battues par le vent, surplombant la mer, rappellent que chaque année, l'océan gruge un peu plus de cette terre sablonneuse. Fondé en 1961 par l'ancien président John F. Kennedy, le Cape Cod National Seashore s'étend sur plus de 175 km2, de Chatham à Provincetown. Avec ses six plages, son centre d'interprétation, ses sentiers dans la nature, sa piste cyclable, l'endroit est un incontournable pour se retrouver au coeur de la nature. Le Wellfleet Bay Wildlife Sanctuary est pour sa part un vaste espace protégé pour les oiseaux et les tortues. Plusieurs viennent y faire de l'observation ou simplement s'y promener pour admirer au passage un grand héron ou un oiseau de proie. Plus au sud, près de Chatham, le Monomoy National Wildlife Refuge est un endroit de prédilection pour l'observation. Il s'agit d'un arrêt migratoire pour près de 300 espèces d'oiseaux.

massaudubon.org/wellfleetbay

nps.gov/caco

fws.gov/northeast/monomoy

Vélo, kayak et cie.

La région se prête aux activités sportives, particulièrement le vélo et le kayak. À marée basse, nombreux sont les kayakistes qui envahissent la baie et les marais, pagayant doucement sur l'eau, au milieu des hautes herbes, surprenant au détour la vie sauvage qui y règne. On trouve de nombreuses boutiques de location de kayak, pour une heure ou à la journée. Attention toutefois, mieux vaut s'informer des marées qui ponctuent le rythme de la vie à Cape Cod. Pour les amateurs de vélo, la Cape Cod Rail Trail offre une randonnée accessible d'une quarantaine de kilomètres entre Brewster et Wellfleet. Cet ancien chemin de fer sillonne des zones boisées, contourne des ponds et traverse des champs, offrant une randonnée en pleine nature diversifiée, souvent dans des endroits ombragés, ce qui est appréciable par temps chaud.

À la découverte des phares

La péninsule compte plusieurs phares, qu'il est souvent possible de visiter. Le Highland Lighthouse, à Truro, est le plus ancien. C'est aussi le plus élevé. Initialement érigé en 1797, il a dû être déplacé en raison de l'érosion qui caractérise les plages de Cape Cod. Il s'élève à son emplacement actuel depuis 1996. La vue sur la mer est grandiose et c'est sans doute l'un des plus beaux endroits pour admirer le coucher du soleil. Il est possible de le visiter, moyennant quelques dollars. Son escalier escarpé en limite toutefois l'accès. Les enfants doivent avoir une taille minimale pour avoir le droit de monter. Qu'à cela ne tienne, le gardien du phare leur remettra un laissez-passer, sans date d'échéance, les invitant à revenir le visiter quand ils seront plus grands!

lighthouse.cc/highland

Nantucket et Martha's Vineyard

Huppées, raffinées, ces deux îles abritent les résidences estivales de la jet-set et d'anciens présidents américains. Si on n'a pas les moyens d'y résider pour l'été, comme toutes ces familles en Range Rover qu'on y croise, il est possible de s'y transporter pour une journée. Les départs pour Nantucket se font de Hyannis. Le bateau rapide fait le trajet en une heure, sinon, il faut compter environ deux heures quinze. Le tarif varie de 35 à 69$ par adulte, la moitié moins pour les enfants, selon le bateau. Nantucket est une belle île à visiter en vélo, avec une piste relativement plate qui la traverse, nous menant de champs en villages fleuris. Sinon, on peut se rendre en bus jusqu'à Siasconset, au bout de l'île. C'est un charmant petit village réunissant des chalets de bardeaux gris, avec aux fenêtres des balconnières débordant de fleurs. Le départ pour Martha's Vineyard se fait de Woods Hole, près de Falmouth. Le trajet ne dure qu'une quinzaine de minutes, moyennant 16$ par adulte et 8$ par vélo. L'idéal est de laisser la voiture au port. Si on y tient, il en coûtera plus d'une centaine de dollars pour la transporter.

www.steamshipautority.com




Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer