Recherche Voyage

Bons plans à Marseille

Vue du Vieux-Port de Marseille dominé par la... (Photo Jean-Christophe Laurence, La Presse)

Agrandir

Vue du Vieux-Port de Marseille dominé par la basilique Notre-Dame-de-la-Garde, affectueusement surnommée « la Bonne Mère ».

Photo Jean-Christophe Laurence, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Deuxième ville de France, Marseille a longtemps souffert de sa mauvaise réputation. Mais cette époque est aujourd'hui révolue. Plus touristique que jamais, avec cinq millions de visiteurs par an, la « cité phocéenne » est devenue une destination provençale aussi prisée que ses rivales Aix ou Avignon, avec un supplément d'âme, de vie et d'exotisme qui la rend unique au monde...

Le bar L'Unic est tenu par Dominique, une... (Photo Jean-Christophe Laurence, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Le bar L'Unic est tenu par Dominique, une sexagénaire fort originale.

Photo Jean-Christophe Laurence, La Presse

Des bateaux et des badauds sous le soleil,... (Photo Jean-Christophe Laurence, La Presse) - image 1.1

Agrandir

Des bateaux et des badauds sous le soleil, au détour d'une crique de la corniche Kennedy.

Photo Jean-Christophe Laurence, La Presse

Pour prendre un verre

L'Unic

On ne vous sortira pas le cliché du bon pastis. Mais il est vrai qu'on en trouve ici partout, et pour pas cher ! Choisissez le bar qui vous convient, Marseille n'en manque pas, notamment dans le quartier « branché » de la Plaine. Mais si on devait vous suggérer un lieu, ce serait L'Unic, situé à quelques encablures du Vieux-Port. Ouvert il y a 30 ans, l'établissement est une véritable institution locale. Tenu par Dominique, une sexagénaire originale, il a la particularité de fermer très tard dans la nuit. Attention : le prix du pastis augmente à partir de 22 h, question de refroidir les pochtrons !

11, cours Jean Ballard

Pour prendre l'air

Corniche Kennedy

S'il fait beau, faites comme les Marseillais : baladez-vous sur la « corniche Kennedy ». Cette promenade de bord de mer, très prisée des jeunes et des classes populaires, commence avec une plage, puis se prolonge en une multitude de petites criques où l'on peut se prélasser à l'abri des regards. Pour une halte-bouffe, descendez au pittoresque Vallon des Auffes, ancien village de pêcheurs transformé en escale touristique. Enfin, si vous avez du temps, poursuivez jusqu'aux fameuses calanques situées aux limites de la ville. Ces petits fjords comptent parmi les principales attractions de la région. La corniche est accessible à pied depuis le Vieux-Port, un autobus local vous conduira aux calanques.

Pour prendre la mer

Cap sur le château d'If

Ce fut une forteresse, puis une prison. C'est aujourd'hui un musée. Immortalisé par le comte de Monte-Cristo, personnage du célèbre roman d'Alexandre Dumas, le château d'If est accessible par bateau depuis le Vieux-Port, avec départs quotidiens réguliers. Vous y verrez notamment le supposé trou creusé par Edmond Dantès pour s'évader ! Attention : il n'y a pas de visite quand la mer est houleuse. Rabattez-vous alors sur la navette qui part vers les îles du Frioul, la traversée dure à peine 20 minutes. Une fois sur place, on se balade ou on se baigne dans la mer. En été, le dernier retour sur Marseille est assez tardif. Vous pouvez donc y passer la soirée.

www.chateau-if.fr

Pour se cultiver

Musée des civilisations de la Méditerranée

Marseille n'a jamais été réputée pour son abondance muséale. Mais l'ouverture du MUCEM (Musée des civilisations de la Méditerranée), en 2013, a donné à la ville une nouvelle direction culturelle. Situé à un jet de pierre du Vieux-Port, ce musée ethnologique vaut autant pour ses expositions thématiques que pour son architecture moderne et ses aménagements extérieurs, qui offrent un peu de paix en marge de la cacophonie marseillaise. Pour les plus branchés, suggérons aussi la Friche, ancienne usine de cigarettes reconvertie en vaste complexe de galeries d'art et d'organismes culturels (plus de 80 !) situé dans le quartier de la Belle de Mai. Une vraie découverte !

7, promenade Robert Laffont 

www.mucem.org

La Friche

41, rue Jobin 

www.lafriche.org/fr

Pour s'en laver les mains

Le savon de Marseille

Adieu, savons chimiques. Le bon vieux savon de Marseille serait de nouveau à la mode, en raison de sa fabrication artisanale sans additifs. Faute d'appellation contrôlée, ledit savon est aujourd'hui fabriqué partout dans le monde. Mais il reste à Marseille un carré de résistants qui perpétuent le savoir-faire local, toujours fidèles à la recette d'origine (72 % huile végétale, 28 % soude). Parmi eux, la Licorne propose des visites guidées de sa manufacture, où l'on vous expliquera toutes les étapes de la fabrication du savon, de la tamponneuse à la boudineuse, en passant par la broyeuse et la mélangeuse. En plus, c'est gratuit !

34, cours Julien

www.savon-de-marseille-licorne.com/fr

Pour faire les courses

Marché de Noailles

Marseille frappe d'entrée de jeu par sa faune bigarrée et sa nombreuse population arabe, qui donne parfois l'impression d'être ailleurs. Cet exotisme est particulièrement palpable au marché de Noailles (aussi appelé des Capucins), dont les étals de fruits et légumes descendent en cascade le long de la rue, chaque jour sauf le dimanche. Ce marché populaire, situé en plein centre-ville à 50 mètres de la Canebière (les « Champs-Élysées » de Marseille) est un spectacle en soi. Profitez-en pour prendre un thé à la menthe ou un café dans l'un des multiples troquets maghrébins qui longent la rue. Dépaysant.

Pour prendre de l'altitude

Notre-Dame-de-la-Garde

Votre visite ne serait pas complète sans une montée à Notre-Dame-de-la-Garde, que les Marseillais surnomment affectueusement « la Bonne Mère ». Considérée comme l'un des monuments emblématiques de la ville, cette basilique inaugurée en 1864 s'élève sur un pic situé à 150 m d'altitude, offrant au visiteur un imprenable point de vue sur les deux versants de la cité phocéenne : d'un côté les quartiers populaires, de l'autre les villas des riches en bord de mer ! Les plus sportifs choisiront de s'y rendre à pied. Les autres prendront l'autobus de la ville qui part du Vieux-Port, ou le petit train pour touristes, qui emprunte un circuit plus pittoresque. En revanche, la descente à pied se fait très bien, croyez-en votre serviteur.

Rue Fort du Sanctuaire

www.notredamedelagarde.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer