Recherche Voyage

Bons plans à Rennes

Les belles maisons à colombages forment le sublime... (Photo Thinkstock)

Agrandir

Les belles maisons à colombages forment le sublime décor du coeur de Rennes.

Photo Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Gacon

Collaboration spéciale

La Presse

Rennes a bien failli perdre son centre historique en 1720, quand un menuisier ivre a mis le feu à son atelier. Rassurez-vous, la ville a été sauvée et les belles maisons à colombages en son coeur sont toujours debout, formant le sublime décor d'un quartier des plus dynamiques.

Deuxième marché de France en importance, le marché... (Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale) - image 1.0

Agrandir

Deuxième marché de France en importance, le marché des Lices s'étale dans des halles couvertes construites au XIXe siècle.

Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale

Pour découvrir le patrimoine culinaire breton: Le marché des Lices

C'est sur la place des Lices que se déroulaient auparavant les exécutions, mais désormais, aucun Rennais n'a peur de réserver son samedi matin pour s'y rendre. Deuxième marché de France en importance, le marché des Lices s'étale dans des halles couvertes construites au XIXe siècle. Les produits frais en provenance de toute la Bretagne s'y rencontrent; vous pourrez, par exemple, découvrir le petit gris de Rennes, melon rare et très sucré. Ne ratez pas non plus l'incontournable galette-saucisse, ou «robiquette», servie à la sortie du marché. Surprenante au départ (la saucisse n'est pas coupée), mais à 2,5 euros (3,75 $CA), l'estomac et le portefeuille sont ravis. Les Rennais la dégustent sur une des terrasses avoisinantes.

C'est sous les portes mordelaises que les ducs... (Photo Andre Lage Freitas, tirée de Wikimedia Commons) - image 2.0

Agrandir

C'est sous les portes mordelaises que les ducs et les souverains bretons juraient fidélité à la Bretagne du XVe siècle.

Photo Andre Lage Freitas, tirée de Wikimedia Commons

Pour voyager dans le temps: Balade autour des portes mordelaises

Non loin de la place Sainte-Anne, coeur festif de la ville, vous pourrez observer les portes mordelaises, sous lesquelles, au XVe siècle, ducs et souverains bretons juraient fidélité à la Bretagne. À deux rues de là, frayez-vous un chemin jusqu'au 3, rue Saint-Guillaume pour découvrir la maison Ti-Koz, construite en 1505. Encore quelques pas et la rue du Chapitre, la plus jolie du quartier, dévoile ses beaux hôtels particuliers. Le soir, le quartier du centre historique s'emballe autour de la place Sainte-Anne, lieu de ralliement de la jeunesse estudiantine. Certains vont festoyer dans l'ancienne prison Saint-Michel datant du XVe siècle, reconvertie en discothèque depuis.

Les crêpiers s'affairent sur le billig, plaque circulaire... (Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale) - image 3.0

Agrandir

Les crêpiers s'affairent sur le billig, plaque circulaire en fonte.

Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale

Pour déguster les vraies galettes bretonnes: La Crêperie Sainte-Anne

Dans la région rennaise, attention de ne pas confondre crêpes et galettes, au risque d'être surpris. Les galettes sont au blé noir tandis que les crêpes sont à la farine de froment. Pour les amateurs, la Crêperie Sainte-Anne est immanquable. Nichée au creux de la place du même nom, elle propose sa galette à l'andouille de Guéméné qui régalera les audacieux pour moins de 5 euros (7,50 $CA). N'oubliez pas la bolée de cidre, incontournable préalable au réveil des papilles.

Le parc du Thabor s'étend sur 10 hectares.... (Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale) - image 4.0

Agrandir

Le parc du Thabor s'étend sur 10 hectares.

Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale

Pour prendre de la hauteur: Le parc du Thabor

Déambulez dans le parc du Thabor, en y venant par la mignonne rue Saint-Georges, pavée à l'ancienne et épargnée par l'incendie de 1720. Allez-y pour son orangerie, qui accueille des expositions, et sa roseraie (1000 espèces de roses, dont certaines très rares), mais surtout pour vous prélasser dans ses jardins à la française. La vue y est belle et l'on peut goûter au calme des hauteurs.

L'Espace des sciences des Champs libres est gratuit... (Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale) - image 5.0

Agrandir

L'Espace des sciences des Champs libres est gratuit pour les enfants de moins de 8 ans.

Photo Alexis Gacon, collaboration spéciale

Pour amuser les enfants: Les Champs libres

Fini de courir à travers la ville pour rejoindre des lieux culturels excentrés. Les Champs libres méritent le détour: ils rassemblent en un même lieu le planétarium, le musée de Bretagne et une bibliothèque, entre autres. Les enfants ne s'ennuieront pas à l'Espace des sciences, où les plus jeunes peuvent profiter des expériences interactives dans le laboratoire de Merlin.

Saint-Malo... (Photo Thinkstock) - image 6.0

Agrandir

Saint-Malo

Photo Thinkstock

Pour voir la mer: Balade à Saint-Malo

Une fois le travail terminé, les familles rennaises aiment rejoindre l'océan pour la fin de semaine en prenant la voiture ou le bus, direction Saint-Malo et ses remparts, sur la côte d'Émeraude. Imitez-les donc: la ville est située à moins d'une heure. À vélo, c'est certes plus long, mais les étapes à Dinard et à Dinan se prêtent à merveille à la bicyclette. L'arrivée à Saint-Malo, terre d'origine d'un certain Jacques Cartier, est splendide.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer