Le style Macron sous la loupe

Le 14 mai, le jour de l'investiture du... (Photo STEPHANE DE SAKUTIN, Agence France-Presse)

Agrandir

Le 14 mai, le jour de l'investiture du président de la République française, Brigitte Macron, impeccable, porte un tailleur Louis Vuitton. Le président Emmanuel Macron porte un costume Jonas et Cie.

Photo STEPHANE DE SAKUTIN, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Rarement le style d'un président français et de la première dame a-t-il été aussi analysé. Chaque apparition publique d'Emmanuel et de Brigitte Macron est scrutée à la loupe par les amateurs de mode. Mais qu'en est-il de leur allure ? Des experts se prononcent.

On remarque ici la robe courte (Louis Vuitton)... (Photo YORICK JANSENS, archives BELGA/Agence France Presse) - image 1.0

Agrandir

On remarque ici la robe courte (Louis Vuitton) de Brigitte Macron lors de la photo officielle des conjointes et conjoint des différents chefs d’État et premiers ministres lors du sommet de l’OTAN, le 25 mai à Bruxelles.

Photo YORICK JANSENS, archives BELGA/Agence France Presse

Le style d'Emmanuel Macron ? Moderne, sobre et élégant. Après analyse, tous les experts remarquent qu'il y a eu un changement dans son allure à partir du moment où il s'est déclaré candidat à l'élection présidentielle.

« Il s'habillait dans un style très financier golden boy avec de luxueux costumes et un noeud de cravate Windsor, un noeud complexe qui renvoie au monde de la finance », constate la journaliste Gaëtane Morin, auteure du livre Le vestiaire des politiques. Le jeune politicien a donc voulu faire oublier son image de banquier d'affaires pour devenir plus accessible.

« Pendant longtemps, il a porté des costumes Lagonda qui coûtaient un peu plus de 1000 euros. Du prêt-à-porter de qualité, made in France. Mais en passant sur le devant de la scène politique, Macron s'est entouré de conseillers qui ont jugé que ces costumes étaient trop chers et pas assez modernes », explique Marc Beaugé, le Monsieur Style de l'émission Quotidien animée par Yann Barthès sur TF1. Résultat, il achète désormais ses costumes chez Jonas et Cie rue d'Aboukir, dans le 2e arrondissement à un prix raisonnable : 340-380 euros, en fonction de la matière. 

« Et il y a eu un effet Macron sur les ventes, 30 % de plus par rapport à l'année dernière », affirme Marc Beaugé, qui qualifie le style vestimentaire du président français de « simple et fonctionnel ». À ce prix-là, selon lui, c'est la meilleure option, mais on ne peut pas dire que ce sont de beaux costumes, souligne-t-il. « Le tissu n'est pas de très grande qualité, tout comme la fabrication. C'est la Volkswagen du costume. »

« Mais Macron est facile à habiller, et ces costumes lui vont bien. Ils font de belles épaules et ils sortent bien à la télévision. Dans son esprit, c'est sans doute l'essentiel. »

- Marc Beaugé, chroniqueur à l'émission Quotidien sur TF1

Le type de cravate a également changé. « Elles sont plus fines, c'est dans les tendances et ça va bien avec sa silhouette », remarque Gaëtane Morin, qui précise que sa couleur fétiche est le bleu, mais depuis qu'il est président, il porte des costumes plus sombres, toujours avec une chemise blanche. « C'est pour asseoir son autorité, montrer qu'il a franchi un cap et qu'il incarne la fonction présidentielle. C'est l'habit de fonction. Il est très attaché aux symboles républicains », estime Gaëtane Morin.

Pour Jamil Dakhlia, professeur en sciences de l'information et de la communication de la Sorbonne Nouvelle, cette posture dépasse le style vestimentaire. « Au moment de la cérémonie du Louvre, le soir de la victoire, il était frappant de voir de quelle façon il a endossé au sens propre et figuré l'habit de président de la République. Tout le monde a commenté la lenteur de sa démarche, ses gestes mesurés, calculés, le regard droit. On sent bien qu'il veut faire oublier sa jeunesse. »

UNE PREMIÈRE DAME DÉCONTRACTÉE

Pour ce qui est de Brigitte Macron, Nathalie Rozborski, directrice du cabinet de style Nelly Rodi, parle d'un style féminin, chic et d'une grande modernité dans l'incarnation de son statut. « Elle bouscule les codes classiques de la bourgeoisie protocolaire », dit-elle. La créatrice Sophie Théallet est tout à fait d'accord. « Elle a un côté décontracté anti-conventionnel et s'assume complètement. Elle est accessible, rayonnante et elle représente une femme de notre époque. Ça fait du bien ! », s'exclame la designer française dont Michelle Obama a porté les créations à plusieurs reprises.

On remarque que Brigitte Macron porte des pantalons « slim » qui soulignent ses jambes fines, des vestes bien coupées, des chaussures à talons et des robes au-dessus du genou, ce que certains lui reprochent.

« Regardez les photos du sommet de l'OTAN, lance Jamil Dakhlia. Elle est la seule avec une robe au-dessus du genou ! Disons que c'est inhabituel et surprenant dans ce milieu et ces circonstances. Elle est fidèle à son style et renvoie l'image d'une femme dynamique et pétillante », observe le professeur.

Chose certaine, Brigitte Macron est une femme qui prend soin d'elle et qui est très soucieuse de son apparence. « Peut-être est-ce pour assumer le regard de la société porté sur elle ? », s'interroge l'auteure Gaëtane Morin. Elle évoque au passage quelques fautes de goût, son côté autrefois vulgaire et son bronzage toute l'année qui manque de naturel.

ÉLÉGANCE SALUÉE

Depuis un an, Brigitte Macron s'est rapprochée de Delphine Arnault, directrice générale adjointe de Louis Vuitton, qui la conseille et qui lui prête des tenues Louis Vuitton. « Elle a toujours été coquette. Elle a adopté à un moment, un style peut-être un peu trop jeune, un style très adolescente. Elle a corrigé ce défaut et est désormais chic en Louis Vuitton. Même si c'est parfois un peu ostentatoire », estime Marc Beaugé.

Il y a eu deux événements où l'élégance de Brigitte Macron a été saluée. Le soir de la victoire, elle est apparue aux côtés de son mari dans une veste Louis Vuitton bleu marine avec un col argenté. « Cette tenue a fait sensation, et tout le monde voulait savoir d'où elle venait ! », affirme Gaëtane Morin. Puis le jour de l'investiture du président, elle portait un tailleur bleu ciel, irréprochable, chaussures à talon assorties, coiffée d'un chignon. Une tenue signée encore une fois Louis Vuitton. « La première dame est traditionnellement l'ambassadrice de la mode française et du savoir-faire français. Il va falloir qu'elle s'ouvre à d'autres créateurs, car ils ont besoin de cette vitrine », poursuit-elle.

LA BELLE SAISON

Attention, l'été est la saison de tous les dangers pour les politiciens. « L'été n'est pas la saison de l'élégance, il y a toujours beaucoup de fautes de style », remarque Marc Beaugé. 

« Il fait chaud, on est en vacances, on sort le mauvais maillot de bain, le short qui ne va pas, un polo trop moulant. François Hollande s'en sortait très mal, Emmanuel Macron a un corps plus facile à habiller. Mais quand même, il va falloir être vigilant. La mauvaise photo, avec les mauvaises sandalettes, par exemple, est vite arrivée... »




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer