Jeux vidéo: une nouvelle vie pour le genre survie

De Minecraft à DayZ, en passant par le tout nouveau Rust, les...

Agrandir

De Minecraft à DayZ, en passant par le tout nouveau Rust, les approches graphiques et les univers changent, mais le but reste le même: partir avec rien et survivre.

Kevin Massé
La Presse

Un nouveau genre de jeu, le genre survie dans un monde ouvert, jouit d'un fort engouement depuis plus d'un an. Nous avons fait le saut dans cet univers afin de brosser un tableau de ce qui nous y attend.

De la télé-réalité Survivor à la série télé The Walking Dead, les personnages en lutte pour leur survie attirent de plus en plus l'attention. Qui ne s'est jamais posé la question de ce qu'il ferait s'il ne possédait plus rien et devait compter que sur lui-même pour survivre ou que ferait-il pour protéger la dernière bouteille d'eau potable qui reste à mille lieues à la ronde? Est-ce que nous serions prêts à tuer pour voler les vivres à un autre?

Les jeux vidéo du genre survie en monde ouvert sont certainement la manière la plus sécuritaire d'explorer ces situations.

De Minecraft à DayZ, en passant par le tout nouveau Rust, les approches graphiques et les univers changent, mais le but reste le même: partir avec rien et survivre. Pour ce faire, il faut trouver des ressources. Par exemple, le bois servira à fabriquer un feu de camp ou un abri. La chasse et la cueillette seront nécessaires pour se nourrir. Certains jeux voient plus grand en incluant les alliages de différents matériaux, ce qui permet de créer des armes en métal ou des abris plus stylisés et solides.

La première partie est rarement fructueuse. On y passe peu souvent la première nuit en vie. On acquiert de l'expérience en jouant et en explorant les lieux. On se fabrique des outils et des armes de plus en plus efficaces. Ces jeux impliquent rapidement le joueur. Fabriquer des choses demande beaucoup de travail et mourir représente souvent la perte des fruits de notre labeur. C'est pourquoi vivre - fabriquer notre propre histoire - devient si important et rend le jeu si immersif.

Des bons comme des mauvais

Il faut toutefois savoir dans quoi nous nous embarquons lorsque nous choisissons ce genre de jeux. En solo, rien de bien dangereux. Mais quand plusieurs autres joueurs doivent survivre dans le même monde, les lois sont à l'image des êtres qui l'habitent.

Parfois, le côté sombre de la nature humaine l'emporte. Rendant les créatures menaçantes plutôt anodines que les joueurs que l'on rencontre.

Déjà là, l'internet nous présente des séquences vidéos de DayZ dans lesquelles certains joueurs plus avancés et armés s'amusent à ridiculiser d'autres survivants sous la menace de la mort.

Rapidement, la paranoïa s'installe face à ceux qu'on rencontre. Nous voudrions avoir des yeux tout autour de la tête, mais c'est impossible. C'est stressant et psychologiquement parfois très difficile.

Un petit truc: il ne faut pas choisir les serveurs avec beaucoup de survivants. Cela réduit le pourcentage de rencontrer des idiots armés.

Heureusement, comme cela se passerait dans la vraie vie, des rencontres se font. Des clans, des gentils comme des méchants, se regroupent et travaillent ensemble pour leur bien.

C'est aussi un peu ça survivre.

Cinq jeux de survie en monde ouvert à découvrir:

Minecraft 

(PC, Xbox 360, iOS, Android, 20 $) 

PS4, PS Vita et Xbox ONE à venir 

La réputation de ce jeu n'est plus à faire tellement son côté créatif a été mis de l'avant par sa communauté. En mode «Survie», Minecraft demande aux joueurs de se préparer le jour, car la nuit fait apparaître des squelettes, des zombies et d'autres créatures malveillantes. Rapidement, on doit partir à la recherche de ressources et construire des outils, des armes, ainsi qu'un abri afin de réussir à passer la nuit. Le monde, fait en intégralité de voxels (pixels en 3d), permet de mélanger et placer des cubes représentant divers éléments afin de créer différents objets. Le monde comporte des milliers de lieux à découvrir. Ce jeu est un précurseur dans le genre et plaira autant aux grands qu'aux plus petits.

Rust 

(PC, jeu en accès anticipé, 20 $) 

Ce jeu en monde ouvert dans un univers persistant est en accès anticipé, mais plusieurs lui voient déjà un avenir prometteur. Nous pourrions d'ailleurs le décrire comme un savant mélange de Minecraft et DayZ. On y commence nu comme un vers, avec une torche, deux bandages et une pierre, et on doit fabriquer ce qui est nécessaire pour ne pas mourir de faim, de soif et de froid. Ici pas de zombies, plutôt des cerfs, des cochons, mais aussi des animaux féroces - des loups et des ours pour l'instant - rendent l'univers plus réaliste (si on considère réaliste que tous les animaux soient composés de viande de poulet).

DayZ

(PC, jeu en accès anticipé, 30 $) 

DayZ est le résultat d'une modification faite au jeu Arma 2 afin d'y incorporer des zombies. Il n'y a pas de construction dans ce dernier. On y joue le rôle d'un humain qui commence avec pour seul bagage un pantalon, un t-shirt, une lampe de poche et des piles. Le but est principalement de survivre en surveillant notre température corporelle, notre faim, notre soif et nos points de vie. L'exploration est privilégiée afin de trouver des armes, de la nourriture, de l'équipement et des munitions. Les joueurs répartis entre plusieurs catégories - «bandit», «survivant» et «héros», selon leur comportement. Et je peux vous affirmer qu'il y a plus de bandits que de héros. Je le conseille à ceux qui ont la couenne dure.

Don't Starve 

(PC, PS4, 15 $) 

Don't Starve est un jeu solo qui jouit d'une direction artistique plus naïve. L'univers est mystérieux et renferme des créatures atypiques. Ce qui en fait un jeu de survie accessible aux plus jeunes. On doit gérer sa vie, sa faim ainsi que sa santé mentale afin de survivre le plus longtemps possible. La lumière est très importante, car des ennemis mortels rôdent dans le noir. La mort signe d'ailleurs la fin du jeu et tout est à recommencer. Les inventions que nous créons en ramassant des ressources ont toutes une importance cruciale sur la perte et le gain pour la vie, la faim et la santé mentale.

7 Days to Die 

(PC, jeu en accès anticipé, 24 $) 

Un autre jeu en production très prometteur auquel il est possible de jouer en accès anticipé. Ce dernier s'inspire à la fois de Left 4 Dead, Minecraft et des jeux impliquant des tourelles de défense. Comme Minecraft, 7 Days to Die est créé à partir de voxels (pixels en 3d). La direction artistique et le graphisme sont cependant plus réalistes. Le jour, il faut creuser et fouiller afin d'amasser des ressources pour se préparer la nuit pendant laquelle des zombies enragés apparaissent. Les créations sont sans limites et il est très important de produire et poser plusieurs pièges autour de notre refuge. Le jeu peut être joué en solo comme en multijoueurs et comporte également un mode créatif.




la boite:4391933:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer