Sigfox veut populariser les objets connectés en Iran

La start-up française Sigfox a signé un accord avec une entreprise iranienne... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
TÉHÉRAN

La start-up française Sigfox a signé un accord avec une entreprise iranienne pour permettre aux Iraniens, avides de nouvelles technologies, de connecter les objets à internet, ont annoncé jeudi les deux sociétés.

Sigfox, créée en 2009 et basée près de Toulouse, va collaborer avec Parsnet, une filiale du groupe Pars Online, pour développer un réseau de communication de l'internet des objets (IoT) sur l'ensemble du territoire iranien, selon un communiqué commun publié à Téhéran.

L'internet des objets (Internet of Things -IoT- en anglais) permet aux objets de communiquer entre eux à courte portée grâce au bas débit.

Son arrivée «ouvre les portes à de nouveaux services compétitifs et énergiquement économiques pour les entreprises iraniennes», s'est félicité Ahmad Jafarabadi, le directeur général de Parsnet.

Cet accord intervient un peu plus d'un an après la levée de la plupart des sanctions économiques frappant l'Iran à la suite de l'accord sur le nucléaire conclu entre Téhéran et les grandes puissances.

L'Iran devient le 31e pays où s'implante Sigfox, qui propose à ses clients de diffuser de petites quantités de données sur de longues distances, pour relier par exemple des compteurs électriques, des appareils électroménagers ou des véhicules.




publicité

publicité

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer