• Accueil > 
  • Techno > 
  • Actualités 
  • > L'ombre d'Apple plane sur les phablets et les montres du salon IFA de Berlin 

L'ombre d'Apple plane sur les phablets et les montres du salon IFA de Berlin

Apple, traditionnellement absente de l'IFA, a programmé une... (Photo Mark Lennihan, Archives AP)

Agrandir

Apple, traditionnellement absente de l'IFA, a programmé une conférence la semaine prochaine, en plein milieu du salon berlinois qui se déroule du 5 au 10 septembre.

Photo Mark Lennihan, Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Romain FONSEGRIVES
Agence France-Presse
BERLIN

Grande messe européenne de l'électronique, l'IFA de Berlin se déroulera cette année dans l'ombre d'Apple. L'américain boude le salon mais a prévu un événement mystère parallèle, susceptible d'éclipser les annonces de ses concurrents dans les téléphones et les montres intelligentes.

«Les fabricants de téléphones mobiles font de plus en plus d'annonces lors de l'IFA, parce qu'ils veulent présenter leurs nouveautés avant qu'Apple ne monopolise toute l'attention des médias», remarque Ian Fogg, un analyste du cabinet spécialisé IHS.

Cette tendance s'affirme d'autant plus en 2014 que la marque à la pomme, traditionnellement absente de l'IFA, a programmé une conférence le 9 septembre, en plein milieu du salon berlinois qui se déroule du 5 au 10. La plupart des observateurs tablent sur des annonces majeures venues de Californie.

Apple devrait dévoiler un iPhone 6 à l'écran élargi, pour se positionner sur le segment des «phablets», ces téléphones géants entre smartphone et tablette, très populaires en Asie. La firme de Cupertino pourrait aussi se lancer dans la montre connectée.

Les concurrents veulent donc frapper vite et fort. En tête de file, le coréen Samsung cherche à préserver sa domination. Les «phablets», c'est son idée, la montre connectée ou «smartwatch» aussi.

Samsung, attendu au tournant 

Le grand rival d'Apple a toutes les chances de dévoiler dès mercredi une nouvelle mouture de son téléphone géant, le Galaxy Note 4. Déjà en 2011, Samsung avait choisi Berlin pour dévoiler la première version de son téléphone avec un écran de plus de 13 centimètres.

Ce «phablet», prisé des accros aux jeux vidéo, a créé un nouveau segment dans lequel s'est engouffrée la concurrence.

«Tous les fabricants ont un phablet dans leur catalogue maintenant, même les chinois», explique Annette Zimmermann, une analyste du cabinet spécialisé Gartner.

Le japonais Sony viendra à Berlin avec son nouveau Xperia Z3. Motorola, récemment racheté par le chinois Lenovo, devrait également présenter un nouveau modèle.

Sur le front des montres connectées, la guerre bat son plein. Les rumeurs autour de l'arrivée d'Apple sur le marché ont poussé Samsung et son compatriote LG à dévoiler les premiers détails de leurs nouvelles smartwatches dès la semaine dernière, anticipant leur présentation à Berlin.

«Cela montre qu'ils éprouvent une certaine nervosité», estime Annette Zimmermann.

Pionnier, Samsung avait lancé sa montre, la Galaxy Gear, l'an dernier à Berlin.

«Les marges sont vraiment sous pression sur le marché des mobiles. À part Apple qui domine le segment premium, les fabricants ne génèrent presque pas de profits», analyse Ian Fogg chez IHS. «La montre connectée est un moyen de recréer des bénéfices, en lançant un compagnon du smartphone très rentable là où il n'y avait pas encore de marché».

L'objet reste encore réservé aux technophiles, mais même des fabricants comme Asus, plus connus pour ses ordinateurs et ses tablettes, présenteront une smartwatch cette année à Berlin.

Imaginer la maison du futur 

«Les phablets et les montres connectées vont beaucoup faire parler, mais il y a énormément d'autres choses» à l'IFA, rappelle Annette Zimmermann.

Les téléviseurs ultra-HD ont encore amélioré leur qualité d'image, en passant de 4000 à 8000 pixels sur la simple largeur de leur écran. Non contents d'être plats, ils se vendent aussi incurvés et concurrencent le cinéma.

Les visiteurs - 240 000 sont attendus - pourront également parcourir les 149 500 m2 du salon, occupés par plus de 1500 exposants, à la découverte de nombreux objets connectés. Caméras de vidéos surveillance, stations météo, projecteurs créant une surface tactile, c'est la maison entière qui devient intelligente.

«Beaucoup d'acteurs majeurs, comme Intel, Apple ou Google commencent à investir. Ce marché est très proche d'éclore, il lui manque simplement un grand succès commercial», conclut Annette Zimmermann.

Samsung tiendra une conférence sur la maison du futur vendredi.




la boite:4391933:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer