Des lunettes Google Glass-Luxottica sur le marché en 2015

«C'est l'exemple incroyable de la période que nous... (Photo AP, Google)

Agrandir

«C'est l'exemple incroyable de la période que nous vivons. Jusqu'à il y a quelques années, cela aurait été inimaginable même pour moi», souligne le patron de Luxottica, Andrea Guerra.

Photo AP, Google

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

Les premières lunettes interactives issues du partenariat entre Google et le fabricant de montures de luxe italien Luxottica arriveront sur le marché en 2015, a annoncé le patron de la firme Andrea Guerra dans une interview.

«2015 sera l'année du tournant commercial pour ce projet. Nous y travaillons déjà aux États-Unis, en Italie et en Chine, avec des équipes formées à 75% d'Italiens», a déclaré M. Guerra au quotidien Repubblica.

L'alliance entre les deux entreprises «unit l'une des firmes à la pointe de l'innovation technologique avec une des plus belles entités dans le domaine du design, de la créativité et de la sensibilité aux besoins des consommateurs», s'est-il enthousiasmé.

«C'est l'exemple incroyable de la période que nous vivons. Jusqu'à il y a quelques années, cela aurait été inimaginable même pour moi», a poursuivi le patron de Luxottica.

Selon lui, «depuis cinq ou sept ans, la technologie a révolutionné la manière dont nous envisageons nos activités. Les frontières entre différents secteurs sont en train de sauter».

M. Guerra a expliqué aussi l'accord par la nécessité de «prendre le train en marche parce que sinon le risque d'être dépassé est très élevé. Il n'est pas dit que ceux qui sont leaders depuis 50 ans le seront encore dans les 50 ans à venir».

Sur la genèse du partenariat, il a précisé que l'équipe de Luxottica s'est «assise avec Google à une table il y a dix mois pour voir ce qu'on pouvait faire ensemble. Nous avons apporté nos valeurs - esprit d'entreprise, passion, curiosité et rapidité -- et ça a marché».

«À l'avenir, tout le monde vivra avec beaucoup plus de technologies sur soi et autour de soi qu'actuellement», a estimé M. Guerra, en soulignant que «l'avenir est à une technologie qui libère les mains et fait gagner du temps».

Le projet est d'élaborer «des lunettes qui puissent être vécues avec sérénité, facilité et légèreté. Pas seulement des gadgets mais des objets qui apportent de vrais bénéfices. Notre rôle est de trouver un modèle d'activité (prix, fonction, utilisation) équilibré», a précisé M. Guerra.

Quant aux répercussions attendues sur les résultats du groupe, il a rappelé que Luxottica «s'est déjà assuré une croissance de 5/10% par an à moyen terme avec l'objectif d'arriver rapidement à 10 milliards de chiffre d'affaires».

Il attend de «l'effet Google» un impact similaire à ce qui s'était passé lors de l'entrée de Luxottica en Chine en 2007: «cela semblait une folie mais tout le monde a vu qu'on avait fait le bon choix quand nos résultats ont commencé à grimper de manière exponentielle».

Signe de la confiance des marchés, le titre Luxottica gagnait près de 3% à mi-journée alors que la Bourse de Milan était en faible progression (+0,6%).




la boite:4391933:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer