Des retrouvailles au sommet entre Nadal et Federer?

Roger Federer et Rafael Nadal de l'équipe de... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Roger Federer et Rafael Nadal de l'équipe de l'Europe lors d'un tournoi à Prague en septembre dernier.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

Vers un 38e duel Nadal-Federer? Les deux grandes stars du tennis partent à l'assaut de l'avant-dernier Masters 1000 de l'année, qui débute dimanche à Shanghai, avec la perspective de s'affronter en finale.

Pendant l'US Open, début septembre, les amateurs de la balle jaune rêvaient d'un nouvel épisode dans la rivalité de l'Espagnol et du Suisse. Mais l'affiche tant espérée en finale n'a pas eu lieu.

Federer, diminué, s'était incliné dès les quarts face à Juan Martin Del Potro et Nadal, vainqueur de l'Argentin en demie, s'était offert un 16e trophée majeur en battant sans forcer le Sud-Africain Kevin Anderson lors de l'épilogue new-yorkais.

Depuis, le Majorquin n'a plus qu'une idée en tête: conserver jusqu'au bout la première place. Il a de la marge sur son rival suisse (N.2) à la course: 1860 points d'avance sans compter ceux acquis à Pékin (ATP 500), où il affronte dimanche en finale l'Australien Nick Kyrgios.

Alors que Nadal a effectué son retour dans la capitale chinoise, Federer n'a lui plus joué sur le circuit depuis l'US Open. Il a néanmoins participé, aux côtés de l'Espagnol, à la victoire de l'Europe contre le «Reste du Monde» fin septembre à Prague lors de la première édition de la Laver Cup, une exhibition qu'il a créée avec son agent Tony Godsick.

Son dos, qui l'avait gêné à Montréal en août, le laissera-t-il s'exprimer à 100%? On aura sans doute un début de réponse lors de son premier match (mardi ou mercredi) contre la «mobylette argentine» Diego Schwartzman ou un qualifié.

Toujours est-il que le lauréat de l'édition 2014 avait le sourire samedi au stade Qi Zhong où il a dansé avec... Mickey lors d'une animation pour les enfants, avant le début des hostilités.

Raonic et Tsonga forfaits

Federer a hérité d'un parcours plus ardu sur le papier que Nadal. Il pourrait croiser le frappeur américain Jack Sock en huitièmes de finale, le Belge David Goffin (finaliste à Tokyo ce dimanche) en quarts et Dominic Thiem ou Alexander Zverev ou Del Potro en demie.

Nadal, qui n'a jamais soulevé le trophée (une finale en 2009), lancera sa campagne de conquête contre l'Uruguayen Pablo Cuevas ou l'Américain Jared Donaldson. Il pourrait retrouvait en huitièmes le Français Lucas Pouille, contre lequel il a dû sauver deux balles de match d'entrée à Pékin.

Ensuite, Grigor Dimitrov ou Sam Querrey pourrait se dresser devant lui en quart, avant d'éventuelles retrouvailles avec Anderson ou Kyrgios en demie. À moins que le Croate Marin Cilic, surpris en demi-finale à Tokyo par l'outsider français Adrian Mannarino, ne se hisse jusque-là.

Le tournoi chinois est marqué de plusieurs forfaits en plus des blessés de longue date que sont Novak Djokovic (coude droit), Stan Wawrinka (genou) et le tenant du titre Andy Murray (hanche). Le Canadien Milos Raonic (mollet) a renoncé ainsi que le Français Jo-Wilfried Tsonga, gêné par des douleurs récalcitrantes au genou.

L'absence de ce dernier, déjà forfait à Chengdu et Pékin, interroge à moins de deux mois de la finale de la Coupe Davis France-Belgique à Lille (24-26 novembre).




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer