Retour gagnant de Roger Federer

Roger Federer disputait son premier match officiel depuis... (Photo Peter Parks, AFP)

Agrandir

Roger Federer disputait son premier match officiel depuis l'été dernier à Wimbledon.

Photo Peter Parks, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
John Pye
Associated Press
Melbourne, Australie

Roger Federer a complètement raté quelques-uns de ses coups et était perturbé par l'ampleur de sa nervosité après six mois d'inactivité, même s'il renouait avec le décor familier du site des Internationaux d'Australie.

Federer, qui participe à un 69e tournoi du Grand Chelem en carrière, a réussi 19 as et n'a commis qu'une seule double faute en route vers une victoire de 7-5, 3-6, 6-2, 6-2 contre l'Autrichien Jurgen Melzer.

Mais face à un rival du même âge que lui, soit 35 ans, Federer a été victime de trois bris de service et a connu des moments frustrants.

«J'ai ressenti de la nervosité une fois que le match a commencé, a admis Federer, qui prenait part à un premier tournoi depuis Wimbledon, après avoir pris du temps pour soigner une blessure à un genou. Pendant l'échauffement... je me sentais bien. Puis j'ai frappé quatre coups consécutifs sur le cadre. Je me suis dit, "Wow, ça ne sera pas aussi facile que je le pensais".

«J'ai eu de la difficulté à trouver cette aisance, ce rythme.»

Classé 17e tête de série, Federer n'a pas été le seul parmi les joueurs élites à connaître des ennuis. Son compatriote suisse Stanislas Wawrinka, a eu besoin de cinq manches pour éliminer le Slovaque Martin Blizan, classé 35e, 4-6, 6-4, 7-5, 4-6, 6-4.

Les choses ont été plus simples pour Andy Murray. À son premier tournoi du Grand Chelem à titre de favori, le Britannique a tout de même manifesté une certaine impatience lors de sa victoire en trois manches, 7-5, 7-6 (5) et 6-2 contre l'Ukrainien Illya Marchenko.

Quintuple finaliste à Melbourne, incluant quatre défaites consécutives contre Novak Djokovic, Murray assure que rien ne change même s'il occupe le premier rang du classement mondial et qu'il a été fait Chevalier par la reine Élizabeth au cours de la dernière année.

«La pression est la même, les attentes sont les mêmes. Je n'ai jamais gagné ici et je vais tenter de changer cela cette année.»

Dans d'autres matchs du volet masculin disputés en soirée, lundi, le Croate Marin Cilic, le Français Jo-Wilfried Tsonga, les Américains John Isner, Jack Sock et Sam Querrey ont accédé au deuxième tour, tout comme les Australiens Nick Kyrgios et Bernard Tomic et le Serbe Viktor Troicki.

Trois têtes de série ont cependant été éliminées, dont le Français Lucas Pouille, classé 16e.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer