Match truqué: un tennisman australien suspendu 7 ans

Nick Lindahl... (ARCHIVES AFP)

Agrandir

Nick Lindahl

ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Sydney

Accusé d'avoir tenté de truquer un match, Nick Lindahl, un tennisman australien, a été suspendu sept ans et condamné à une amende de 35 000 dollars australiens (33 000 euros), a annoncé l'Unité pour l'intégrité du tennis (TIU) mardi.

Deux autres joueurs ont été sanctionnés par cette instance disciplinaire créée il y a neuf ans pour combattre la corruption, et qui montre les muscles à quelques jours de l'Open d'Australie.

Lindahl, 28 ans, retraité du tennis professionnel en 2013 après avoir atteint le 187e rang mondial, a été jugé coupable d'avoir modifié ou tenté de modifier l'issue d'une rencontre et d'avoir refusé de coopérer avec l'enquête de la TIU. Jugé coupable de corruption dans cette affaire en avril par la justice australienne, il avait écopé d'une amende de 1000 dollars australiens.

Il avait proposé de laisser filer un match lors du tournoi australien de Toowoomba, comptant pour le circuit masculin ITF, en septembre 2013, et avait refusé de fournir son téléphone portable pour analyse aux enquêteurs de la TIU.

Cette sanction lui interdit tout retour sur le circuit professionnel pendant sept ans. De même, durant cette période, il lui sera interdit d'assister à tout tournoi de tennis officiel.

Deux autres joueurs australiens ont été sanctionnés dans cette affaire.

Brandon Walkin, 22 ans, 1066e mondial, a écopé d'une suspension de six mois avec sursis pour avoir relayé à un tiers la proposition de corruption de Lindahl.

Isaac Frost, 28 ans, 1.515e mondial, a été reconnu coupable de ne pas avoir donné son téléphone portable aux enquêteurs. Il avait déjà purgé une suspension d'un mois et sa peine n'a pas été alourdie.

Ces sanctions ont été dévoilées quelques jours à peine après que la police australienne a annoncé vendredi qu'un jeune homme de 18 ans, identifié comme Oliver Anderson, tenant du titre de l'Open d'Australie juniors, par les médias locaux, avait été mis en examen.

Il est soupçonné d'avoir truqué un match lors d'un tournoi à Victoria en octobre, une affaire pour laquelle il comparaîtra devant la justice australienne en mars.

Il y a un an, les responsables du tennis mondial avaient annoncé le lancement d'une enquête indépendante, des médias ayant dénoncé la fréquence des matchs truqués sur le circuit.

La BBC et le site BuzzFeed avaient affirmé, sans les nommer, que seize joueurs étaient susceptibles d'être impliqués dans des matchs truqués au cours de la dernière décennie. Ils avaient accusé les autorités du tennis d'avoir cherché à étouffer plusieurs affaires.

La TIU a été dotée de 14 millions de dollars depuis 2008 et a prononcé 18 sanctions, dont six suspensions à vie, la plupart du temps contre des joueurs peu connus.




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer