Pas de toit rétractable avant 2020 pour Roland-Garros

Roland-Garros est le seul tournoi majeur sans une... (PHOTO ALASTAIR GRANT, AP)

Agrandir

Roland-Garros est le seul tournoi majeur sans une structure permettant de poursuivre le jeu les jours de pluie.

PHOTO ALASTAIR GRANT, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Samuel Petrequin
Associated Press
PARIS

Année après année, chaque fois que la pluie perturbe le calendrier et que les joueurs passent de longues heures d'attente dans les vestiaires, la même question revient sans cesse aux Internationaux de tennis de France: pourquoi n'y a-t-il pas un toit au-dessus du court central?

« Bienvenue en France », a déclaré le directeur du tournoi Guy Forget alors que le mauvais temps à Paris, lundi, a perturbé l'horaire du tournoi sur terre battue pour une deuxième journée consécutive.

Après avoir annoncé qu'un toit rétractable serait construit sur le court Philippe Chatrier de Roland-Garros en 2018, cette date a été repoussée jusqu'en 2020.

« Dans d'autres pays, les choses sont plus rapides, a précisé Forget à la suite d'un délai au programme de la journée de plus de deux heures et demie. C'est donc une question de temps. Je pense que 2020 est la date ultime que nous nous sommes fixée. Nous espérons que tout sera terminé. »

Avec un nouveau toit rétractable maintenant installé aux Internationaux des États-Unis, Roland-Garros est le seul tournoi majeur sans une structure permettant de poursuivre le jeu les jours de pluie.

« Heureusement, nous avons ces bâches qui peuvent être retirées très rapidement, a poursuivi Forget. Nous espérons donc que le premier tour se terminera promptement. La météo s'annonce bonne pour demain et mercredi. Mais si les conditions se détériorent dans les prochains jours, les joueurs devront peut-être disputer des matchs deux jours de suite. Ce serait malheureux, mais les joueurs le savent et l'acceptent. »

La construction d'un toit rétractable fait partie du projet de rénovation de Roland Garros, mis en suspens en raison d'un recours en justice déposé par des résidants locaux et des militants écologistes. Le Conseil d'État - la plus haute juridiction administrative en France - devrait rendre une décision sur la question en septembre.

Les groupes environnementaux prétendent que la construction d'un nouveau terrain de 5000 places au Jardin botanique des Serres d'Auteuil nuira à la végétation, et ils s'y opposent depuis le début. Le jardin des Serres d'Auteuil, qui date du 19e siècle, à quelques centaines de mètres du court Philippe Chatrier, accueille une grande variété de fleurs tropicales et locales.

La mise en place du toit sera la phase finale du projet.

« Le travail a déjà commencé il y a deux ans dans le stade, a expliqué Forget. Ce n'est pas nécessairement visible en ce moment, mais nous avons fait des progrès. Pour mettre un toit, il faut vraiment changer la structure du stade. »

Les retards dans les travaux de construction et de rénovation à Roland-Garros - le plus petit des quatre sites du Grand Chelem avec des équipements mis en place sur un site d'environ 21 acres - pourraient également nuire à la candidature de Paris pour accueillir les Jeux olympiques de 2024. Les dirigeants du comité de candidature prévoient utiliser le site à la fois pour les Jeux olympiques et paralympiques.

« Il y a des grèves en France. Les choses prennent beaucoup de temps, a ajouté Forget. Et je pense que le Comité international olympique prend cela en compte. Ce n'est pas nécessairement un message positif que nous envoyons. Mais nous sommes convaincus que nos projets se réaliseront. »

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer