Andy Murray l'emporte malgré le stress

Andy Murray a eu du mal à s'adapter... (Photo Saeed Khan, AFP)

Agrandir

Andy Murray a eu du mal à s'adapter au style inhabituel de Bernard Tomic avant d'assurer son billet pour les quarts de finale.

Photo Saeed Khan, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
John Pye
Associated Press
Melbourne, Australie

Dans les moments les plus sombres, lorsque les besoins médicaux de sa famille sont devenus de plus en plus urgents, Andy Murray a songé à se retirer des Internationaux d'Australie avant le quatrième tour.

Le stress était manifeste, lundi, quand Murray a manifesté à voix haute son mécontentement à plusieurs reprises et a eu du mal à s'adapter au style inhabituel de Bernard Tomic avant d'assurer son billet pour les quarts de finale grâce à une victoire de 6-4, 6-4, 7-6 (4).

«Les derniers jours ont été très, très difficiles. Beaucoup d'émotions, un tas de choses me traversaient l'esprit, a reconnu Murray. Les derniers jours ont été stressants, mais je vais maintenant essayer de me reposer pour me préparer pour la suite.»

L'épouse de Murray, Kim, doit donner naissance au premier enfant du couple le mois prochain et il a promis de rentrer en Grande-Bretagne si l'accouchement était devancé - même si cela compromettait sa possible participation à une cinquième finale en Australie.

Le double vainqueur d'un tournoi majeur disputait son match de troisième ronde, samedi, quand son beau-père, Nick Sears, qui était à Melbourne à titre d'entraîneur de Ana Ivanovic, a soudainement eu besoin d'une aide médicale sur un court voisin. Sears a quitté le court Rod Laver, où il suivait le match d'Ivanovic, et a été transporté à l'hôpital par ambulance où il a passé la nuit.

«Je n'arrive pas à croire que quelque chose comme ça est arrivé il y a quelques jours. C'est horrible, a confié Murray. "Nige" est un gars incroyablement en forme. C'est très, très inquiétant.»

Murray a précisé que son beau-père avait quitté l'hôpital, qu'il se sentait bien et il est rentré chez lui. Pour l'instant, Murray a choisi de rester.

«Pour être honnête, quand je me suis réveillé, je me sentais vidé, très fatigué, a-t-il dit. Au fil de la journée, j'ai décidé de jouer, et j'ai commencé à me concentrer un peu mieux. Évidemment, j'essayais de me concentrer sur le match une fois sur le court mais, comme je l'ai dit, les derniers jours ont été difficiles.»

Murray fera maintenant face à David Ferrer, no 8, double demi-finaliste, qui a éliminé John Isner, no 10, 6-4, 6-4, 7-5.

Au tableau féminin, Victoria Azarenka, double championne en Australie, a poursuivi son parcours en vertu d'une victoire de 6-2, 6-4 aux dépens de Barbora Strycova. Azarenka, qui figure de plus en plus parmi les favorites après deux saisons pertubées par les blessures, affrontera Angelique Kerber, no 7. Cette dernière a vaincu l'Allemande Annika Beck 6-4, 6-0.

Deux jours après sa dramatique victoire aux dépens de Ivanovic, Madison Keys a également plié bagages.

Keys a dû recevoir des soins à la jambe gauche alors qu'elle était en avance d'un set lors de son match contre la Chinoise Zhang Shuai, issue des qualifications, et elle a boité jusqu'à la fin pour s'incliner 3-6, 6-3, 6-3.

Zhang, dont la fiche était de 0-14 en Grand Chelem avant ce tournoi, se mesurera à Johanna Konta, qui a triomphé 4-6, 6-4, 8-6 de la demi-finaliste de 2015 Ekaterina Makarova et qui est devenue la première Britannique depuis Jo Durie en 1983 à accéder aux quarts de finale en Australie.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer