Arthur Ashe, 40 ans plus tard

Arthur Ashe a été le premier athlète de... (Photo archives AP)

Agrandir

Arthur Ashe a été le premier athlète de couleur à remporter le tournoi de Wimbledon.

Photo archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Wimbledon) On célèbre cette année à Wimbledon le 40e anniversaire de la victoire d'Arthur Ashe, le premier athlète de couleur à remporter le tournoi, le seul encore aujourd'hui. Ashe avait 31 ans en 1975 et sept années avaient passé depuis son dernier titre majeur, en Australie. Il affrontait son jeune compatriote Jimmy Connors (22 ans), favori du tournoi, et les deux hommes ne s'estimaient guère.

Face à la force et au dynamisme de son rival, Ashe avait utilisé sa science du tennis pour varier ses coups, garder la balle bien basse et empêcher Connors de trouver son élan. Le temps de le dire, le vétéran menait 6-1, 6-1, et il avait conclu l'affaire en quatre manches (6-1, 6-1, 5-7 et 6-4).

Après sa retraite, Ashe est devenu l'une des personnalités sportives les plus influentes de son époque, en raison notamment de son combat contre le sida (contracté lors d'une transfusion sanguine).

On raconte qu'il a été l'une des premières personnes que Nelson Mandela a souhaité rencontrer quand le grand leader sud-africain a été libéré de prison.

Défendre les droits des Afro-Américains

Comme l'a rappelé Serena Williams cette semaine, Ashe a également été un ardent défenseur des droits des Afro-Américains. «Il a défoncé des portes qui étaient barrées à double tour depuis des siècles, a-t-elle souligné. Je me souviens avoir tout lu sur lui quand j'étais petite et je sais évidemment la dette immense que j'ai envers lui.

«Et je crois que c'est aussi vrai pour tous les joueurs, quelle que soit leur couleur. Arthur Ashe a établi les standards de ce que devait être un vrai champion, aussi grand à l'extérieur des terrains que pendant ses performances. C'est une grande responsabilité et c'est souvent difficile de la porter - j'en sais quelque chose... -, mais lui n'a jamais failli à sa réputation.»

Roger Federer, qui détient le record de 17 titres majeurs (14 de plus qu'Ashe!), a avoué: «C'est sûrement le joueur du passé que je regrette le plus de ne pas avoir rencontré. Chaque année, je pense à lui quand je joue dans le stade qui porte son nom au US Open. Je sais qu'il était réputé pour son intelligence, pour ses plans de match. Et personne n'a mieux utilisé sa renommée pour accomplir autant de grandes choses.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer