Roger Federer prend la mesure de Milos Raonic

Milos Raonic... (Photo: Reuters)

Agrandir

Milos Raonic

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Samuel Petrequin
Associated Press
Londres

L'expérience a eu le dessus sur la jeunesse alors que Roger Federer a dompté Milos Raonic 6-1, 7-6 (0) lors de leur premier match du tournoi rotation des Finales de l'ATP, dimanche, après que Kei Nishikori eut amorcé son premier passage au tournoi de fin de saison avec une victoire.

Federer, le joueur ayant connu le plus de succès lors du championnat regroupant l'élite du tennis masculin, a offert une performance sans faille contre la sensation canadienne de 23 ans. Raonic est le plus jeune joueur présent à Londres.

Détenteur de 17 titres du Grand Chelem et en quête d'un septième titre aux Finales de l'ATP, Federer a sauvé les quatre balles de bris qu'il a concédées et a vengé un revers encaissé contre Raonic lors des quarts de finale du Masters de Paris, la semaine dernière.

Raonic a semblé moins inspiré qu'à Paris, alors que Federer, de 10 ans l'aîné à Raonic, a été bien meilleur en retour de service, allant chercher deux bris en première manche.

Raonic a réussi 10 as contre cinq pour Federer et a offert une meilleure opposition au Suisse au deuxième set. Federer a toutefois été impérial lors du bris d'égalité.

«Évidemment, c'est décevant, c'est même très décevant d'avoir terminé la deuxième manche de cette manière», a dit Raonic, qui affrontera Andy Murray, mardi.

«Ç'a été difficile de trouver mes repères parce que je jouais contre Roger, pas parce que c'est différent d'être ici pour une première fois.

«À chaque fois que vous affrontez Roger, il a l'appui de la foule, même s'il affronte un favori local. C'est difficile pour les gens d'être contre Roger.»

Originaire de Thornhill, en Ontario, Raonic a terminé la rencontre avec 20 coups gagnants contre 17 fautes directes.

«(Federer) a été beaucoup plus constant en retour de service, a analysé Raonic. À Paris, j'obtenais des points gratuits avec des as, mais aujourd'hui, il a renvoyé beaucoup plus de balles en jeu. Il m'a forcé à jouer plus d'échanges.

«Je crois qu'il a mieux joué aujourd'hui. Je crois aussi que j'ai été moins bon en début de rencontre et que j'ai retrouvé mon niveau de Paris lors du deuxième set. C'est pour cette raison que j'ai pu obtenir des chances de briser.»

Plus tôt dimanche, Nishikori a amorcé sa première participation aux Finales de l'ATP en signant une victoire en des manches identiques de 6-4 contre Murray, le favori local.

Quatrième tête de série, Nishikori - le premier Asiatique à se qualifier au grand rendez-vous de fin de saison - a été en plein contrôle du match et a récolté d'importants points dans le groupe B, qui inclut aussi Raonic et Federer.

À l'issue des matchs préliminaires, les joueurs occupant les deux premières positions de chaque groupe participeront aux demi-finales, à l'aréna O2.

En double, par ailleurs, le tandem formé du Canadien Daniel Nestor et du Serbe Nenad Zimonjic a subi la défaite à sa première sortie, 6-3, 7-5 face au duo composé du Croate Ivan Dodig et du Brésilien Marcelo Melo.

Murray n'a assuré que la semaine dernière, à Paris, sa présence aux Finales de l'ATP, à la suite d'une impressionnante séquence durant laquelle il avait gagné 20 de ses 23 matchs. Mais dimanche, il a paru fatigué et n'a jamais semblé être en mesure de renverser la vapeur, malgré le soutien du public.

«De toute évidence, je vais devoir gagner mes deux autres matchs, et je devrai les gagner de façon convaincante si je veux poursuivre ma route, a déclaré Murray, qui avait raté ce tournoi l'an dernier après avoir subi une opération au dos.

«Ce sera difficile parce que Milos a joué de façon incroyable la semaine dernière à Paris, et Roger excelle toujours à ce tournoi. Je vais donc devoir jouer avec plus d'aplomb», a ajouté Murray, qui n'avait jamais perdu une manche aux mains de Nishikori en trois matchs.

Murray a refusé de se servir de la fatigue comme excuse.

«Je me sentais bien sur le court aujourd'hui. Je ne pense pas que ce soit la raison pour laquelle je me suis fait battre.»

Murray, qui craignait d'être chahuté par la foule de Londres après avoir affiché son soutien à l'indépendance de l'Écosse, en septembre, a plutôt eu droit à un accueil chaleureux à son entrée sur le court.

L'Écossais a récolté le premier bris du match, lors du cinquième jeu, profitant des erreurs directes de son rival. Il a cependant perdu son service au jeu suivant après avoir commis deux doubles-fautes.

Nishikori n'a pas été très efficace au service, accumulant huit doubles-fautes et ne réussissant que 46 pour cent de ses premiers services. Mais les ennuis de Murray ont été plus importants encore, lui qui n'a gagné que sept points lorsqu'il a dû se fier à son deuxième service.

Après un début prudent, Nishikori a poussé son rival dans de longs échanges et l'a dominé grâce à de puissants coups du fond du court.

Nishikori a maintenu la cadence lors de la deuxième manche et brisé Murray pour se donner une avance de 2-0. Murray a comblé cet écart pour revenir dans le match à 4-4, avant de perdre son service lors du dixième jeu après avoir commis trois erreurs de suite sur son revers.

«La deuxième manche a été presque parfaite, a déclaré Nishikori. Je savais qu'il est très régulier de la ligne de fond et il me fallait jouer avec plus de combativité qu'à l'accoutumée, et c'est ce qui m'a permis de gagner aujourd'hui.»

De son côté, Nestor, qui prend part à son dernier tournoi en compagnie de Zimonjic, a en quelque sorte scellé l'issue du match en commettant une double-faute pour placer son équipe en déficit 5-6 lors de la deuxième manche.

Nestor et Zimonjic, classés deuxièmes, n'ont pu s'en remettre. Dodig et Melo ont mis fin à la rencontre à leur première balle de match.

«Nous avons commis trop d'erreurs, trop de doubles-fautes, a admis Nestor. Nous leur avons donné des points. Ils ont bien joué, mais nous nous sommes tirés dans le pied.

«Je veux gagner, peu importe mon partenaire. C'est certain que ce serait agréable de remporter notre dernier tournoi ensemble», a également déclaré le Canadien, qui a remporté le titre de fin de saison avec Zimonjic en 2008 et en 2010.

En 2015, Nestor devrait faire équipe avec l'Indien Rohan Bopanna.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer