Forte pression sur Eugenie Bouchard

Eugenie Bouchard fera son entrée en scène mardi soir.... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Eugenie Bouchard fera son entrée en scène mardi soir.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

La tension a encore monté d'un cran pour Eugenie Bouchard, dimanche, à la Coupe Rogers. La Québécoise, septième joueuse mondiale, devait prendre part, avec les autres favorites du tournoi, à une série d'activités médiatiques au milieu d'une foule d'admirateurs enthousiastes.

Eugenie Bouchard a rencontré les médias, dimanche.... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Eugenie Bouchard a rencontré les médias, dimanche.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

«Le public montréalais est très intense, a-t-elle raconté en point de presse. Avec mes bonnes performances, l'attention du public et des médias est définitivement plus importante qu'en 2012, lors de ma dernière visite au stade Uniprix. Et la pression est plus forte...

«En fait, la Coupe Rogers est sans doute le tournoi le plus important de la saison pour moi après ceux du Grand Chelem. J'essaie quand même de me préparer comme si c'était un tournoi comme les autres, de garder la même routine. Je suis d'ailleurs à l'hôtel cette semaine pour éviter les distractions.»

En quelques mois, Bouchard est passée du rang d'espoir à celui de vedette établie, avec un premier titre de la WTA et des exploits dans les trois premiers tournois du Grand Chelem. Celle qui visait, au début de l'année, une place dans le top 20 et une grande finale avait déjà atteint ses objectifs au début de l'été.

«C'est sûr que j'ai dû réévaluer mes objectifs, a-t-elle admis. La prochaine étape, c'est le top 5, mais je veux surtout continuer de travailler afin de devenir la meilleure joueuse que je peux être. Et je dois aussi apprendre à composer avec mon nouveau statut. Le plus difficile est la gestion du temps, car il y a beaucoup plus d'obligations. Je dois apprendre à dire non.»

Les leçons de Wimbledon

Bouchard n'a pas joué depuis sa finale perdue de Wimbledon. Quelques semaines de recul lui ont permis de mettre en perspective sa performance. «J'étais bien sûr déçue d'avoir perdu... Je rêve de remporter un tournoi du Grand Chelem depuis l'âge de 9 ans! Je travaille tous les jours depuis avec cet objectif dans la tête. C'était dur de perdre après être venue si près, d'autant plus que je n'avais pas l'impression d'avoir joué mon meilleur tennis en finale.

«Mais après quelques jours à Montréal, j'ai compris que j'avais réussi une excellente performance à Wimbledon, et j'ai beaucoup appris de cette expérience. La défaite en finale n'a fait que redoubler ma motivation. La prochaine fois que je me retrouverai dans cette situation, je serai plus confortable.»

De retour à l'entraînement depuis quelques jours, Eugenie assure qu'elle n'a plus d'ennuis avec le genou droit qui l'a forcée à annuler sa participation au tournoi de Washington, la semaine dernière. «C'est quelque chose qui m'embêtait déjà depuis quelques semaines avant Wimbledon, et les médecins m'ont conseillé de prendre quelques jours supplémentaires de congé afin de bien guérir. Le ruban protecteur que je porte à l'entraînement n'est là que par précaution.»

Bouchard, qui devrait jouer son premier match demain soir, a hérité d'un tableau difficile, avec un possible affrontement contre Serena Williams. «Je ne regarde pas vraiment le tableau, a assuré Eugenie. Pour l'instant, je n'ai qu'un match en tête, celui de mardi, et je préfère ne pas regarder plus loin.»

Maria Sharapova... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Maria Sharapova

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

Les conseils de championnes!

En plus d'Eugenie Bouchard, cinq des huit têtes de série de la Coupe Rogers ont répondu aux questions des médias, hier après-midi. L'une après l'autre, Maria Sharapova, Petra Kvitova, Agnieszka Radwanska, Victoria Azarenka et Jelena Jankovic sont venues nous parler de leurs objectifs et... d'Eugenie Bouchard! Notons que les deux autres favorites - Serena Williams (1re) et Angelique Kerber (6e) - disputaient hier la finale du tournoi de Stanford et ne seront à Montréal qu'aujourd'hui.

MARIA SHARAPOVA

Quatrième favorite

> Ses objectifs: «Je n'ai pas été chanceuse dans ce tournoi à Montréal. En fait, je n'ai pas joué ici depuis 2008 en raison de blessures. En 2012, j'avais dû me retirer à la toute dernière minute. Je suis enfin en santé, et j'espère pouvoir bien faire cette semaine. J'aimerais bien ajouter la Coupe Rogers à mon palmarès.»

> Un conseil pour «Genie»: «Les progrès d'Eugenie sont vraiment incroyables, surtout en Grand Chelem, où elle a été la plus constante cette saison. La pression est sûrement plus forte, et ce sera important maintenant pour elle de compter sur une bonne équipe qui pourra gérer les à-côtés et la laisser se concentrer entièrement sur le tennis.»

PETRA KVITOVA

Deuxième favorite

> Ses objectifs: «J'ai pris une longue pause après ma victoire à Wimbledon, et je ne sais pas trop où j'en suis actuellement. J'ai toutefois toujours bien fait dans ce tournoi, que j'ai gagné en 2012, et où les gens sont très accueillants, toujours souriants, ce qui convient bien à ma nature.»

> Un conseil pour «Genie»: 

«Je me souviens d'avoir été surprise par toute l'attention que m'a value ma première victoire à Wimbledon, en 2011. On a tout à coup de nouvelles obligations, avec les médias notamment, et il faut apprendre à bien gérer son temps. Eugenie devra passer par là elle aussi.»

AGNIESZKA RADWANSKA

Troisième favorite

> Ses objectifs: «J'avais très bien amorcé la saison sur le ciment, mais j'ai été moins constante sur la terre battue et le gazon. Revenir sur le ciment me convient donc très bien, d'autant plus que j'ai eu de bons résultats dans ce tournoi, avec une demi-finale l'an dernier à Toronto et un quart de finale en 2012 à Montréal.»

> Un conseil pour «Genie»: 

«Je ne suis pas certaine qu'elle ait besoin de conseils, elle est déjà très bonne! C'est très difficile de l'affronter parce qu'elle est puissante et semble attaquer chacun de ses coups. Elle doit simplement garder cette attitude et continuer de travailler aussi fort qu'elle l'a fait jusqu'ici.»

VICTORIA AZARENKA

Huitième favorite

> Ses objectifs: «J'ai été inactive pendant plusieurs mois cette saison, et je retrouve lentement la forme. J'ai toutefois toujours bien fait dans la série de tournois sur le ciment, ici, à Cincinnati ou à l'Omnium des États-Unis. J'aimerais profiter de ce tournoi pour progresser encore et, qui sait, obtenir un bon résultat.»

> Un conseil pour «Genie»: 

«Je ne l'ai pas vu jouer beaucoup, mais ses résultats sont impressionnants. Le plus difficile est parfois de composer avec les attentes élevées des gens autour de nous. Eugenie devra apprendre à ne pas se laisser déranger et à se concentrer sur ses propres objectifs.»

JELENA JANKOVIC

Septième favorite

> Ses objectifs: «Je n'ai pas très bien joué récemment et je n'ai pas vraiment d'attentes précises cette semaine. J'espère simplement profiter des prochains tournois pour retrouver mon élan et bien préparer la suite de la saison et l'Omnium des États-Unis.»

> Un conseil pour «Genie»:

«Je l'ai affrontée trois fois, et ses progrès sont vraiment remarquables. Elle était déjà très bonne la saison dernière, mais elle est encore plus forte et se déplace mieux sur le terrain. Elle est maintenant dans le top 10 et devra apprendre à composer avec toutes les obligations que cela impose.»




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer