• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Milos Raonic en confiance, Frank Dancevic trahi par son dos 

Milos Raonic en confiance, Frank Dancevic trahi par son dos

Le Canadien Milos Raonic a atteint le troisième... (Photo Stefan Wermuth, Reuters)

Agrandir

Le Canadien Milos Raonic a atteint le troisième tour au tournoi de Wimbledon pour la première fois de sa carrière.

Photo Stefan Wermuth, Reuters

(Wimbledon) Pour la première fois de sa carrière, Milos Raonic a franchi le deuxième tour à Wimbledon. Une nouvelle marque personnelle qu'il ne célébrera pas. Et qu'il compte vite améliorer. «Je veux faire bien mieux que ce que j'ai accompli aujourd'hui (jeudi)», a-t-il dit.

Jusqu'à lundi dernier, Raonic avait toujours quelque peu déçu à Wimbledon, perdant au deuxième tour à chacune de ses trois participations contre des joueurs nettement moins bien classés que lui (tous à l'extérieur du top 60, alors que lui était dans le top 25). Mais l'athlète de 23 ans se sent comme un nouveau joueur cette année sur le gazon de Wimbledon, où il a atteint le troisième tour jeudi en défaisant l'Américain Jack Sock, 77e au monde à 21 ans, en trois manches de 6-3, 6-4 et 6-4.

«Je me sens plus à l'aise, a souligné Raonic, établi huitième tête de série à Wimbledon. Je me concentre davantage sur la façon dont je dois commencer les points, et tout le reste a suivi. Je pense qu'aucun joueur ne peut dire que le gazon est la surface sur laquelle il joue le mieux. La question est davantage de ne pas jouer pire que sur les autres surfaces. Il y a beaucoup d'ajustements à faire, et c'est difficile pour moi car j'ai de grandes jambes et mon centre de gravité est assez haut.»

Soit, ses deux premiers adversaires cette année, Matthew Ebden (85e au monde) mardi et Jack Sock jeudi, n'étaient pas particulièrement dangereux. Ensemble, ils ont gagné un grand total d'aucun match en carrière à Wimbledon. Mais après deux matchs, Raonic est l'une des cinq têtes de série qui n'ont pas perdu de manche depuis le début du tournoi, en bonne compagnie avec Andy Murray (3e et champion en titre), Roger Federer (4e et sept fois champion de Wimbledon), Kei Nishikori (9e et adversaire potentiel de Raonic en quatrième ronde) et Grigor Dimitrov (11e et champion du tournoi préparatoire de Queen's).

Le Canadien, qui n'a pas été brisé au service depuis le début du tournoi, aura toutefois un adversaire plus coriace au troisième tour samedi: le Polonais Lukasz Kubot, 72e au monde mais quart de finaliste à Wimbledon l'an dernier. «J'ai pratiqué plusieurs fois avec lui, a fait remarquer Raonic. Je sais ce qu'il aime faire, soit dicter la cadence des points, avancer au filet. Si je peux dicter le rythme du match plutôt que lui, j'aurai la possibilité de bien faire.»

Dancevic handicapé par des maux de dos

Frank Dancevic a perdu jeudi. Il n'était pas tant déçu du résultat que du fait d'avoir été forcé de disputer ce match sans le meilleur coup dans son arsenal, son service.

Au lendemain de sa victoire-surprise au premier tour contre Ivo Karlovic (29e tête de série), l'athlète de Niagara Falls avait mal au dos, au point d'être incapable de s'entraîner mercredi. Souvent blessé au dos depuis le début de sa carrière - des blessures qui l'ont forcé à s'absenter du circuit pendant plusieurs mois, notamment après une opération au dos -, il a passé un test de résonance magnétique. Verdict: rien de grave, ce qui l'a convaincu de jouer jeudi son match de deuxième tour de Wimbledon contre le Russe Mikhail Kukushkin, 63e au monde. Il a perdu en trois manches de 6-3, 6-3 et 6-2.

«Il ne manquait 15 ou 20 milles à l'heure sur mon service (à cause des maux de dos), mais ça ne m'a pas trop dérangé dans le reste de mon jeu, dit Dancevic. Il a super bien joué en retour de service, l'une de ses forces, et il a bien servi. Pour le battre, il aurait fallu que je joue presque parfaitement et que mon service soit à 100%. Ç'aurait été bien de pouvoir disputer ce match à 100%, mais c'est la vie...»

À 29 ans, le Canadien, 107e au monde, est devenu plus sage quand son dos le fait souffrir. «Je voulais jouer malgré la douleur parce que nous sommes à Wimbledon, mais je sens que je suis sur une bonne séquence et je ne veux pas pousser trop fort et me blesser pour 2-3 mois à cause d'un match comme j'aurais peut-être fait dans le passé», dit Dancevic, qui a renoncé à disputer un tournoi sur terre battue la semaine prochaine, préférant reposer son dos en prévision de la saison estivale sur surface dure au terme de laquelle il espère réintégrer le top 100. Son meilleur classement à vie: 65e au monde en 2007.




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer