L'achat des Clippers par Ballmer pourait être compromis

Chris Pauldes Clippers de Los Angeles, à droite.... (Photo Richard Mackson, archives USA TODAY Sports)

Agrandir

Chris Pauldes Clippers de Los Angeles, à droite.

Photo Richard Mackson, archives USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
Los Angeles

L'avocat de l'homme qui souhaite acheter les Clippers de Los Angeles pour 2 milliards $US a dit à un juge vendredi que la stratégie de Donald Sterling pour ralentir le processus pourrait compromettre la vente de l'équipe en la repoussant au-delà des échéanciers préétablis.

Lors d'une audience visant à définir les paramètres pour le reste du procès, l'avocat Adam Streisand a imploré le juge de prendre une décision rapide lorsque les audiences se termineront le 28 juillet.

Il a ajouté que la date limite pour conclure la transaction avec l'ex-président et directeur général de Microsoft Steve Ballmer avait été repoussée d'un mois, mais que «l'entente arrive à échéance le 15 août».

Un mois plus tard, la NBA pourra saisir l'équipe et la vendre aux enchères, a précisé Streisand.

Sterling a juré qu'il ne vendra jamais l'équipe et a déposé une poursuite afin de bloquer le processus de vente orchestré par sa femme depuis qu'il a été suspendu à vie par la NBA pour avoir émis des commentaires racistes. À la barre des témoins, il a nié être raciste.

Streisand a précisé qu'une décision en faveur de Shelly Sterling pourrait enclencher une série d'appels qui pourraient également ralentir le processus de vente. À l'extérieur de la salle d'audience, il a déclaré que le refus de Donald Sterling de vendre l'équipe est «la mission-suicide d'un fou».




publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:4273453:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer