Coupe du monde: les quatre matchs du jour

Les capitaines du Nigeria et de l'Argentine, Joseph... (Photos AFP)

Agrandir

Les capitaines du Nigeria et de l'Argentine, Joseph Yobo et Lionel Messi.

Photos AFP

(Natal, Brésil) Voici un avant-goût des quatre affrontements de mercredi à la Coupe du monde de soccer.

Nigeria-Argentine (12h)

Voilà la finale du groupe F. Déjà qualifiée grâce à deux buts fulgurants de Lionel Messi, l'Argentine peut maintenant assurer sa première place si elle ne perd pas aux mains du Nigeria. Le joueur du FC Barcelone a fait taire les critiques, mais le casting autour de lui peine à entrer dans ce Mondial. On pointe ici les autres membres des «Quatre fantastiques», soit Ángel Di María, Gonzalo Higuaín et Sergio Aguero. Le Nigeria n'est pas forcément plus convaincant, mais le collectif bien rodé de Stephen Keshi est tout proche d'une première qualification en huitièmes de finale depuis 1998. Il est désormais le seul pays à ne pas avoir encaissé de but dans ce tournoi.

---

Bosnie-Herzégovine-Iran (12h)

Sur quelques accélérations, l'Iran a bien failli jouer un vilain tour à l'Argentine, samedi. Malgré une défaite, dans les derniers instants, l'équipe de Carlos Queiroz peut encore rêver à une qualification. Comment? En espérant une défaite nigériane et en l'emportant contre la Bosnie-Herzégovine. Avec le même nombre de points, la différence de buts départagera alors les deux pays. Si les Iraniens n'ont toujours pas marqué, ils peuvent compter sur le gardien Alireza Haghighi, excellent contre l'Albiceleste. La Bosnie n'a plus rien à jouer dans ce Mondial et doit être rangée dans la catégorie des déceptions. Même s'il s'agissait de sa première participation, de nombreux joueurs sont habitués au haut niveau européen. Quitteront-ils le Brésil sur une bonne note?

---

Honduras-Suisse (16h)

Il y a quatre ans, le Honduras avait déjà renvoyé la Suisse à la maison après un match nul, en phase de groupe. C'est ce souvenir et celui de la lourde défaite contre la France (5-2), vendredi dernier. que la Nati doit effacer pour se relancer dans ce groupe E. Pour se qualifier, une multitude de scénarios ferait l'affaire de la Suisse, qui sera suspendue au résultat du match France-Équateur. Règle générale, la Suisse doit obtenir un meilleur résultat que l'Équateur même si une défaite pourrait aussi être suffisante. Quoi qu'il en soit, Ottmar Hitzfeld ne devrait pas chambouler son onze même si Philippe Senderos remplacera Steve von Bergen, rentré en Suisse. Le Honduras n'est toujours pas éliminé, mais il faudrait un concours de circonstances extraordinaire pour qu'il aille en huitièmes.

---

France-Équateur (16h)

Tout va bien pour les Bleus qui, malgré une première place pas encore assurée, comptent faire plusieurs changements contre l'Équateur. En plus de la suspension de Yohan Cabaye et de la légère blessure de Mamadou Sakho, certains piliers pourraient obtenir un peu de repos en vue des huitièmes de finale. L'Équateur, au coude à coude avec la Suisse, n'a pas ce luxe et a déjà annoncé ses intentions. «Nous allons essayer de faire en sorte que ce soit un match fermé parce que nous en avons besoin, a admis le sélectionneur Reinaldo Rueda. Ils ont des qualités que nous devrons contrôler. (...) La France, c'est un autre style, un autre système de jeu et une équipe qui possède des individualités géniales.»




la boite:2586842:box

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer