L'équipe du Brésil accueillie par des manifestants

En face de cet établissement, près de l'aéroport... (Photo AFP)

Agrandir

En face de cet établissement, près de l'aéroport international Antônio Carlos Jobim, quelque 200 professeurs ont manifesté pour une augmentation salariale et contre les faramineuses dépenses publiques dans les travaux de la Coupe du monde (12 juin-13 juillet). Ils ont brièvement bloqué la sortie du car des joueurs.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis GENOT
Agence France-Presse
TERESóPOLIS

Les joueurs de l'équipe du Brésil, qui ont rejoint lundi leur camp de base de Teresopolis pour y débuter leur préparation au Mondial-2014 à domicile, ont été accueillis par des manifestants à l'aéroport et à leur centre d'entraînement.

La vedette Neymar et ses coéquipiers sont arrivés le matin aux aéroports international et domestique de Rio de Janeiro et se sont retrouvés dans un hôtel à 10h00 locales.

En face de cet établissement, près de l'aéroport international Antônio Carlos Jobim, quelque 200 professeurs ont manifesté pour une augmentation salariale et contre les faramineuses dépenses publiques dans les travaux de la Coupe du monde (12 juin-13 juillet). Ils ont brièvement bloqué la sortie du car des joueurs.

Au bout d'une demi-heure, le car est finalement parti sous escorte policière pour le camp de base de la Granja Comary à Teresopolis, dans une région montagneuse à 90 km de Rio.

Les manifestants, des enseignants de l'école publique, ont ensuite tenté de bloquer le véhicule mais ce dernier a pris au dernier moment une voie parallèle et a accéléré pour les esquiver.

Les manifestants étaient arrivés le matin jusqu'aux portes de l'hôtel de la Seleçao près de l'aéroport international de Rio. Ils ont scandé des slogans et collé des étiquettes «Il n'y aura pas de Mondial» sur le véhicule de l'équipe nationale.

Les professeurs de l'État de Rio sont en grève depuis le 12 mai. Ils revendiquent une augmentation salariale de 20% pour tous les fonctionnaires de l'éducation au niveau de l'État et des municipalités. À l'approche du Mondial, plusieurs secteurs d'activité sont entrés en grève.

À leur arrivée à Teresopolis, les joueurs ont également été reçus par des protestataires, moins nombreux, une cinquantaine. Il y avait là des membres d'un syndicat local d'enseignants et des militants de partis politiques.

Examens physiques

«C'est un vrai scandale de savoir qu'on a dépensé plus de 15 millions de réais (près de 5 M EUR) pour rénover ce centre d'entraînement et des milliards dans les travaux de la Coupe du monde, alors que jusqu'à présent aucune des victimes de la tragédie de 2011 n'a été relogée dans les logements promis», a dit à l'AFP Rosangela Castro, enseignante dans le public à Teresopolis.

En 2011, quelques jours après la prise de fonctions de la présidente Dilma Rousseff, plus de 900 personnes sont mortes à Teresopolis et dans d'autres localités de cette région montagneuse en raison de fortes pluies qui ont provoqué des inondations et des glissements de terrain.

Dans les alentours de la Granja Comary, il y avait aussi des dizaines de partisans agitant des drapeaux brésiliens au passage du car, mais beaucoup étaient frustrés de n'avoir pas réussi à voir les joueurs derrière les vitres fumées du véhicule.

«Je suis venue de Magé (ville à 40 km de Teresopolis, ndlr) spécialement pour voir Neymar, mais malheureusement je n'ai rien vu, c'est dommage, ce car est passé très vite», a regretté Marineide, une mère de 40 ans accompagnée de ses deux filles.

Pour en revenir au terrain, le premier entraînement à la Granja Comary est prévu mercredi. Les deux premiers jours de leur rassemblement, les joueurs du sélectionneur Luiz Felipe Scolari seront soumis à des examens physiques pour évaluer leur état de forme individuel au terme d'une longue saison européenne (18 des 23 joueurs convoqués évoluent sur le Vieux Continent).

Seul un élément manquait à l'appel ce lundi: Marcelo, l'arrière gauche titulaire de la Seleçao qui a remporté samedi la Ligue des Champions avec le Real Madrid. Il a obtenu le droit de participer aux festivités de son club et de ne rallier la Granja Comary que mardi, alors que son arrivée était initialement annoncée pour mercredi, selon la Confédération (CBF).

Les Brésiliens resteront à leur camp de base jusqu'à dimanche, quand ils se rendront à Goiânia (centre) pour y disputer un match amical contre le Panama le 3 juin. Leur deuxième et dernier match de préparation aura lieu le 6 contre la Serbie, au stade Morumbi de Sao Paulo.

La Seleçao entrera en lice dès le match d'ouverture de la Coupe du monde, contre la Croatie le 12 juin à l'Arena Corinthians de Sao Paulo, actuellement toujours en travaux. Elle affrontera ensuite le Mexique et le Cameroun, dans le groupe A.




publicité

la boite:2586842:box

publicité

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer