Impact: encore des ennuis dans les phases arrêtées

Les joueurs de Rémi Garde ont accordé deux... (Photo Eric Bolte, USA TODAY Sports)

Agrandir

Les joueurs de Rémi Garde ont accordé deux buts sur coups de pied arrêtés, samedi.

Photo Eric Bolte, USA TODAY Sports

Le soleil brillait, au propre comme au figuré, sur l'entraînement de l'Impact, hier. Il n'y avait qu'un nuage noir, toujours le même, pour assombrir le portrait: les deux buts encaissés sur coups de pied arrêtés.

Les joueurs qui ont amorcé le match de samedi étant confinés au gymnase hier matin, l'entraîneur Rémi Garde n'aura que très peu de temps avant le match de demain pour améliorer le travail défensif de son groupe sur les coups de pied de coin ou les coups francs. Que faire en si peu de temps?

«Faire pousser les joueurs de quelques centimètres, peut-être?», a-t-il d'abord blagué.

Entre autres à cause de sa petite taille, l'Impact n'a jusqu'ici remporté que 44,3% de ses duels aériens cette saison, selon les données compilées par le site Whoscored.com. Cela lui vaut l'avant-dernier rang de la MLS.

Garde «très ennuyé»

La taille n'est pas le critère auquel il prête le plus attention au moment de choisir des joueurs, a admis Garde. Quant aux problèmes que cela entraîne, il y a moyen de compenser avec plus d'efforts, croit-il.

«Je suis très ennuyé d'avoir pris deux buts sur coups de pied arrêtés, de voir qu'on peut faire un retourné dans la surface de réparation [sur le deuxième but du Revolution].

«La semaine dernière, j'ai vu deux joueurs adverses qui ont fait un amorti de poitrine dans la surface, ce sont des choses qui ne sont pas dues ni à un déficit de taille ni à un problème tactique, c'est un problème d'engagement et de détermination à empêcher l'adversaire de jouer dans ces zones-là.»

Problèmes de changements

Témoin privilégié de ces difficultés, le gardien Evan Bush a pour sa part observé qu'il y avait confusion parmi ses troupes au moment où le Revolution a marqué ses deux buts, en fin de match, après que l'Impact a effectué deux de ses trois changements.

«Nous devons être meilleurs avec cela. Que ce soit eux qui comprennent mieux leur rôle en sautant sur le terrain ou nous, sur le terrain, qui leur transmettons le message. Nous avons sorti certains joueurs pour faire des changements et parfois, quand il y a des changements, les responsabilités de chacun sur les phases arrêtées peuvent devenir confuses.»

Entre les lignes, on comprend que le gardien parlait de la sortie de l'attaquant Anthony Jackson-Hamel, le plus grand joueur au chandail bleu samedi, à 6 pi 1 po. Jackson avait réussi deux dégagements sur des phases arrêtées.

Entré à sa place, Jeisson Vargas n'était manifestement pas en mesure, à 5 pi 7 po, de reprendre telles quelles les tâches assignées à Jackson-Hamel. Il est permis de croire que la redistribution des rôles a fait défaut. D'autant que sur le premier but du Revolution, Wilfried Zahibo ne semblait couvert par absolument personne. Sur le deuxième, Zahibo était suivi par Matteo Mancosu, entré entre-temps, mais il s'en est détaché sans peine.

Piatti à sa place

Parlant de Jackson-Hamel, son retour au jeu a fait du bien à l'Impact de multiples façons, notamment en permettant à Ignacio Piatti de retrouver une position plus naturelle pour lui, sur le côté gauche.

«Ça nous a aidés d'avoir des attaquants naturels de retour, a noté Bush. Jackson et Matteo [Mancosu] étaient absents depuis un moment, ce qui a forcé Jeisson et Nacho à jouer à une position avec laquelle ils ne sont pas familiers. Là, on avait Nacho dans sa position naturelle, nous étions capables de nous lancer en transition et de le placer dans des zones qui conviennent mieux à ses capacités ou avec lesquelles il était plus familier.»

«Du coup, Nacho peut jouer à gauche et ça me permet d'être plus proche de lui, a corroboré Saphir Taïder. Et d'avoir un attaquant qui pèse sur les défenses, qui sait faire des courses, ça nous a beaucoup aidés.»

Il n'est pas encore clair si Matteo Mancosu pourra remplacer Jackson-Hamel dans ce rôle demain à Chicago, ou même samedi à Montréal, contre l'Union de Philadelphie. Garde a confié que l'attaquant italien s'était retiré après deux tours de terrain lors de la séance de récupération de dimanche, embêté à une cheville. Il a toutefois pris part à l'entraînement avec les réservistes, hier.




À découvrir sur LaPresse.ca

Rondelle Libre >

123302:liste;4317250:box; 300_billet-brunet.tpl:file;
la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer