L'Impact se méfie du Fire

Les étoiles du Fire, dont l'ancien capitaine de... (archives La Presse canadienne)

Agrandir

Les étoiles du Fire, dont l'ancien capitaine de l'équipe nationale de l'Allemagne Bastian Schweinsteiger, ont été plutôt discrètes lors de leur visite au Stade Saputo, le 16 août.

archives La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne

L'Impact de Montréal voudra se méfier de son adversaire, samedi, même si le Fire de Chicago est en chute libre.

Deux équipes qui vont dans des directions opposées croiseront le fer au Stade Saputo. L'Impact (10-9-6) a vu sa série de victoires être freinée à quatre par le Toronto FC le week-end dernier. Les récents succès de l'équipe lui ont toutefois permis de revenir au coeur de la course aux séries et le Bleu-blanc-noir se retrouve au septième rang de l'Association Est, avec le même nombre de points que l'Atlanta United (10-8-6). Ce dernier se retrouve au sixième et dernier rang donnant accès aux séries en vertu du bris d'égalité.

Pendant ce temps, le Fire (12-9-5) vient de subir quatre défaites d'affilée et souhaitera stopper sa dégringolade au classement dans l'Est.

« Chicago, c'est une grande équipe, a affirmé le milieu de terrain de l'Impact Ignacio Piatti, plus tôt cette semaine. Oui, ils n'ont pas gagné depuis quelques matchs, mais ils ont des joueurs de qualité. Il va falloir être concentré en défensive et profiter des espaces quand nous aurons le ballon. »

Les deux équipes ont croisé le fer le 16 août dernier, alors que l'Impact s'était imposé 3-0 au Stade Saputo.

Piatti, qui a été nommé joueur par excellence du mois d'août en MLS, avait alors inscrit un doublé, tandis que les étoiles du Fire, dont l'ancien capitaine de l'équipe nationale de l'Allemagne Bastian Schweinsteiger, avaient été plutôt discrètes.

« C'était une victoire convaincante et ils vont vouloir se venger, a affirmé le gardien Evan Bush. Le score final était de 3-0, mais ils avaient eu l'avantage au niveau de la possession. Le match aurait pu être différent s'ils avaient profité de leurs occasions. C'est une bonne équipe, mais ils viennent de perdre un autre match à domicile. Nous devons profiter d'où ils sont mentalement, en espérant qu'ils soient un peu découragés. Mais nous ne pouvons pas baisser la garde. »

Quand l'Impact a connu des ennuis en première moitié de campagne, Biello a souvent modifié son onze partant et a même utilisé différents schémas tactiques. Le camp montréalais admet qu'il est difficile d'anticiper ce que le Fire va présenter samedi.

« Nous nous attendons à des changements puisqu'ils n'ont pas eu de résultats favorables récemment, a reconnu l'entraîneur adjoint Wilfried Nancy. De notre côté, nous allons essayer de répéter ce que nous avions bien fait contre eux. Ils aiment contrôler le ballon, mais ils seront peut-être plus prudents puisque nous leur avons fait mal en contre-attaque. »

« Peut-être qu'ils vont changer leur personnel ou leur schéma tactique. Nous devons être prêts à tout, a renchéri Bush. D'un autre côté, nous devons avoir confiance en nos moyens et appliquer ce que nous voulons accomplir. Si nous avons la bonne approche, je crois que nous serons capables d'avoir du succès. »

La tâche de l'Impact sera toutefois compliquée en l'absence de nombreux éléments importants qui ont été rappelés par leur équipe nationale. La colonne vertébrale de l'équipe sera affectée puisque le défenseur Laurent Ciman (Belgique), le milieu de terrain défensif Samuel Piette (Canada), le milieu de terrain Blerim Dzemaili (Suisse) et l'attaquant Anthony Jackson-Hamel (Canada) seront notamment absents.

Du côté du Fire, le milieu de terrain Dax McCarty (États-Unis) est le seul absent en sélection nationale.

« Il y a une bonne dynamique dans le groupe et les joueurs ont prouvé par le passé que nous avons un groupe solidaire, a affirmé Nancy. Peu importe qui joue, nous allons avoir 100 % confiance en eux. Nous le répétons souvent, mais il y a une bonne compétition entre les joueurs et c'est à eux de s'éclater sur le terrain pour ramener cette victoire-là. »

Malgré les nombreuses absences dans le camp montréalais, la bonne nouvelle pour Biello est que tout le reste du groupe est en santé, sauf le défenseur latéral Ambroise Oyongo. Les milieux de terrain Ballou Tabla, Marco Donadel et Andrés Romero, ainsi que le défenseur Deian Boldor devraient être en uniforme et pourraient obtenir des minutes de jeu.

Avant-match de l'Impact



publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer