• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Face au Portugal, la France devra opter pour la bonne tactique 

Face au Portugal, la France devra opter pour la bonne tactique

Jusqu'à présent, Didier Deschamps a dirigé de façon... (Photo AFP)

Agrandir

Jusqu'à présent, Didier Deschamps a dirigé de façon flexible, alternant entre des tactiques 4-3-3 et 4-2-3-1 et changeant sa formation à plusieurs reprises.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jérôme Pugmire
Associated Press
PARIS

Alors que le titre de l'Euro sera en jeu, le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, devra décider si ses troupes joueront le jeu du Portugal, dimanche, ou si elles conserveront le style en contre-attaque qui a si bien fonctionné contre l'Allemagne, lors de la demi-finale.

La France a fait preuve d'opportunisme lors de l'Euro 2016 en faisant mal à ses adversaires sur la relance. Elle ne compte plus dans ses rangs un fabricant de jeux comme Zinedine Zidane pour orchestrer les attaques et elle répond mieux à ce que les autres équipes lui montrent plutôt que de dicter le match.

«Ce n'est pas parce que nous jouons à domicile que nous avons des atouts de plus», a fait savoir Deschamps, jeudi, après une victoire de 2-0 de ses hommes contre l'Allemagne, donnant un aperçu du style de jeu plus pragmatique de sa formation.

La seule performance dominante de la France dans le tournoi est survenue en quarts de finale lorsque les Bleus ont vaincu l'Islande 5-2. Dans cet affrontement, la tactique 4-4-2 de l'Islande leur a toutefois causé quelques ennuis. Pour l'emporter, la force de la France réside dans la persévérance.

Pour soutirer le maximum de ses joueurs, Deschamps a dirigé de façon flexible, alternant entre des tactiques 4-3-3 et 4-2-3-1 et changeant sa formation à plusieurs reprises.

Le problème, c'est que le Portugal aime épuiser les autres équipes, attendant patiemment le bon moment pour profiter d'une course de Cristiano Ronaldo.

Alors que l'Allemagne se déployait très haut dans le terrain, le gardien Manuel Neuer étant parfois installé près de la ligne du centre, le Portugal se repliait profondément et laissait beaucoup moins d'espace à utiliser. La finale de dimanche pourrait donc devenir un duel de possession de ballon qui ne conviendra peut-être pas à la France.

À moins que Deschamps ne procède à des changements.

Les Bleus devront améliorer leur utilisation du ballon contre le Portugal. Ce qui pourrait mener leur sélectionneur à ramener N'Golo Kante sur le flanc au détriment de Moussa Sissoko, qui a gaspillé plusieurs bonnes menaces offensives contre l'Allemagne en raison de passes brouillonnes.

La présence de Kante dans une tactique 4-3-3 offre une bonne relance pour les arrières centraux et ses passes précises aident à donner un bon élan aux attaquants rapides. Cette tactique permet également à la France d'utiliser la largeur du terrain et elle convient mieux à Dimitri Payet, qui s'est effacé après avoir bien amorcé l'Euro 2016.

Le milieu de terrain le plus créatif de la France, qui a inscrit trois buts jusqu'à maintenant, a connu des difficultés contre l'Allemagne, notamment en raison de son incapacité à se replier et à défendre dans son territoire.

Deschamps lèvera les yeux sur ce point parce qu'il aura besoin que Payet exploite toutes les brèches de l'étanche défense portugaise.

Ayant enfilé l'aiguille six fois depuis le début du tournoi, bon pour le premier rang des buteurs de l'Euro, Antoine Griezmann s'avère la menace de la France en attaque. Il a causé des ennuis à l'Allemagne en s'installant entre les lignes défensives, rendant difficile la tâche de le surveiller. Lorsque les Allemands se sont approchés, il a utilisé son excellent maniement pour exécuter des échanges une-deux rapides.

Ce fut important parce que l'attaquant Olivier Giroud a trop souvent perdu le ballon.

Giroud devra améliorer son jeu contre le Portugal, tout comme la défense française, qui reste par moment trop statique contre les longues passes.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer