L'Impact et les Rowdies font match nul 0-0

Didier Drogba, qui disputait son premier match préparatoire,... (Photo Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Didier Drogba, qui disputait son premier match préparatoire, a obtenu deux belles chances de marquer à la fin de la première demie, sans toutefois en profiter.

Photo Bernard Brault, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

L'Impact de Montréal a conclu son calendrier préparatoire avec un match nul de 0-0 face aux Rowdies de Tampa Bay, samedi.

Didier Drogba, qui disputait son premier match préparatoire, a obtenu deux belles chances de marquer à la fin de la première demie, sans toutefois en profiter. Il a quitté la rencontre au retour de la mi-temps.

Le gardien Evan Bush a été le premier à se signaler à la 13e minute, lorsqu'il a repoussé du bout des doigts une tête du défenseur Justin Chavez dans la surface, suite à un coup franc de 40 mètres.

Le nouveau venu chez l'Impact Lucas Ontivero est venu près d'ouvrir la marque à la 23e minute, lorsque son coup franc de 25 mètres a frappé la barre transversale. Sur la séquence précédente, le jeune Argentin avait été fauché par un joueur des Rowdies alors qu'il était en pleine accélération vers le but.

À la 71e minute, le gardien des Rowdies Michael Langer, qui avait fait son entrée à la mi-temps, a réalisé un arrêt en plongeant pour arrêter un tir de loin du défenseur Donny Toia.

L'Impact a disputé les 10 dernières minutes du match avec un joueur en moins suite à l'expulsion de Marco Donadel, qui a écopé d'un deuxième avertissement à la 82e minute.

«Pendant 20 ou 30 minutes, en première mi-temps, nous avons créé cinq ou six occasions, a souligné Bush. Leur gardien a réalisé de bons arrêts. Ne pas encaisser de but était la priorité pour nous ce soir.»

La troupe de Mauro Biello a compilé un dossier de 1-2-1 pendant le Rowdies Suncoast Invitational.

L'Impact disputera son match d'ouverture le 6 mars, quand il rendra visite aux Whitecaps de Vancouver. Il retrouvera ensuite ses partisans le 12 mars, quand les Red Bulls de New York seront de passage au Stade olympique.

«Nous avons pu pousser nos joueurs jusqu'à 90 minutes de jeu, a déclaré Biello. Nous avons joué un match difficile, et c'est bien, car nous voulions que ce soit difficile. Pour nous, tout est une occasion d'apprendre, et nous retournons maintenant chez nous pour nous préparer et nous concentrer sur tous les détails de notre préparation pour Vancouver.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer