Leicester met la pression sur Arsenal, United rechute

Danny Drinkwater (au centre) célèbre son but avec... (PHOTO PAUL BURROWS, REUTERS)

Agrandir

Danny Drinkwater (au centre) célèbre son but avec ses coéquipiers.

PHOTO PAUL BURROWS, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

Leicester, net vainqueur à domicile de Stoke City (3-0), continue de mettre la pression sur Arsenal en prenant provisoirement les commandes de la Premier League, samedi lors de la 23e journée qui a vu la rechute de Manchester United, défait à domicile par Southampton (0-1).

Avec 47 points, Leicester, assuré de passer seul la nuit en tête puisque Manchester City (3e) peut au mieux échouer à un point en début de soirée s'il s'impose à West Ham, reprend donc provisoirement trois longueurs d'avance sur Arsenal, avant son derby face à Chelsea dimanche.

Six jours après un succès minimaliste mais symbolique à Liverpool qui aurait dû le remettre en confiance, Manchester United (5e) est lui retombé dans ses travers (0-1) contre Southampton (8e) au terme d'une nouvelle performance pathétique, après cinq matchs seulement sans défaite.

C'est la recrue Charlie Austin qui a signé son arrivée chez les Saints et enfoncé ManU en profitant d'un marquage approximatif à la 87e minute.

Les ennuis pourraient revenir au galop pour l'entraîneur mancunien Louis van Gaal...

À Manchester City (2e), Manuel Pellegrini a également son lot d'inquiétudes. Son nul (2-2) à West Ham (6e), grâce à un doublé de Sergio Agüero qui a répondu à celui d'Enner Valencia et a désormais frappé cinq fois en quatre matchs pour totaliser 12 buts en championnat, laisse en effet un goût amer même s'il permet de doubler Arsenal à la différence de buts.

Car les Citizens, menés à deux reprises et dès la 53e seconde, ne se sont pas rassurés à l'extérieur et ont surtout laissé filer deux points précieux, potentiellement synonymes de trois longueurs de retard dimanche soir.

Éliminés mercredi chez eux de la Coupe d'Angleterre par Tottenham, les joueurs de Claudio Ranieri ont eux bien réagi en retrouvant leurs cadres. Ce ne sont toutefois pas leurs artificiers habituels qui ont débloqué la rencontre mais le moins connu Danny Drinkwater (43). Le meilleur buteur Jamie Vardy (67) a ensuite fini par inscrire son 16e but de la saison. Leonardo Ulloa (87), bien servi par Riyad Mahrez qui signe sa neuvième passe décisive, a clos le score.

Finalement très nette, sa deuxième victoire en huit matchs face à des Potters (9e) moins contrariants qu'à l'accoutumée permet même à Leicester de regonfler les voiles avant la croisière périlleuse qui l'attend maintenant face à Liverpool, Manchester City et Arsenal.

Derrière, le creux se forme entre Tottenham et Manchester United, qui luttent pour la quatrième place.

Renversants (3-1) à Crystal Palace (11), les Spurs, pris en sandwich par les clubs de Manchester, font une excellente opération. Avec 42 points, ils ne sont qu'à une longueur de City, mais ils en ont surtout cinq d'avance désormais sur les Red Devils.

Après leur performance en coupe, les Londoniens enchaînent une troisième victoire d'affilée. Harry Kane, qui a égalisé en inscrivant son 13e but, Dele Alli, qui a donné l'avantage, et Nacer Chadli, qui l'a sécurisé en fin de match, sont les héros du jour.

En face, les Eagles en crise ont bien marqué leur premier but en six matchs, cela n'est pas suffisant pour éviter une quatrième défaite de rang.

Adam Lallana (au centre) a marqué le but... (PHOTO LINDSEY PARNABY, AFP) - image 2.0

Agrandir

Adam Lallana (au centre) a marqué le but vainqueur à la 95e minute.

PHOTO LINDSEY PARNABY, AFP

Liverpool est renversant

À environ 320 km de la bouillie des Red Devils, la journée avait commencé avec un nouveau spectacle entre Norwich et Liverpool comme la Premier League en propose régulièrement.

Les Reds, qui restaient sur un point sur neuf possible depuis le changement d'année, sont toutefois passés par tous leurs états pour décrocher leur première victoire en 2016 (5-4).

Liverpool s'est offert sa première victoire en Premier League en 2016 samedi en ouverture de la 23e journée (5-4), non sans se faire très peur à Norwich, qui a même mené 3-1 lors d'un match fou.

Avec 34 points, les Reds, qui n'en avaient pris qu'un sur neuf possible depuis le changement d'année, remontent provisoirement à la septième place. Avec 23 points, les Canaries, qui concèdent une quatrième défaite d'affilée et la première à domicile depuis cinq matches, sont 16e.

Les joueurs de Jürgen Klopp ont pourtant dû attendre la 95e minute et un vilain tir d'Adam Lallana pour décrocher un succès peu rassurant car trois minutes plus tôt, Sébastien Bassong avait égalisé à 4-4 au sein d'une défense dominée physiquement.

Tout avait pourtant bien commencé pour les Reds avec l'ouverture du score de Roberto Firmino (18) et rien ne laissait alors augurer une rencontre si spectaculaire.

Dieumerci Mbokani a pourtant égalisé une première fois (29), avant le début du spectacle Steven Naismith, arrivé cette semaine à Norwich. L'Écossais a d'abord donné l'avantage avant la pause (41) puis aidé à le faire grandir ensuite en obtenant un penalty transformé par Wes Hoolahan (54).

Heureusement pour les Reds, Jordan Henderson a immédiatement égalisé à 3-3 (55), empêchant ainsi son camp de couler. À la 63e minute, Firmino pensait bien que son deuxième but personnel, son quatrième en trois matchs, serait suffisant, mais il n'en a finalement rien été.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer