Le New York City FC défait l'Impact 2-1

L'Impact sera de retour en action samedi prochain,... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

L'Impact sera de retour en action samedi prochain, quand le Crew de Columbus sera de passage au stade Saputo.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexis Bélanger-Champagne
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Le sport est parfois une maîtresse cruelle. L'Impact de Montréal l'a appris à ses dépens samedi soir.

David Villa a fait payer cher ses erreurs à l'Impact avec deux buts et le New York City FC a quitté Montréal avec trois points de plus en banque après une victoire de 2-1.

L'Impact a dominé les visiteurs au chapitre de la possession (55-45) et des tirs au but (25-5), mais les 18 112 spectateurs présents au stade Saputo ont vu leurs préférés s'incliner pour une première fois devant eux depuis le 9 mai - une séquence de quatre victoires consécutives.

«C'est difficile à accepter, a admis l'entraîneur-chef de l'Impact, Frank Klopas. Je crois que nous avons dominé le match, mais la seule chose qui compte, c'est le score. Ça fait mal parce que je crois que nous avons connu un de nos meilleurs matchs à domicile d'un bout à l'autre.

«Ce n'est pas toujours la meilleure équipe qui gagne.»

L'Impact (5-7-3) souhaitait venger une défaite de 3-1 subie contre le NYCFC (5-8-5) le 13 juin dernier au Yankee Stadium. Il a plutôt glissé derrière le NYCFC, au neuvième rang de l'Association de l'Est.

Villa, une ancienne vedette de Valence et du FC Barcelone, s'est assuré de voir son équipe s'imposer à nouveau.

Il a d'abord ouvert le pointage à la 34e minute lors d'une rare séquence désorganisée en défensive pour l'Impact.

Après que le dégagement de Laurent Ciman eut abouti sur le pied de Kwadwo Poku, les visiteurs ont pu y aller d'une deuxième poussée. Patrick Mullins a remis le ballon à Villa à sa gauche et ce dernier s'est dégagé d'Ambroise Oyongo avec un mouvement vers l'extérieur. Villa a visé du côté éloigné pour battre le gardien Evan Bush.

Villa a ensuite redonné les devants aux siens à la 82e minute, seulement cinq minutes après que le joueur désigné de l'Impact Ignacio Piatti eu nivelé la marque sur une pénalité.

Cette fois, Villa a profité d'un coup franc à quelques mètres de la surface et il a marqué son huitième but de la saison en visant le côté éloigné.

Après la rencontre, Bush a pris le blâme pour la défaite, tandis que ses coéquipiers ont plutôt pointé du côté du manque d'opportunisme à l'attaque.

«Je crois que j'aurais dû faire l'arrêt sur les deux buts, a déclaré Bush. Je suis déçu d'avoir connu un match comme celui-là un soir où nous avons si bien joué. (...) J'ai l'impression d'avoir laissé tomber les gars.»

«Je pense que nous aurions pu marquer quatre ou cinq buts, a rétorqué l'attaquant Jack McInerney, qui croit que l'arbitre aurait dû appeler une deuxième pénalité quand il a été victime d'une faute en fin de rencontre. Ce n'est pas sa faute (à Bush). Peut-être qu'il aurait pu faire les arrêts, peut-être que non. Nous avons été dominants, nous aurions dû marquer plus de buts.»

Si l'Impact n'a pas fait preuve d'opportunisme, il peut aussi pointer du côté du gardien du NYCFC, Josh Saunders, qui a réussi huit arrêts lors du match. Il a été particulièrement brillant alors que le pointage était toujours de 1-0 en faveur de son équipe, tôt en deuxième demie.

Il a d'abord dû plonger à sa droite pour repousser un coup franc bien ajusté de Marco Donadel à la 50e minute. Il a ensuite stoppé une puissante frappe de Ciman lors d'un coup franc à la 62e minute, en plus de maîtriser la tête de McInerney sur le retour.

«Leur gardien a été excellent, a noté McInerney. Nous avons peut-être parfois trop tenté d'aller déposer le ballon dans le filet à la place de décocher une frappe quand nous profitions d'une ouverture. Nous avons simplement manqué de finition.»

L'Impact sera de retour en action samedi prochain, quand le Crew de Columbus sera de passage au stade Saputo. Il sera privé d'Andrés Romero, qui sera suspendu en raison d'une accumulation de cartons jaunes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer