• Accueil > 
  • Sports > 
  • Soccer 
  • > Sepp Blatter: «Je ne suis pas un candidat, je suis le président élu» 

Sepp Blatter: «Je ne suis pas un candidat, je suis le président élu»

Sepp Blatter... (PHOTO RUBEN SPRICH, ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

Sepp Blatter

PHOTO RUBEN SPRICH, ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
GENÈVE

Le président de la FIFA, Sepp Blatter, a confirmé samedi dans un entretien au journal suisse Walliser Bote, qu'il n'était «pas un candidat» à sa succession, «mais le président élu» de l'organisation dirigeante du soccer mondiale, ajoutant que sa décision de passer la main était «une libération».

M. Blatter, originaire du canton du Valais, répondait ainsi à une question sur une éventuelle nouvelle candidature de sa part au poste de président lors du prochain congrès extraordinaire de la FIFA.

Le 2 juin, quatre jours à peine après sa réélection pour un cinquième mandat à la présidence de la FIFA, M. Blatter avait annoncé qu'il renonçait à la présidence: «Je remettrai mon mandat à disposition lors d'un congrès électif extraordinaire. Cette décision prendra effet le plus tôt possible, à savoir à la date à laquelle un nouveau président pourra être choisi par le Congrès de la FIFA pour me succéder», avait-il alors déclaré mot pour mot, sans vouloir prononcer le mot de démission.

Interrogé par le Walliser Bote sur ce qu'il allait faire après son départ de la FIFA, M. Blatter a répondu qu'il «n'y pensait pas trop pour l'instant», mais qu'il «ne se faisait pas de souci» à ce sujet.

«La décision de mon départ est tout à fait une libération, pour la FIFA et pour moi-même», a-t-il juste insisté.

Concernant le prochain congrès électif extraordinaire, dont la date n'a pas encore été fixée mais qui a été annoncé entre décembre 2015 et mars 2016, M. Blatter a indiqué qu'il tablait plutôt pour début 2016. «C'est une date réaliste» pour la tenue de ce congrès, a-t-il indiqué, sachant qu'il y avait déjà le Championnat du monde des clubs entre les 10 et 20 décembre au Japon.

M. Blatter a encore indiqué que les candidats à la présidence devront avoir déposé leurs candidatures au plus tard 4 mois avant la tenue de ce congrès.

Interrogé sur une éventuelle candidature de Michel Platini, M. Blatter a répondu ne pas être «devin»: «C'est à lui qu'il faut poser la question».

M. Blatter a encore indiqué que, «jusqu'à son dernier jour de travail», il entendait consacrer toutes «ses forces pour conduire le bateau jusqu'à bon port».

Interrogé sur les critiques des médias anglais et allemands à son encontre, M. Blatter a répondu que ces «déclarations, articles et commentaires de ''spécialistes'' auraient été qualifiés d'antijeu sur le terrain de football, et punis d'un carton jaune, voire rouge».

M. Blatter a encore assuré que le tournoi qui porte son nom, et qui est prévu à Ulrichen (Suisse) le 22 août, aura bien lieu: «Je peux vous rassurer, le tournoi aura lieu», a-t-il déclaré en réponse à une question sur son éventuelle annulation. «De même, la Fête nationale suisse, le 1er août, n'est pas annulée», a-t-il conclu avec humour.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer