Rien d'autre que la 1re place pour les Canadiennes

Christine Sinclair et Karina LeBlanc célébraient à la fin... (Paul Giamou)

Agrandir

Christine Sinclair et Karina LeBlanc célébraient à la fin d'un match amical contre l'Angleterre, le 29 mai à Hamilton.

Paul Giamou

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Marquer des buts, livrer une prestation aboutie et, au passage, tester efficacement de nouvelles combinaisons sur le terrain. Voilà une liste d'objectifs que John Herdman espère atteindre, lundi soir au Stade olympique, contre les Pays-Bas. Mais contrairement au match précédent contre la Nouvelle-Zélande (0-0), il ne s'est cette fois pas risqué à dire que le Canada formait la meilleure équipe.

«C'est un adversaire différent, une approche différente et une conférence de presse différente. On affronte [lundi soir] une très bonne équipe avec une attaquante de classe mondiale en [Manon] Melis et une autre, [Vivianne] Miedema, qui est en train de le devenir. Nous devrons être au mieux pour leur prendre trois points. Mais c'est le plan, nous sommes ici pour avoir les trois points et finir en tête du groupe.»

>>> Commentez sur le blogue de soccer

Avec quatre points en banque, les Canadiennes sont quasiment assurées de participer aux huitièmes de finale. Une première place annoncerait un duel, plus aisé sur papier, contre l'un des adversaires classés au troisième rang des groupes C, D ou E. Et si une deuxième position serait probablement synonyme d'un match contre la Suisse, la troisième pourrait l'envoyer tout droit vers le Japon ou l'Allemagne. Parmi ces différents cas de figure, qui obligent aussi à tenir compte du résultat entre la Chine et la Nouvelle-Zélande, Herdman n'envisage que l'option de la victoire et d'une progression dans la manière. Ce qui, selon Josée Bélanger, passe par davantage d'opportunisme.

«L'équipe fait bien jusqu'à maintenant. Oui, on a parlé beaucoup du fait que l'on ne réussissait pas à mettre le ballon au fond des filets, mais j'ai confiance que l'on va vers cette [bonne] direction. Chacune connaît son rôle sur le terrain et on va travailler de manière à pouvoir nous exprimer et livrer ces points-clés.»

Une pression égale

Les Pays-Bas, trois points au compteur, ont perdu gros en encaissant un but dans les derniers instants du match contre la Chine, jeudi. Elles sont désormais obligées d'espérer un bon résultat contre le pays hôte. «Le Canada joue à domicile et aura la pression de très bien faire. De notre côté, on aura besoin d'un résultat, puisqu'on a le désir de terminer en tête du groupe, a lancé le sélectionneur Roger Reijners. La pression sera égale pour les deux pays. Avec la foule attendue, on va commencer le match du mieux qu'on le peut pour prendre l'avantage.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer