Confiance dans le camp d'América

Les joueurs de Club América assurent qu'ils ne... (Photo Henry Romero, Reuters)

Agrandir

Les joueurs de Club América assurent qu'ils ne prendront pas le onze montréalais à la légère.

Photo Henry Romero, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Mexico) En sol mexicain, l'Impact est non seulement perçu comme une bête curieuse venue du nord, mais aussi comme un obstacle qui ne devrait pas être si difficile à franchir par Club América.

Chez le club hôte, cela ne veut toutefois pas dire que le onze montréalais sera pris à la légère. L'élimination de Pachuca, en quart de finale, sert de véritable avertissement à cet égard.

«Leur position au classement [en MLS] ne dit pas grand-chose, puisqu'ils ont quand même atteint la finale de la plus importante compétition de la CONCACAF. Nous les avons vus jouer, nous avons analysé leur style: ils comptent sur des joueurs techniques, physiques et rapides. C'est une très bonne équipe et ils méritent tout notre respect», a lancé le directeur sportif d'América, Ricardo Peláez, hier matin, au centre d'entraînement de l'équipe.

Dans leurs questions, certains confrères mexicains ont carrément occulté la finale pour se projeter sur le Mondial des clubs, en décembre. América y a déjà participé en 2006, s'inclinant 4-0 devant le FC Barcelone en demi-finale.

Peláez, qui s'est déclaré confiant par rapport à l'issue des deux matchs, voit une qualification comme la suite logique des dernières saisons. «Nous avons remporté deux titres en championnat, en trois ans, et c'est maintenant l'occasion de réaliser quelque chose de grand sur la scène internationale. Au-delà de la victoire, cela nous motive vraiment de pouvoir nous rendre au Mondial des clubs. Ce ne sont que des équipes extraordinaires qui participent à ce tournoi, et nous avons deux matchs pour y arriver.»

América pourra compter sur l'appui de 105 000 personnes, ce soir. En plus de l'enjeu, les «Aigles» voudront venger l'affront de 4-0 subi samedi contre Querétaro, à domicile. «C'est difficile, mais en soccer, tu dois apprendre à rebondir après une telle défaite. C'est plus facile quand tu gagnes, mais nous devons changer notre attitude immédiatement, nous attendre à un bon match [ce soir], retrouver notre confiance et faire un grand pas vers la victoire finale», a expliqué Peláez.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • L'Impact y croit contre América

    Soccer

    L'Impact y croit contre América

    Il n'y avait pas la moindre pointe de stress dans les propos des joueurs montréalais, hier après-midi. Sans un important contingent médiatique... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer