Arsenal distance United et City

Aaron Ramsey (à droite) a marqué le seul... (Andrew Yates)

Agrandir

Aaron Ramsey (à droite) a marqué le seul but du match.

Andrew Yates

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LONDRES

Arsenal a fait respecter la hiérarchie en allant s'imposer samedi à Burnley (1-0) lors de la 32e journée de Premier League, ce qui lui permet de revenir à quatre points de Chelsea mais surtout de distancer United et City avant le derby de Manchester dimanche.

Si le rêve des Gunners de renouer avec le titre reste anecdotique avant le match aux Queens Park Rangers des Blues qui n'ont joué que 30 fois, celui de finir 2e, ce qui n'est plus arrivé depuis 2004, prend de l'épaisseur.

Les Londoniens, qui devront encore aller à Old Trafford, comptent en effet quatre points d'avance sur les Red Devils (3) et cinq sur les Citizens (4) avant le bouillant derby.

Au passage, l'équipe de Wenger, également toujours en lice pour conserver sa Coupe d'Angleterre, décroche une 8e victoire d'affilée en championnat, ce que personne n'avait encore fait cette saison.

Chez des Clarets en difficulté (19) avec une seule victoire en 11 rencontres désormais, les Gunners n'ont pas trainé mais ont ensuite eu du mal à se mettre à l'abri. À la 12e minute, le 5e but de Ramsey cette saison a ainsi mis son équipe sur les rails. Ensuite, la défense regroupée et le jeu musclé de Burnley lui ont posé des problèmes.

Giroud, épatant ces dernières semaines avec 10 buts en dix matchs, a, comme ses partenaires, donné l'impression de manquer un peu de ressources alors que Wenger avait commencé avec le même onze que celui qui a écoeuré Liverpool (4-1).

Même si Burnley a fini par sortir de sa réserve, Arsenal en avait pourtant fait assez avant pour décrocher à Turf Moor sa 1re victoire depuis 1970.

Southampton s'accroche 

Dans les autres matchs du jour, Southampton a pris une légère avance sur Tottenham en vue des accessits européens grâce à sa victoire sur Hull (2-0) conjuguée à la défaite adverse contre Aston Villa (1-0).

Christian Benteke... (PHOTO BEN STANSALL, AFP) - image 2.0

Agrandir

Christian Benteke

PHOTO BEN STANSALL, AFP

Bloqués à 54 points, les Spurs glissent à la 7e place, alors que les Saints bondissent à cette 5e place qualificative pour l'Europa League. Liverpool, qui devance Tottenham à la différence de buts, est sous pression, mais peut néanmoins reprendre son bien lundi en cas de victoire sur Newcastle.

Sans Lloris, toujours blessé, et avec le co-meilleur buteur Kane jamais proche de sa 20e réalisation, les Londoniens ont décidément du mal à finir la saison: ils ont pris seulement 11 points sur 24 et finissent un 2e match sans marquer de but.

Leur ex-entraîneur Tim Sherwood, de retour à White Hart Lane avec Aston Villa (15e), peut jubiler: Benteke, l'un des hommes en forme du moment, rapproche son équipe du maintien. Buteur à la 35e minute, après un triplé mardi, le Belge vient d'inscrire huit buts en six matchs.

À distance, Southampton n'a pas semblé beaucoup plus à l'aise contre Hull (17e), mais a su faire le dos rond, puis prendre l'avantage sur un penalty de Ward-Prowse (56). Pellé a par la suite ouvert enfin son compteur en 2015 en fin de match (81).

Après son exploit contre Manchester City lundi (2-1), Crystal Palace a continué son festival, en allant dynamiter 4-1 Sunderland (16e), notamment grâce à un triplé de Bolasié en onze minutes après la pause. Les Eagles d'Alan Pardew sont désormais onzièmes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer