L'Impact perd son match d'ouverture et Justin Mapp

L'Impact pourrait avoir perdu Justin Mapp pour une... (Photo Brad Mills, USA TODAY Sports)

Agrandir

L'Impact pourrait avoir perdu Justin Mapp pour une longue période de temps.

Photo Brad Mills, USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
WASHINGTON

Les insuccès de l'Impact de Montréal à l'étranger se sont poursuivis samedi après-midi à Washington, la formation montréalaise subissant un revers de 1-0 aux mains du D.C. United en lever de rideau de sa saison 2015 de la MLS, devant 11 549 spectateurs qui ont bravé un temps plutôt frisquet, au Stade RFK.

Profitant d'une mauvaise manoeuvre du gardien Evan Bush, Jairo Arrieta a réussi l'unique filet du match, tôt en deuxième demie.

En plus de vivre un 22e match consécutif en MLS sans victoire loin de Montréal, l'Impact pourrait avoir perdu les services de Justin Mapp, victime d'une dislocation du coude gauche alors qu'il restait un peu moins de dix minutes à jouer à la deuxième demie. L'équipe n'a rien annoncé en termes d'absence potentielle.

Le dernier gain de l'Impact sur la route remonte au 8 septembre 2013, il y a donc 18 mois, contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre par le score de 4-2.

«Les conditions du terrain n'étaient pas idéales pour les deux équipes et nous savions que ce ne serait pas un match qui permettrait un bon mouvement du ballon, a indiqué l'entraîneur-chef de l'Impact Frank Klopas. Nous avons obtenu de bonnes chances et le but a été un peu malchanceux. Une nulle de 0-0 aurait été un résultat plus juste, mais c'est une longue saison. Tous les matchs ne seront pas nécessairement comme celui contre Pachuca», a ajouté Klopas en faisant allusion au spectaculaire verdict nul de mardi dernier au Stade olympique.

La prochaine sortie des hommes de Frank Klopas en MLS aura lieu le samedi 21 mars, alors qu'ils se rendront en Nouvelle-Angleterre.

Entre-temps, l'Impact disputera son match de demi-finale de la Ligue des champions de la CONCACAF contre l'Alajuelense, une formation du Costa Rica, le 18 mars au Stade olympique.

Bush trop téméraire

Lors d'une première demie dans l'ensemble dominée par le D.C. United, c'est néanmoins l'Impact qui a obtenu la première chance de marquer, dès la sixième minute, mais le tir de Dilly Duka a roulé tout juste à la gauche du gardien Bill Hamid.

Le portier du D.C. United a effectué son premier arrêt pendant la 35e minute de jeu, sur un bon tir de Donny Toia.

Quatre minutes plus tard, ce fut au tour de Bush de devoir être alerte. Le gardien de l'Impact a plongé à sa droite pour parer le seul tir cadré du D.C. United pendant les 45 premières minutes, décoché par Chris Rolfe.

Menaçant tout au cours de la première demie, Rolfe a été à l'origine du but décisif à la 58e minute de jeu. Sa passe délicate a permis à Arrieta de filer sur le flanc gauche, et ce dernier a profité d'une sortie mal calculée de Bush pour loger le ballon dans un filet laissé complètement désert.

«Sur le but, il n'y a pas eu de mauvaise communication, mais il y avait beaucoup d'espace, a observé Bush. J'ai pris la décision de m'avancer puisqu'il aurait été en échappée. C'est toujours une situation difficile à juger pour un gardien. Au niveau de l'équipe, nous aurions pu faire mieux des deux côtés du terrain.»

Quelques secondes plus tôt, Hamid avait dû réaliser son deuxième arrêt du match, bloquant avec brio un tir de Mapp.

L'Impact a raté sa meilleure chance d'égaler le score à la 76e minute. Alors que Hamid était hors-position, le ballon s'est retrouvé à l'embouchure gauche du filet où avait été oublié Hassoun Camara. Son tir à bout portant a cependant été repoussé par Conor Doyle, qui avait été inséré dans le match quelque dix minutes plus tôt. Sur la séquence, plusieurs joueurs de l'Impact croyaient que Doyle avait touché le ballon avec sa main, ce qui aurait valu un penalty.

«C'est malheureux parce que je pense que nous avons bien fait en deuxième demie et nous avions le contrôle du jeu, a mentionné Camara. Nous avons eu des opportunités. Je pense que si je marque ce but, on peut revenir avec un bon match nul. L'arbitre m'a dit qu'il y a eu main sur le jeu, mais qu'il ne peut pas siffler parce que sa main est collée au corps. Le contenu a été bon aujourd'hui, alors à nous de continuer sur cette voie et de travailler collectivement.»

La formation montréalaise a loupé une autre belle chance à la 82e minute sur un jeu qui pourrait lui avoir été coûteux. Après une belle passe de Eric Alexander, Mapp s'est dirigé seul vers Hamid qui a réalisé une belle sortie pour frustrer l'attaquant de l'Impact. Mais sur la séquence, il y a eu collision et Mapp est lourdement tombé sur son bras gauche et s'est immédiatement tenu le poignet gauche, sous les yeux inquiets du gardien du Washington.

Mapp est demeuré étendu de longues minutes au sol, se tordant de douleur, et il a finalement été escorté hors du terrain sur un brancard.

Deux buts de Jozy Altidore font gagner le Toronto FC

Jozy Altidore a inscrit deux buts et il a aidé le Toronto FC à vaincre les Whitecaps de Vancouver par la marque de 3-1 samedi après-midi à Vancouver.

Robbie Findley a marqué l'autre filet des vainqueurs tandis qu'Octavio Rivero réussissait l'unique but des Whitecaps pendant la 19e minute.

Fortunée de rentrer au vestiaire avec un score de 1-1 après 45 minutes de jeu, la formation torontoise a joué avec beaucoup plus d'aplomb en deuxième demie. Elle a pris les devants lorsque Findley, qui disputait son premier match avec sa nouvelle formation, a trouvé le fond du filet après de l'excellent travail de la part de Justin Morrow et de Benoit Cheyrou sur le flanc gauche.

Les Whitecaps, qui ont laissé filer de nombreuses chances en or pendant la première demie, ont finalement regretté toutes ces occasions ratées et ne sont jamais venus près d'égaler la marque après le but de Findley.

Altidore, qui avait créé l'égalité à la 32e minute de jeu, a mis le match hors de portée en marquant à la suite d'un penalty pendant la 90e minute.

Cette première rencontre représentait une sorte de test pour le Toronto FC, qui a de nouveau effectué de nombreux changements pendant l'entre-saison. En huit ans au sein de la MLS, le Toronto FC n'a encore jamais participé aux séries éliminatoires. La saison 2014 avait laissé un goût particulièrement amer alors que l'équipe avait réussi à embaucher le Britannique Jermain Defoe, l'attaquant brésilien Gilberto et le milieu de terrain américain Michael Bradley.

En raison de rénovations au Stade BMO, le Toronto FC disputera ses huit premiers matchs à l'étranger. Il renouera avec ses partisans le 10 mai, lors de la visite du Dynamo de Houston.

Plus tôt samedi, les Rapids du Colorado sont parvenus à soutirer un verdict nul de 0-0 au Union de Philadelphie même s'ils ont joué les 20 dernières minutes à court d'un homme.

Bobby Burling a été expulsé à la 68e minute de jeu, après avoir accroché Sébastien le Toux près du centre du terrain. Il s'agissait de son deuxième carton jaune de la rencontre.

L'Union a bénéficié d'une belle chance de marquer à la 86e minute de jeu, mais le coup de tête de Conor Casey a été habilement repoussé par Clint Irwin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer