Le Real Madrid champion d'hiver

Le Real Madrid, facile vainqueur de Getafe (3-0) grâce son quatuor magique... (Photo: Reuters)

Agrandir

Photo: Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Madrid

Le Real Madrid, facile vainqueur de Getafe (3-0) grâce son quatuor magique Ronaldo-Bale-Benzema-Rodriguez, a remporté dimanche le titre honorifique de champion d'hiver de Liga, et le FC Barcelone et l'Atletico ont eux aussi gagné lors de la 19e journée.

Le Real compte un point d'avance sur le Barça, sans souci à La Corogne (4-0, triplé de Messi) et quatre sur l'Atletico, tenant du titre, avec un match en retard à jouer. Une belle manière d'oublier son élimination en 8e de finale de la Coupe du Roi dans la semaine par, justement, l'Atletico qui a, lui, battu Grenade (2-0).

«C'est vrai que nous n'avons pas joué avec beaucoup d'intensité en début de partie. Mais j'aime bien le jeu de mon équipe qui a joué avec intelligence et beaucoup mieux en seconde période», a analysé l'entraîneur madrilène Carlo Ancelotti.

Cristiano Ronaldo a pu, enfin, célébrer par une victoire son troisième Ballon d'Or alors que jeudi en Coupe, il n'avait pu qu'arracher le nul (2-2), synonyme d'élimination, après avoir paradé avec son trophée.

Idéalement servi par Benzema

Mais le Real et son quatuor «RBBR» ont buté pendant plus d'une heure devant la défense bien organisée de l'équipe de la banlieue madrilène. Et c'est CR7 qui a tout débloqué en ouvrant le score au terme d'une belle action collective, initiée par James Rodriguez. Idéalement servi par Karim Benzema, l'attaquant portugais a signé son 27e but de la saison en championnat en marquant de près, après un numéro du Français dans la surface (63).

Dès lors, tout est devenu plus facile et Gareth Bale a doublé la mise quatre minutes plus tard en reprenant aux six mètres un centre de Rodriguez. Le triple Ballon d'Or, passé tout près du doublé sur un coup franc rasant le montant (73), n'a pas raté l'occasion six minutes plus tard en propulsant un ballon déposé sur sa tête par Rodriguez.

«Je pense que toute l'équipe a bien joué, mais la passe décisive de Karim (Benzema) nous a ouvert le jeu. C'était extraordinaire», a souligné Ancelotti.

A La Corogne, les Barcelonais n'ont jamais été inquiétés et ont, semble-t-il, mis la crise interne derrière eux. Après la belle victoire sur l'Atletico (3-1) en Liga et la tranquille qualification en Coupe du Roi (5-0 ; 4-0 devant Elche), les voilà toujours dans la course au titre même si le grand rival madrilène pourrait creuser l'écart avec son match en retard face au FC Séville.

Grâce à trois nouveaux buts, Messi totalise 19 unités à son compteur et reste plus que jamais le seul prétendant au titre de «pichichi» avec Ronaldo.

«Messi a joué à un niveau extraordinairement élevé toute la saison. Il n'a jamais faibli et est de classe mondiale», a souligné l'entraîneur Luis Enrique comme pour démentir tout problème avec sa star.

Au Vicente-Calderon, l'Atletico, sur la lancée de sa qualification en quarts de finale de la Coupe du Roi, n'a pas eu à forcer son talent pour battre une équipe de Grenade à la dérive (dernière, changement d'entraîneur) grâce à Mandzukic (34) et Raul Garcia (88).

Dans les derniers matches du jour, le FC Séville a battu Malaga 2 à 0 (buts de Bacca, son 11e cette saison, et Suarez) et reste 4e à deux points de l'Atletico, Elche s'offrant un petit bol d'air devant Levante (1-0) pour quitter la zone rouge (16e).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer