United trébuche, Arsenal se relance

Alexis Sanchez a réussi un doublé pour les... (PHOTO EDDIE KEOGH, REUTERS)

Agrandir

Alexis Sanchez a réussi un doublé pour les Gunners.

PHOTO EDDIE KEOGH, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LONDRES

Manchester United s'est cassé les dents sur l'hermétique et infernal Southampton (1-0), abandonnant ainsi la troisième place aux Saints, dimanche après la 21e journée du championnat d'Angleterre.

Englués avec 37 points et une seule victoire en cinq matchs, les Red Devils comptent désormais deux unités de moins que Southampton et sont même de nouveau sous la menace d'Arsenal, cinquième à une longueur après la démonstration contre Stoke (3-0) plus tôt dans l'après-midi, grâce à deux buts et une passe décisive d'Alexis Sanchez.

Chelsea, leader avec 49 points depuis sa victoire samedi contre Newcastle (2-0), et Manchester City, deuxième avec 47 points en raison d'un nul à Everton (1-1), caracolent devant.

Le héros de Southampton, qui n'avait plus gagné à Old Trafford depuis 1988 et n'avait remporté aucun de ses quatre matchs contre une équipe du Top 5 cette saison, se nomme Tadic, buteur à la 69e minute après un tir de Pellè sur le poteau.

Manchester United, avec une équipe très offensive, s'est beaucoup agité pour recoller mais ses adversaires, qui possèdent la meilleure défense de Premier League, ont parfaitement résisté aux attaques brouillonnes de Robin van Persie ou Angel Di Maria avant de porter l'estocade. Southampton boucle ainsi un dixième match sans encaisser de but, malgré la blessure du stoppeur Alderweireld à la 19e minute.

Louis Van Gaal, qui avait décroché il y a un mois une deuxième victoire heureuse en déplacement à Saint-Mary (2-1), se retrouve cette fois pris à son propre jeu par son compatriote Koeman, qui vient de prendre 13 points sur 15 depuis son catastrophique enchaînement de cinq défaites de rang début décembre.

Depuis sa défaite à domicile lors de la première journée, Manchester United n'avait calé chez lui que contre Chelsea (1-1).

Aucun tir cadré pour United 

S'enfermant dans un excès d'individualisme, les Mancuniens, qui n'ont cadré aucun tir, ont enfin trouvé des espaces après l'ouverture du score, quand les solistes ont été remplacés et que Wayne Rooney est monté d'un cran. Mais le cadre s'est encore dérobé à Juan Mata.

La série d'invincibilité de Manchester United s'arrête donc après 11 matchs toutes compétitions confondues, ce qui semblait planer au-dessus du club, en raison du manque de fluidité de son jeu et d'une défense sur le fil du rasoir depuis plusieurs semaines.

Malheureusement pour les Mancuniens, cette fin de série est arrivée au moment où l'infirmerie se vide, et cela fait, à distance, les affaires des Gunners.

L'hibernation de Sanchez, auteur d'un but seulement lors des six rencontres qui avaient suivi la claque chez Stoke City (3-2) justement, a pris fin au match retour et relance les Londoniens après leur défaite, eux aussi, contre Southampton le 1er janvier (2-0), et surtout avant d'aller affronter Manchester City chez lui dans une semaine.

Après avoir offert à Laurent Koscielny l'ouverture du score (6), l'ailier chilien a inscrit lui-même le deuxième but (33) d'un tir placé sur un déboulé dans la surface, puis le troisième, d'un coup franc direct (49).

Avec douze réalisations et sept passes décisives, le voilà désormais le joueur le plus impliqué dans les buts de son équipe du championnat. Et sans une maladresse de Theo Walcott (80), il compterait même un «double-doublé».

Seul point noir pour Arsène Wenger, malgré les premières minutes de jeu de Mesut Özil depuis le 5 octobre, la nouvelle blessure de Mathieu Debuchy, sorti sur une civière dès la 13e minute avec une épaule déboîtée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer