L'Impact envoie Warner à Toronto

Le milieu de terrain Issey Nakajima-Farran a inscrit... (Photo Anne-Marie Sorvin, USA Today)

Agrandir

Le milieu de terrain Issey Nakajima-Farran a inscrit trois buts en sept matchs avec le Toronto FC.

Photo Anne-Marie Sorvin, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est donc sur un carton rouge, pris contre Kansas City, que le séjour de Collen Warner avec l'Impact s'est achevé. Le milieu défensif a pris le chemin du Toronto FC, hier, en retour du milieu extérieur Issey Nakajima-Farran et d'une somme d'allocation. D'autres changements de plus grande envergure devraient bientôt suivre.

> Réagissez sur notre blogue de soccer

UN PILIER SOUS KLOPAS

Embauché lors du repêchage d'expansion à la fin 2011, Warner a disputé 55 matchs avec l'Impact. Peu utilisé par Marco Schällibaum l'an dernier, l'Américain était cependant dans les très bonnes grâces de Frank Klopas. En 9 rencontres, seuls 3 joueurs de champ ont joué plus de minutes (678 minutes) que lui. «Cela n'a pas été une décision facile, car Collen a beaucoup donné à cette organisation, a rappelé l'entraîneur. Mais nous voulions quelqu'un qui pouvait évoluer sur un côté et en soutien de l'attaquant.» Warner a connu sa meilleure période aux côtés de Patrice Bernier, durant l'été 2012, dans le 4-2-3-1 de Jesse Marsch. «En jouant beaucoup ensemble, on a appris à avoir des affinités, a souligné le Québécois. C'est un gars combatif, qui se donne à fond et qui joue à l'instinct. Match après match, on a su trouver une complicité pour former un beau duo, voire un bon trio avec Felipe, devant nous.»

LA PREMIÈRE PIÈCE DU PUZZLE

Le départ de Warner diminue donc le nombre de joueurs montréalais capables d'évoluer dans l'axe. Si Felipe peut reculer d'un cran au gré des changements tactiques ou de futures transactions, Calum Mallace devient désormais le troisième homme derrière le capitaine et Hernan Bernardello. Cette transaction conforte d'ailleurs l'idée que l'Impact conservera l'Argentin dont le contrat vient à échéance, au mois de juin. «L'équipe a eu un peu de problèmes lors des neuf premiers matchs et il fallait essayer de changer quelque chose, a expliqué De Santis sur l'échange d'hier. Plusieurs équipes étaient intéressées par Collen, mais Issey est un joueur canadien d'expérience qui a des qualités qui se marieront bien avec l'équipe.» L'arrivée de Nakajima-Farran n'est cependant que le prélude à d'autres transactions. La piste conduisant l'Argentin Ignacio Piatti à Montréal semble de plus en plus brûlante.

DE L'AIDE SUR LA GAUCHE

Âgé de 30 ans, Nakajima-Farran a démarré sa carrière en Asie, en 2004, avant de déménager fréquemment en Europe et en Australie durant les 9 années suivantes. Si le milieu de terrain intéressait déjà l'Impact cet hiver, il a plutôt effectué un essai fructueux avec le Toronto FC, qui l'avait placé sur sa liste de découvertes. «C'est un joueur de couloir qui peut aussi évoluer derrière l'attaquant, a analysé De Santis. Il a de bonnes idées avec le ballon et, avec Toronto, il a déjà marqué deux buts importants. Il essaie de créer, d'être agressif pour aller au but, tout en défendant bien et en travaillant pour l'équipe.» Le Canado-Japonais, que l'on devrait d'abord voir sur le côté gauche, a été sélectionné à 30 reprises par l'équipe nationale canadienne. Il a notamment disputé quatre Gold Cup depuis 2007.

DES DÉBUTS À WASHINGTON?

Selon Klopas, Nakajima-Farran devait effectuer le voyage dans la capitale américaine afin d'y affronter DC United, ce soir (19h). Il reste à voir s'il fera une petite apparition après avoir disputé 120 minutes de jeu, mercredi soir à Vancouver, dans le cadre de la demi-finale du championnat canadien. Il a d'ailleurs inscrit le tir au but décisif permettant aux Ontariens d'atteindre la finale... contre l'Impact. De Santis a par ailleurs nié que cette transaction ait été la conséquence du tweet de Joey Saputo, qui promettait du changement aux partisans. «On ne l'a pas fait pour ça, a répliqué le directeur sportif. On l'a fait parce qu'on pense qu'Issey va nous aider à nous en sortir.» De son côté, Warner n'aurait pas pu faire le déplacement en raison du carton rouge reçu contre le Sporting, la semaine dernière. Il apportera maintenant un peu de profondeur au Toronto FC, qui sera privé de Michael Bradley pendant la Coupe du monde.

DES RETROUVAILLES

Si l'Impact a perdu un membre de la première heure, dans la MLS, il en retrouvera un ancien ce soir. Davy Arnaud, ancien capitaine montréalais, connaît de bons débuts avec DC United depuis le début de la saison. «C'est toujours étrange d'affronter un ancien coéquipier avec qui tu as été pendant deux saisons, a convenu Bernier. Mais je sais que, comme nous, il va se donner à fond sur le terrain. On rigolera peut-être après.» Risée de la MLS l'an dernier, DC United n'est plus cette proie facile qui n'avait engrangé que 16 points en 34 matchs. Les nombreux changements ont entraîné des résultats positifs avec une troisième place dans l'Association de l'Est. «Ils ont beaucoup de joueurs qui peuvent te faire mal avec notamment Eddie Johnson ou Fabián Espíndola, en attaque, a annoncé Klopas. Ils ont des joueurs avec une bonne mentalité et du caractère. Ce n'est jamais facile à l'extérieur, mais on y va avec confiance.»




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Impact: une victoire, un déclic?

    Soccer

    Impact: une victoire, un déclic?

    À un coup de sifflet près, l'Impact aurait subi une humiliante élimination, en championnat canadien. À quelques secondes près, l'Impact se serait... »

publicité

publicité

la liste:123302:liste;la boite:4317250:box

Rondelle libre>

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer