Le Québec qui gagne: Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon

L'école internationale de danse sur glace de Marie-France... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

L'école internationale de danse sur glace de Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon, sise dans le quartier Saint-Henri à Montréal, accueille une quinzaine de duos, dont les deux principaux prétendants à la médaille d'or à PyeongChang.

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Patrice Lauzon, Marie-France Dubreuil, Tessa Virtue et Scott Moir... (Photo François Roy, Archives La Presse) - image 1.0

Agrandir

Patrice Lauzon, Marie-France Dubreuil, Tessa Virtue et Scott Moir

Photo François Roy, Archives La Presse

Deux coachs qui visent l'or

Non, Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon n'ont pas décidé d'effectuer un retour après leur retraite en 2007. Si les doubles vice-champions mondiaux se retrouvent dans notre section olympique, c'est à titre d'entraîneurs. Ouverte à partir de rien en 2010, leur école internationale de danse sur glace, sise dans le quartier Saint-Henri à Montréal, accueille une quinzaine de duos, dont les deux principaux prétendants à la médaille d'or à PyeongChang, les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir et les Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron. Les Américains Madison Hubbell et Zachary Donohue visent aussi une médaille. «Notre but, en tant qu'équipe, c'est de mettre trois couples sur le podium, annonce Dubreuil. Si on vise en bas de ça, on ne fait pas notre job!»

Danse contemporaine

Dubreuil et Lauzon ne cachent pas leur volonté de moderniser leur discipline. Ce n'est pas pour rien qu'ils ont embauché un chorégraphe et un professeur de danse hip-hop, Samuel Chouinard, qui a carrément appris à patiner pour accompagner ses élèves sur la glace. «On dirait parfois que le comité de danse [de la Fédération internationale] essaie de garder la discipline dans des trucs vieillots, ce qui est un peu à l'opposé de ce qu'on veut et qu'on aime faire, affirme Dubreuil. En tant que coach et chorégraphe, c'est un peu ma mission d'offrir des choses sur des musiques qui peuvent plaire à des jeunes et moins jeunes. Proposer de la danse contemporaine sur des lames. Brasser les affaires un peu.»

Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon aux Jeux olympiques... (Photo Franck Fife, archives AFP) - image 2.0

Agrandir

Marie-France Dubreuil et Patrice Lauzon aux Jeux olympiques de Turin, en 2006

Photo Franck Fife, archives AFP

Une épreuve

Prétendants au podium à Turin en 2006, ils ont vu leurs espoirs s'envoler lorsque Dubreuil a chuté violemment sur un porté à la fin de la danse originale. Leurs Jeux se sont terminés là, mais ils ont rebondi un mois plus tard pour remporter l'argent aux Mondiaux de Calgary. «On avait déménagé en France, travaillé 10 heures par jour, tout ça pour finalement me casser la gueule et manquer mon objectif olympique, témoigne Dubreuil. Je pense que je devais passer à travers une épreuve comme ça pour devenir le coach que je suis aujourd'hui.»

Âges: 43 ans et 42 ans

Palmarès: Vice-champions du monde en 2006 et 2007




publicité

la boite:4269205:box

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:4273453:box

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer