Sidney Crosby démoralisé par la rupture soudaine des négociations

Amer, Crosby a dit ne pas avoir l'intention,... (PHOTO MARY ALTAFFER, AP)

Agrandir

Amer, Crosby a dit ne pas avoir l'intention, dans son cas, de retourner à la table des négociations bientôt.

PHOTO MARY ALTAFFER, AP

Partager

La Presse Canadienne
CANONSBURG

Sidney Crosby est démoralisé, mais il se console avec le fait qu'au moins, il ne faudra pas recommencer à zéro quand les négociations reprendront.

«Il y a une fondation qui est encore là, a déclaré le capitaine des Penguins à des journalistes après s'être entraîné, vendredi, avec ses coéquipiers à l'aréna de Southpointe, en Pennsylvanie. Je ne pense pas que les discussions (de cette semaine) n'ont servi à rien.»

Crosby a quand même reconnu qu'il avait le moral bas après avoir vécu de près les négociations en dents de scie qui se sont déroulées à New York cette semaine, particulièrement pendant la journée de jeudi. Le commissaire Gary Bettman a alors tiré le tapis sous le pied des joueurs en rompant les pourparlers et en niant que les deux parties étaient près d'une entente, comme l'avait déclaré le directeur exécutif de l'Association des joueurs Donald Fehr plus tôt dans la journée.

«De passer au travers tout ça pour ensuite obtenir une telle réponse, c'est pas mal désastreux», a reconnu Crosby.

«Tu ne peux pas perdre le temps des joueurs de cette façon en discutant de toutes sortes de choses pendant trois jours pour essayer d'en tirer quelque chose, puis te retourner et décider de tracer une ligne dans le sable.

«Je suis déçu. Nous ne devrions pas en être là. Je croyais vraiment qu'il y avait eu des progrès au cours des derniers jours. Les deux parties ont clairement exprimé ce qu'elles voulaient. Nous avons trouvé une manière de nous rapprocher d'eux. Si c'est la position qu'ils vont adopter, ne forcez pas tout le monde à parler et parler pour ensuite tout lancer par la fenêtre.

«Je crois que ça va être pas mal difficile de ravoir la confiance des joueurs après ça.»

Amer, Crosby a dit ne pas avoir l'intention, dans son cas, de retourner à la table des négociations bientôt. Reste qu'il ne regrette pas d'avoir assisté aux récentes séances de discussion entre la LNH et l'AJLNH.

«Pas du tout, a-t-il dit. Je crois que nous avons tous les intérêts du hockey à coeur, dans le but de retourner sur la glace. Notre proposition parle d'elle-même.»

Crosby va probablement se tourner du côté de l'Europe maintenant, si le lock-out continue de s'éterniser. Il pourrait bientôt conclure une entente afin de jouer en Suisse.

«Je veux juste jouer au hockey, a-t-il dit. À savoir quelle option est la meilleure, je vais y réfléchir beaucoup plus maintenant. C'est devenu ridicule. Je suis ici pour jouer au hockey, pas pour négocier. Je soutiens les joueurs. J'ai vu comment les gars travaillent fort et à quel point ils veulent régler ça. Mais de voir comment les choses ont tourné, c'est terrible. Ça nous fait tous mal paraître.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600166:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer