Carey Price de retour à l'entraînement

Carey Price accompagne ses coéquipiers pour le périple de... (Photo Edouard Plante-Fréchette, archives La Presse)

Agrandir

Carey Price accompagne ses coéquipiers pour le périple de deux matchs en deux soirs à Dallas, mardi, et à Nashville le lendemain.

Photo Edouard Plante-Fréchette, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne

Il y avait plus de gardiens que de filets disponibles, lundi matin, au Complexe sportif Bell de Brossard.

Après une semaine d'absence, le gardien Carey Price a fait un retour sur glace, quelque cinq minutes avant le début de la séance d'entraînement.

> Mathias Brunet: Une reconstruction... avec eux?

Après quelques gestes d'étirement, il s'est installé devant l'un des deux filets et reçu des tirs de l'instructeur des gardiens Stéphane Waite. Ses coéquipiers l'ont tour à tour rejoint, y compris Charlie Lindgren et Antti Niemi.

Price a partagé l'un des deux filets avec Niemi, a pris part à des exercices et a été appelé à stopper des tirs de ses coéquipiers. Il a paru à l'aise dans ses déplacements latéraux.

Il n'a pas rencontré les journalistes mais il accompagne ses coéquipiers pour le périple de deux matchs en deux soirs à Dallas, mardi, et à Nashville le lendemain.

L'entraîneur-chef Claude Julien n'a pas voulu s'aventurer sur les possibilités qu'il participe au duel de mercredi à Nashville. Il s'est contenté de confirmer que Lindgren affrontera les Stars.

«Comme on dit, un pas à la fois. C'est encourageant qu'il se soit entraîné avec nous. Nous n'avons aucun scénario. Nous ne pouvons rien confirmer. Nous ne voulons pas nous avancer, c'est au jour le jour», a tranché Julien au sujet de Price.

Mardi dernier, Price avait rencontré les journalistes et avait déclaré qu'il allait prendre «une couple de jours» parce que la blessure mineure qu'il avait subie avant le duel du 2 novembre au Minnesota tardait à guérir. Il avait cependant pris la peine d'ajouter qu'il jouerait s'il s'agissait d'un match des séries éliminatoires.

Face au Wild, Price avait accordé six buts lors d'une défaite de 6-3 qui a laissé le gardien du Tricolore avec un dossier global de 3-7-1, une moyenne de buts alloués de 3,77 et un taux d'arrêts de ,877.

Price avait également fait allusion au rendement de Lindgren, qui lui permettait, avait-il noté, de se donner un peu plus de temps pour bien se rétablir.

Toutefois, Lindgren vient d'accorder cinq buts à chacune de ses deux dernières sorties et a même été remplacé par Niemi à mi-chemin de la troisième période de l'affrontement de samedi contre les Maple Leafs de Toronto alors que la marque était de 5-0.

À ce sujet, Julien a clairement établi que Lindgren n'avait rien à se reprocher.

«Avec un tel score, je pensais qu'il s'agissait d'une occasion pour Niemi de jouer et d'avoir une idée de ce qu'il peut nous apporter si jamais nous devons faire appel à ses services. Ça n'a rien à voir avec Lindgren. Il a bien joué jusqu'à maintenant, il a fait plusieurs arrêts importants et sur les buts qu'il a concédés à la fin, nous l'avons laissé tomber.»

Dans un autre ordre d'idées, le défenseur Shea Weber a quitté la séance d'entraînement avant la fin mais Julien ne pouvait donner de précisions sur ce qui avait provoqué cette absence.

Jouer avec patience

Les joueurs du Canadien ont pris la direction de Dallas en début d'après-midi, lundi, où ils retrouveront Alexander Radulov.

Radulov connaît un solide début de saison avec 19 points, dont sept buts. C'est six points de plus que Jonathan Drouin, Brendan Gallagher et Shea Weber, comeneurs chez le Tricolore à ce chapitre.

Le lendemain, à Nasvhille, ce sera au tour des défenseurs P.K. Subban et Alexei Emelin de renouer avec le Tricolore.

Le Canadien voudra faire oublier la fin en queue de poisson de son séjour de six matchs à domicile qu'il a complété avec une récolte de cinq points sur une possibilité de 12. Avec 18 points en 21 matchs, il se classe 14e dans l'Association Est et il a besoin de commencer à accumuler les victoires.

«On réalise où nous en sommes au classement et nous ne sommes pas contents de la situation. Ce que je vois dernièrement, nous avons une habileté de très bien jouer, mais on n'a pas l'habileté de garder notre façon de jouer pendant 60 minutes», a décrit Julien.

Samedi soir contre les Maple Leafs de Toronto, le Canadien a été victime de deux buts en 37 secondes au milieu de la deuxième période, et il ne s'en est jamais remis chemin faisant vers une dégelée de 6-0.

«Il faut garder notre concentration, ne pas paniquer et continuer de jouer à notre façon, a expliqué l'entraîneur-chef du Tricolore. Contre Toronto, on disputait un très bon match en première moitié et ç'a changé aussitôt que les Maple Leafs ont marqué un but, et encore plus après le deuxième. Nous avons senti l'urgence de devoir marquer tout de suite et dans ce temps-là, nous changeons notre style de jeu, les gars trichent ici et là et ça nous fait plus de tort que de bien.»

Al Montoya, inactif depuis qu'il a reçu un diagnostic de commotion cérébrale, Artturi Lehkonen (bas du corps) et Ales Hemsky (symptômes de commotion cérébrale) ne sont pas du voyage.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • David Schlemko s'approche d'un retour

    Hockey

    David Schlemko s'approche d'un retour

    La présence de Carey Price à l'entraînement, lundi, à Brossard, a relégué à l'arrière-plan celle d'un autre joueur moins en vue mais dont l'absence a... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer