• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > LNH: le passé démontre qu'il est bien difficile de rester champions 

LNH: le passé démontre qu'il est bien difficile de rester champions

Si l'on se fie aux saisons passée, il... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Si l'on se fie aux saisons passée, il sera difficile pour Sidney Crosby de soulever la Coupe Stanley à nouveau lors de la prochaine campagne.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stephen Whyno
Associated Press

Depuis que les Penguins ont défilé dans les rues de Pittsburgh avec la coupe Stanley, Sidney Crosby l'a amenée chez lui à Cole Harbour, Evgeni Malkin a fait de même à Moscou et Phil Kessel dans un hôpital pour enfants, à Toronto.

Les joueurs ont appris à savourer ces moments, car si on se fie à l'histoire, ça ne va pas se répéter d'une année à l'autre. La dernière fois qu'un club a tout raflé deux ans de suite, c'était en 1997 et 1998 (les Red Wings de Detroit).

C'est un peu la même histoire pour ceux vaincus en finale: aucune équipe battue en dernière ronde n'a atteint la même étape l'an d'après depuis huit saisons.

Kings et Blackhawks sont bien reposés après des sorties au premier tour. Le Lightning a énormément de profondeur et les Capitals ont à peu près les mêmes éléments, tous des facteurs qui jouent contre une réédition du couronnement des Penguins.

«Vous avez atteint un si haut sommet que ça va être dur d'y retourner tout de suite, concède le défenseur Trevor Daley, des Penguins. La clé pour devenir une grande équipe, c'est d'être assoiffé de victoire à chaque match. C'est notre cas. Nous sommes encore affamés.»

Le tandem de gardiens Matt Murray et Marc-André Fleury aide la cause des Penguins, mais ça ne veut pas dire que la quête sera plus facile.

Le commissaire Gary Bettman aime le terme «équilibre compétitif', d'où vient en partie le fait qu'une nouvelle équipe triomphe à chaque année depuis près de 20 ans. Et sur 30 formations, 24 ont accédé aux séries au moins une fois lors des trois dernières années.

Les Panthers semblent bien outillés avec des jeunes tels que Jonathan Huberdeau, Aaron Ekblad et Aleksander Barkov, mais Dale Tallon, leur président des opérations hockey, est conscient qu'un peu de chance ou au contraire, quelques blessures peuvent peser lourd dans la balance.

«Il va falloir lutter pour retourner en séries», dit-il.

Les Penguins sont encore menés par Crosby, Malkin et le défenseur Kris Letang. Ailleurs dans l'Est, le CH pourra de nouveau compter sur un Carey Price en santé, le Lightning a gardé les services de Steven Stamkos et les Capitals restent de sérieux aspirants, avec Alexander Ovechkin et Braden Holtby.

Champions en 2010, 2013 et 2015, les Hawks ont fait quelques changements, mais le noyau de Jonathan Toews, Patrick Kane et Duncan Keith est de première classe. La brève présence de l'équipe au dernier bal printanier aura peut-être un effet positif, qui sait.

«Ça pourrait être une bonne source de motivation pour commencer la saison en lion», avance le défenseur Niklas Hjalmarsson.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer