Luongo rebondit, les Panthers créent l'égalité

Roberto Luongo a repoussé 41 tirs pour enregistrer sa première victoire en cinq... (Photo AP)

Agrandir

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Roberto Luongo a repoussé 41 tirs pour enregistrer sa première victoire en cinq ans en séries éliminatoires, vendredi soir, lorsque les Panthers de la Floride ont pris la mesure des Islanders de New York 3-1 pour créer l'égalité 1-1 dans cette série quarts de finale de l'Association Est.

Reilly Smith et Nick Bjugstad ont marqué un but et récolté une mention d'aide chacun pour les Panthers, qui ont partagé les honneurs des deux premiers matchs de cette série présentés en Floride. Dmitry Kulikov a complété la marque en tirant dans un filet désert alors qu'il restait 9,3 secondes au cadran.

«C'était important, de toute évidence, d'en gagner une à domicile, a confié Luongo. Ce fut un effort collectif ce soir. Un match classique de séries éliminatoires, avec un pointage très bas et du jeu serré, mais nous sommes parvenus à l'emporter.»

John Tavares a riposté alors qu'il restait 3:33 à écouler au troisième vingt, et Thomas Greiss a effectué 28 arrêts devant le filet des Islanders.

Le match no 3 sera présenté à Brooklyn dimanche.

«C'était assez intense sur la patinoire, le jeu était très serré, a commenté Tavares. J'ai l'impression qu'on a davantage contrôlé le jeu aujourd'hui. Luongo a réalisé de gros arrêts. Nous avons simplement manqué de temps.»

Il s'agissait de la première victoire de Luongo en séries éliminatoires depuis celle survenue lors du match no 5 de la série finale de la Coupe Stanley en 2011, mettant du même coup un terme à une série de sept défaites de suite. Il fut également victime des nombreuses erreurs en défensive des Panthers lors du match no 1 jeudi, qui ont expliqué en grande partie le fait qu'il ait alloué cinq buts sur 26 tirs du club new-yorkais.

Vingt-quatre heures ont fait toute une différence.

«'Lu» a joué un rôle essentiel ce soir, a admis Bjugstad. Hier soir, ils sont parvenus à marquer de beaux buts. «Lu» est tellement concentré à chaque jour et il travaille tellement fort à l'entraînement, que ça ne peut que lui rapporter sur la patinoire. Donc non, nous ne sommes pas surpris de sa performance. C'est un vétéran. Il s'est déjà retrouvé dans ces situations-là auparavant. Quand il est devant son filet, nous sommes de toute évidence plus confiants.»

Et après 456 départs, Luongo a finalement pu obtenir une victoire en séries d'après-saison avec les Panthers. Certains arrêts ont été spectaculaires, par exemple lorsqu'il a stoppé le tir sur réception à bout portant de Ryan Strome en milieu de période médiane. Ou lorsqu'il s'est dressé devant un tir dévié par Cal Clutterbuck - qui était surveillé étroitement par le défenseur des Panthers Alex Petrovic tôt au troisième tiers.

Petrovic a été envoyé au cachot et Luongo a repoussé trois autres tirs sur le jeu de puissance suivant, dont deux provenant de la lame du bâton de Tavares - qui avait amassé trois points en lever de rideau de la série jeudi.

Cette fois-ci, Luongo a toutefois obtenu l'aide de ses coéquipiers en attaque.

Smith a marqué à 4:32 du premier vingt, son troisième des séries, et Bjugstad a enfilé son premier but en séries éliminatoires en carrière tôt en période médiane en décochant un tir sur réception qui a trompé la vigilance de Greiss et doublé l'avance des locaux.

Les Panthers avaient laissé filer trois avances d'un but pendant le match no 1. Ça n'a pas été le cas dans le match no 2.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer