• Accueil > 
  • Sports > 
  • Hockey 
  • > Michel Therrien: «Parce que c'était P.K., ça prend 100 fois plus d'ampleur» 

Michel Therrien: «Parce que c'était P.K., ça prend 100 fois plus d'ampleur»

P.K. Subban, Michel Therrien et Max Pacioretty... (PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

P.K. Subban, Michel Therrien et Max Pacioretty

PHOTO IVANOH DEMERS, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le revirement de P.K. Subban en fin de match, mercredi au Colorado, continuait d'alimenter les conversations vendredi matin.

« Nous n'avons pas aimé le jeu, mais parce que c'était P.K., ça a pris 100 fois plus d'ampleur, a soutenu l'entraîneur-chef Michel Therrien.

« Ç'aurait été n'importe quel joueur - dans cette situation, à ce moment-là du match - qu'on aurait mentionné le fait que ce n'était pas le jeu à faire. Ce n'est pas parce que c'est P.K., faites-moi confiance là-dessus. Mais nous voulons que nos joueurs apprennent et qu'ils deviennent meilleurs. »

Therrien, sans élaborer, a convenu qu'il y avait ensuite eu une mauvaise communication entre les joueurs en repli.

Max Pacioretty était l'un de ceux qui voulaient stopper l'Avalanche et il a pris une part de responsabilité sur le but de gagnant de Jarome Iginla.

« Oui, P.K. a commis un revirement, mais notre système prévoit une certaine façon de jouer à trois-contre-trois et ça a pris le bord d'entrée de jeu, a expliqué le capitaine. Nous avons eu un manque de communication dans une situation qu'on ne voit pas souvent. Mais nous sommes une unité de cinq sur la glace. »

Pacioretty n'a pas voulu condamner les propos de Therrien qui, après la rencontre, a pointé Subban du doigt en disant qu'il avait tenté un jeu « individualiste ».

« L'entraîneur a une relation avec 23 joueurs et il ne motive pas tout le monde de la même façon. On peut y voir une critique exagérée, mais ça peut être vu aussi comme un défi lancé au joueur pour qu'il rebondisse. »

La présente saison avait été plutôt calme en épisodes laissant croire à une relation tendue entre Therrien et Subban. Mais tout le monde était en mode gestion de crise, vendredi matin à Brossard, et Therrien a dépeint un portrait positif de son défenseur vedette.

« On est très conscient qu'on a un athlète exceptionnel qui fait beaucoup de bonnes choses pour notre équipe et qui s'est grandement amélioré depuis quatre ans, a-t-il indiqué. On est très content de travailler avec lui et on très heureux de l'avoir dans notre équipe. Mais ça fait partie de notre travail de faire en sorte que ce genre d'erreur-là ne se reproduise plus. Il ne faut pas chercher de bibittes là où il n'y en a pas...

« J'ai une très bonne relation avec P.K. C'est un gars adorable qui veut du bien à tout le monde et qui est enjoué à chaque fois qu'il arrive à l'aréna. On veut des gars qui ont de la vie et de l'émotion. »

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • David Desharnais absent trois semaines

    Hockey

    David Desharnais absent trois semaines

    Une bonne et une mauvaise nouvelle attendaient le Canadien vendredi matin. La mauvaise d'abord: le centre David Desharnais manquera à l'appel pour... »

  • Flyers 2 - Canadien 3 (marque finale)

    Clavardages

    Flyers 2 - Canadien 3 (marque finale)

    Suivez en direct le match opposant le Canadien aux Flyers de Philadelphie en compagnie de nos journalistes Marc Antoine Godin et Guillaume Lefrançois. »

  • Radko Gudas rencontré par la LNH

    Hockey

    Radko Gudas rencontré par la LNH

    Les incidents s'accumulent pour Radko Gudas, et le département de la sécurité des joueurs de la Ligue nationale en a pris bonne note. »

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer