Le Canadien l'emporte 4-2 face aux Bruins

  • Tomas Plekanec (à droite) célèbre avec ses coéquipiers après avoir créé l'égalité 1-1. (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

    Plein écran

    Tomas Plekanec (à droite) célèbre avec ses coéquipiers après avoir créé l'égalité 1-1.

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

  • 1 / 11
  • Frank Vatrano a marqué à son premier match dans la LNH. (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

    Plein écran

    Frank Vatrano a marqué à son premier match dans la LNH.

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

  • 2 / 11
  • Loui Eriksson (21) a ouvert la marque dès la deuxième minute de jeu. (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

    Plein écran

    Loui Eriksson (21) a ouvert la marque dès la deuxième minute de jeu.

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

  • 3 / 11
  • Mike Condon va réussir à saisir la rondelle avant qu'elle ne pénètre dans le but. (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

    Plein écran

    Mike Condon va réussir à saisir la rondelle avant qu'elle ne pénètre dans le but.

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

  • 4 / 11
  • Jeff Petry tente de rabattre la rondelle. (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

    Plein écran

    Jeff Petry tente de rabattre la rondelle.

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

  • 5 / 11
  • Mêlée devant le filet de Mike Condon en première période. (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

    Plein écran

    Mêlée devant le filet de Mike Condon en première période.

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

  • 6 / 11
  • Nathan Beaulieu est incapable de battre Jonas Gustavsson. (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

    Plein écran

    Nathan Beaulieu est incapable de battre Jonas Gustavsson.

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

  • 7 / 11
  • P.K. Subban veut empêcher Brad Marchand de nuire à son gardien. (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

    Plein écran

    P.K. Subban veut empêcher Brad Marchand de nuire à son gardien.

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

  • 8 / 11
  • Paul Byron croise le fer avec Adam McQuaid. (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

    Plein écran

    Paul Byron croise le fer avec Adam McQuaid.

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

  • 9 / 11
  • Mike Condon effectue un arrêt. (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

    Plein écran

    Mike Condon effectue un arrêt.

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

  • 10 / 11
  • Les joueurs du Tricolore ont participé à l'échauffement d'avant-match coiffés de la tuque officielle de la Classique hivernale. (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

    Plein écran

    Les joueurs du Tricolore ont participé à l'échauffement d'avant-match coiffés de la tuque officielle de la Classique hivernale.

    PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

  • 11 / 11

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après un an et demi d'attente, l'avantage numérique du Canadien est officiellement de retour!

L'attaque à cinq a marqué dans un sixième match de suite et c'est dans ces circonstances que David Desharnais a procuré la victoire au Tricolore avec à peine plus d'une minute à faire en troisième période. Même si les visiteurs tenaient le haut du pavé après deux périodes, le CH l'a finalement emporté 4-2.

>>> Consulter le sommaire du match

>>> Relire le clavardage de nos journalistes

C'était rarissime pour le Canadien de se retrouver en déficit après 40 minutes de jeu. En fait, ça ne lui était arrivé qu'une seule fois cette saison. Mais depuis des semaines on relève le fait que les hommes de Michel Therrien gardent des cartouches en troisième période. Ça a encore été le cas samedi soir!

Justice a été rendue pour Desharnais dont les efforts tout au long de la soirée ont été récompensés. Il a multiplié plusieurs passes lumineuses avant qu'il n'accepte celle d'Alex Galchenyuk en supériorité numérique.

Dans le camp des Bruins, l'attaquant vedette David Krejci se doit d'enfiler le bonnet d'âne puisqu'il a écopé à lui seul de trois punitions mineures. La dernière, avec à peine plus de deux minutes à faire en troisième période, a ouvert la porte au CH.

Des Bruins rapides

Max Pacioretty s'attendait en matinée à voir les Bruins pratiquer un style différent de ce qu'ils avaient opposé au Canadien depuis longtemps. C'était presque prophétique.

« On doit s'attendre à un match qui aura une cadence plus rapide que lors des affrontements précédents, disait le capitaine. Je crois que les Bruins essaient de générer plus d'attaque en utilisant leur vitesse à l'avant. C'est différent de ce qu'on a vu pendant longtemps à Boston. »

Et c'est précisément ce à quoi on a assisté, particulièrement en première période alors que les visiteurs ont donné le ton au match. Ils ont pris l'avance sur un but de Loui Eriksson lors d'une supériorité numérique en tout début de matchs, ils ont mis 12 lancers au compteur et ont profité de trois attaques à cinq lors des 20 premières minutes, ce que le Tricolore n'avait accordé qu'en deux occasions jusque-là cette saison.

Mais même à forces égales, les Bruins jouaient avec plus de vitesse et étaient premiers sur la rondelle.

Heureusement que Tomas Plekanec a pu jouer un tour semblable aux Bruins en marquant lui aussi en supériorité numérique en début d'engagement, car cela a permis de plomber le rythme des Bruins et de donner à son équipe un élan qu'il a pu maintenir durant la majorité de la deuxième période. 

Mais la recrue Frank Vatrano a célébré de belle façon son premier match dans la LNH en continuant sa cadence d'enfer, lui qui venait de marquer 10 buts en 10 matchs dans la Ligue américaine.

Après 40 minutes, donc, tout restait à faire du côté du Canadien.

Eller soulagé!

Si, par moments, le gardien Mike Condon a semblé se battre avec la rondelle et se placer en position vulnérable sur certains déplacements, il a néanmoins tenu son équipe dans le match et a repoussé 29 lancers. Il a été particulièrement habile pour récupérer les tirs déviés avec sa mitaine.

Sa performance lui a valu la troisième étoile.

À l'autre bout, Gustavsson a aussi été solide. Le grand Suédois obtenait le départ à la place du numéro un Tuukka Rask, dont les ennuis chroniques face au CH sont bien documentés. Sauf que le « Monster » a offert un retour qui a permis à Lars Eller de ramener tout le monde à la case départ en milieu de troisième. Il fallait voir la réaction d'Eller et d'Alex Galchenyuk, qui semblaient extrêmement soulagés d'avoir enfin pu contribuer à l'attaque du Canadien, surtout à un moment aussi déterminant. 

Le Tricolore a eu une première chance d'égaler la marque, en début de troisième, quand Plekanec a cru avoir marqué son deuxième but de la soirée. Mais l'entraîneur-chef Claude Julien a contesté la décision des arbitres, plaidant que Brendan Gallagher avait fait obstruction au gardien Jonas Gustavsson. La reprise vidéo lui a donné raison : il était clair que Gallagher était campé dans la zone bleue du gardien et qu'il était en position de nuire au travail de Gustavsson. L'enjeu crucial ici, c'est que les réviseurs ont jugé que le fait que Zdeno Chara l'ait plaqué contre son gardien n'était pas le facteur déterminant.

Max Pacioretty a fermé la marque dans un filet désert.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer