Canadien: pas de «C»... ni de «A»

Max Pacioretty fait l'unanimité parmi une majorité d'observateurs... (Photo André Pichette, La Presse)

Agrandir

Max Pacioretty fait l'unanimité parmi une majorité d'observateurs pour occuper le rôle de capitaine du Canadien.

Photo André Pichette, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La situation était tout de même amusante. Les joueurs du Canadien se succédaient sur la patinoire du centre d'entraînement, pour les tournages et les séances photo d'usage.

Chaque fois qu'un des candidats au poste de capitaine se présentait, les journalistes levaient la tête, afin de voir quelle lettre apparaissait sur son chandail. «Il n'y a pas de «C» sur le chandail de Carey Price!», a lancé un collègue à la blague.

Or, non seulement Max Pacioretty, P.K. Subban, Tomas Plekanec ou Andrei Markov ne portaient pas de «C», ils ne portaient pas non plus le «A» qui leur avait été attribué la saison dernière.

Chez les joueurs, personne n'allait évidemment se mouiller sur l'épineuse question de l'identité du prochain capitaine. «Ce sera géré à l'interne. Je n'ai pas mon mot à dire. Plusieurs joueurs peuvent occuper ce rôle», a répondu un Jeff Petry mal à l'aise.

Michel Therrien s'adressera aux médias pour la première fois du camp ce matin. Or, Marc Bergevin avait indiqué au tournoi de golf de l'équipe, la semaine dernière, qu'un capitaine serait nommé d'ici la fin du camp. Reste à voir si on lèvera le mystère rapidement, sans quoi on devine que Therrien passera une partie de son temps à répondre aux questions sur le sujet!

Le faux pas de Mitchell

Pour des raisons évidentes, le nom de Pacioretty est toujours associé au dossier du capitaine. Le numéro 67 fait l'unanimité parmi une majorité d'observateurs pour occuper ce rôle, et il n'est pas déraisonnable de croire que sa nomination aurait déjà été annoncée s'il avait été en santé.

Mais voilà qu'on ne sait pas encore si Pacioretty sera prêt à temps pour le début de la saison. L'ailier gauche a chaussé les patins hier, mais c'était pour des fins de tournage.

Les joueurs, eux, en savent-ils plus? Torrey Mitchell a fait un lapsus intrigant à ce sujet, quand il a été questionné sur l'essai accordé à l'attaquant Tomas Fleischmann.

«C'est sûr, on a besoin de ça, avec Patch qui ne sera pas prêt pour le début de la saison», a d'abord répondu l'athlète de Greenfield Park.

Relancé sur le même sujet, Mitchell est revenu sur ses propos, précisant qu'il voulait dire que Pacioretty ne serait pas prêt pour le début du camp. Il a fermé la parenthèse à la blague. «Je vous agaçais un peu, mais je crois que j'ai été trop loin. Pas de commentaire!»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer